L'idée d'Olivier Faure était lumineuse. Appeler toutes les forces politiques à un grandiose rassemblement contre l'antisémitisme. En tête du cortège, il marcherait bras dessus, bras dessous avec les grandes figures de la gauche et de la droite. Tous réunis en un même élan ! Oui, même Jordan Bardella pourrait venir, Marine Le Pen aussi... Ah, quelle journée mémorable ! Quelle union sacrée face aux réminiscences antisémites ! « Si le RN veut bien répondre à cet appel et faire en sorte de couper avec sa propre histoire et une partie de ses élus », ajoutait le Premier secrétaire du PS. Mélenchon allait apprécier cette réserve. Le RN serait présent, mais après avoir demandé pardon pour son rôle dans l'envahissement de la Pologne en 39. Il aurait également répudié la majorité de ses élus, changé de nom, relooké sa présidente ; enfin, bref... marcher à ses côtés serait un plaisir.

Accueil glacial

En quittant le studio de Radio J d'où il a lancé cet appel gaullien, Olivier Faure se voit déjà descendant les Champs-Élysées. Humble héros du l'unification tous azimuts face à l'antisémitisme, il salue la foule amassé sur les trottoirs. Le PS croule sous les demandes d'adhésions, le siège est pris d'assaut, des groupies hystériques escaladent la façade... Arrivé dans le hall d'entrée de son parti promis aux heures les plus lumineuses, quelle n'est pas sa déconvenue de devoir affronter un accueil... glacial !

Le député socialiste de l'Essonne Jérôme Guedj salue l'initiative, mais « imagine très mal le coup de fil à Bardella pour l'inviter lui et ses amis à manifester contre l'antisémitisme… » Le secrétaire général du PS, Pierre Jouvet, confirme la fin de non-recevoir des élus RN qui ne « remplissent pas les conditions fixées par Olivier Faure pour prendre part à une marche républicaine ». Olivier Faure est enfin désavoué officiellement par son entourage auprès de l'AFP : la présence du RN est « incompatible avec la marche initiée par le PS ».

Le concert de désapprobations est ponctué par un hurlement de douleur de Jean-Luc Mélenchon. Sur les réseaux sociaux, le tribun drapé dans sa toge d'anti-tout jure les grands dieux que jamais, non jamais, à une manifestation avec le Rassemblement national il ne se rendra. Marcher aux côtés d'un parti fondé par pire que tout, ça, jamais ! Plutôt périr sur les Champs-Élysées écrasé par les troupes du traître Olivier Faure que défiler aux côtés d'antisémites notoires. L'envie de dénoncer les étoiles de David taguées sur les murs lui était pourtant chevillée au corps, mais il ne sait plus... Serait-il décent de se rendre à un rassemblement dans lequel auraient pu figurer des personnalités du RN ?

Rétropédalage

Dimanche 5 novembre, au micro de France Info, Olivier Faure fait part de son total désaccord avec lui-même : « Non, le RN n'a pas sa place dans ce type de manifestation. » Il l'avait. Il ne l'a plus : « Le Parti socialiste prendra contact avec les partis politiques dont l’histoire témoigne d’un engagement clair contre l’antisémitisme, dont les fondateurs et les élus n’ont jamais eu la moindre faiblesse face à l’antisémitisme. » En quelques heures, le Premier secrétaire est devenu intraitable. Pointilleux à l'extrême. L'arbre généalogique des postulants à la manif sera examiné jusqu'à Saint Louis. Cette vérification effectuée, tous se tiendront place de la République, forts et unis dans un cortège allant du moules-frites jusqu'aux confins du passage piétons situé en face. D'un geste auguste, Olivier Faure saluera les passants et les automobilistes qui auront eu la bonté de s'arrêter. Tant de forces politiques en présence, côte à côte, sur un même passage piétons. Il était temps que le PS crée l’événement.

