Le pape François décore un ancien ministre néerlandais pro-avortement

À l’heure où les associations « pro-vie » mettent la dernière main à l’organisation de la marche du 21 janvier, cette nouvelle va certainement faire plaisir aux organisateurs et amener évêques et cadres religieux, qui encouragent ou participent à cette manifestation, à se poser quelques questions…

Le pape François aurait nommé Dame commandeur dans l’ordre de Saint-Grégoire-le-Grand l’ancien ministre néerlandais Elisabeth Maria, dite « Lilianne » Ploumen : la nouvelle icône européenne de la promotion de l’avortement ! Une information rapportée par plusieurs sites italiens et néerlandais. Cette haute distinction pontificale est, en principe, rappelons-le, décernée à des catholiques (dans de rares cas à des non-catholiques) en reconnaissance de leur service à l’Église, de travaux inhabituels, de leur soutien au Saint-Siège, de leur bon exemple dans leurs communautés et pays.

Mme Ploumen, présidente du parti travailliste néerlandais de 2007 à 2012, a été ministre du Commerce extérieur et de la Coopération au développement dans le deuxième cabinet Rutte du 5 novembre 2012 au 26 octobre 2017. Pendant son ministère, Ploumen a fait augmenter le soutien des Pays-Bas au Gavi (Global Alliance for Vaccines and Immunization) de 200 millions d’euros à 250 millions d’euros pour la période 2016-2020. Le Gavi, auparavant Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination, est un partenariat mondial public-privé de santé visant à élargir l’accès à la vaccination aux pays pauvres. Gavi rassemble les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins dans les pays industrialisés et en développement, les agences de recherche et techniques, la société civile et la fondation Bill-et-Melinda-Gates.

Ploumen a également occupé un mandat de deux ans en tant que membre du Conseil consultatif sur le genre et le développement du Groupe de la Banque mondiale (GBM) de 2015 à 2017.

En 1984, Ronald Reagan, lors de la conférence sur la population de Mexico, avait exigé que les organisations non gouvernementales « acceptent comme condition à leur réception de fonds fédéraux [américains] qu’elles n’exécuteraient ni ne promouvraient activement l’avortement comme méthode de planification familiale dans d’autres nations ». Cette politique, dite « de Mexico », prévoit cependant des exceptions pour les avortements pratiqués en cas de viol, d’inceste ou répondant à des conditions mettant la vie de la mère en danger. Largement oubliée lors des présidences précédentes de Clinton puis d’Obama, cette politique a été remise à l’honneur par Donald Trump.

En janvier 2017, lorsqu’il a décidé de supprimer les subventions de l’État américain aux organisations de Planning familial œuvrant sur le territoire national ou finançant certains programmes de contrôle des naissances – notamment en Afrique -, Lilianne Ploumen avait immédiatement réagi en fondant l’ONG She Decides, destinée à pallier la défection américaine et à lever des fonds pour les organisations pro-avortement.

Son ministère a fourni 10 millions d’euros à She decides et fut suivi par la Belgique et le Danemark. En mars 2017, une réunion des représentants de 19 gouvernements de l’Union européenne, réunis à Bruxelles à l’initiative de Ploumen, convinrent de coopérer pour pallier le désistement du financement américain. Dans les six mois, l’organisation She Decides reçut des annonces de contributions d’une valeur de 300 millions de dollars ! Un pari gagné, donc : la défection américaine a été palliée et son financement relayé par l’Europe.

Cela valait bien qu’elle soit décorée par le pape en décembre 2017, et de la cravate de commandeur… pas moins !

Après tout, on ne pourrait reprocher au pape François de ne pas être cohérent : il avait bien désavoué et fait démissionner le grand maître de l’ordre de Malte qui avait sanctionné le grand hospitalier coupable d’avoir fait distribuer des préservatifs dans le cadre des actions humanitaires de l’Ordre… Et le grand hospitalier fut alors restauré dans ses fonctions !

Commentaires fermés sur Le pape François décore un ancien ministre néerlandais pro-avortement

À lire aussi

Monsanto, géant aux pieds d’argile ? On va changer le piédestal !

En Europe, Bruxelles a renouvelé pour cinq ans l’autorisation du glyphosate… …