4470 vues

06 novembre 2023 à 19:10

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

18 commentaires

  1. Et le père de François Hollande, soutien de Tixier-Vignancourt et candidat sur une liste d’extrême droite aux élections municipales de Rouen en 1959, ça ne gênait pas beaucoup Olivier Faure…

  2. les vents changeants vont redonner du sursaut à ce politique pour restaurer ses bévues et nons dits . Ayant fait parti de la NUPES ce rétro pédalage d’un jour démontre l’inconsistance de ces hommes politiques sur un sujet que devait faire l’unanimité dés le début sans aucune réserve. Tristes politiciens embrigadés dans leurs idéologies mortifères .

  3. Dans ce pays on marche vraiment sur la tête, car qui du RN ou de la NUPES, ce ramassis d’élus de la dernière chance grâce à LFI (La France des Infames), défend les israéliens et les juifs français ? La réponse est dans la question. Et Olivier Faure essaie de se refaire une virginité après ses déambulations aux côtés des islamistes dans les manifestations « pro palestiniennes

  4. On se demande, ce que cet homme là recherche ? Il est seul, un peu comme Don Quichotte et n’a même pas Sancho Panza, pour le soutenir. Pourvu qu’il ne finisse pas comme le héro de cette histoire!…….

  5. La Nupes emberlificotée dans le marasme de ses contradictions.
    On dirait le script d’un film qu’aucun metteur en scène, même « de-gauche » ne veut conduire.

  6. Olivier Faure, traumatisé par l’histoire du RN, pourrait tout aussi bien s’intéresser au passé de Mitterrand. Il verrait que tout n’est pas tout blanc et tout n’est pas tout noir, comme dit Dominique Lavanant dans « Papy fait de la résistance ».
    J’espère qu’il va au bout de ses convictions et qu’il s’assure que son plombier ou son médecin n’a pas déjà voté une fois pour un candidat RN.

  7. Décidément, ce politicard professionnel perdrait-il déjà la boule à son âge ? Ou serait-il comme un rat pris dans sa cage et qui se débat dans tous les sens pour essayer de s’en sortir ? S’il n’était pas aussi dangereux pour la France, il ferait pitié.

  8. Olivier Faure sait il que les lois antisémites du temps de Pétain, ont été promulguées par des hommes politiques socialistes, peut on citer Laval, éminant membre du PS et président du conseil sous Pétain, et n’oublions pas la Francisque du sieur Mittérand, grand ami de Bousquet et consort, allons Faure un petit effort.

  9.  » Le Parti socialiste prendra contact avec les partis politiques dont l’histoire témoigne d’un engagement clair contre l’antisémitisme » déclare, péremptoire, l’insignifiant Olivier Faure. C’est vrai, qu’en matière d’antisémitisme, LF »I » en connait un sacré rayon. C’est même le mètre étalon. Quant à organiser et/ou participer à ce genre de défilé, à part faire parler de soi … nos politicards hexagonaux sont vraiment tombés bien bas …

  10. Rappelons tous les socialistes qui déjà ont voté les pleins pouvoirs a Petain et ceux qui ont collaboré avec lui dont le decoré Français M….

  11. Sauf erreur de ma part ( et de celle du sieur Olivier Faure ) c’est Mitterand, socialiste historique, qui était à Vichy pas jean Marie Le Pen qui était à peine adolescent. Alors les accusations d’antisémitisme…..

    1. C’est exactement ça, mais c’est aussi politiquement incorrect que de le dire. Pensez Mitterrand, qui à fait passer cette bande de revanchards bas du front de l’ombre à la lumière, ne peut pas être entaché de quelque vilenie. Et pourtant!………………..

  12. Ras le bol de tous ce cinéma et de toutes ces querelles entre pays , entre religions , entre politicards verreux, entre tous ces plateaux télé qui regorgent de savants sur tout. Savez -vous que la population en a vraiment RAS LE BOL.

  13. Sinon, il pouvait organiser un faux attentat contre lui même , dans les jardins de l’Observatoire par exemple.Pour relancer une carrière il n’y a pas mieux.

    1. Il n’y a pas lieu d’organiser quoi que ce soit : la tendance suicidaire de ce Monsieur devrait suffire , non pas pour faire parler de lui, mais pour le neutraliser politiquement définitivement.

Les commentaires sont fermés.