Alerte disparition inquiétante : on a perdu Éric Brunet

 

Oui, oui ! Vous connaissez ? Votre Brunet. Le seul journaliste du PAF qui osait se dire de droite à l’école de journalisme. Lui, la caution de droite de RMC, Radio Macho Coquinou, comme dit Canteloup… Eh bien ! tenez-vous-le pour dit : perdu. Il a disparu bel et bien, verbe et verve !

Bien sûr, on se doutait que le doublement du temps d’antenne auquel il a droit en cette rentrée était un peu suspect… Mais cette fois, notre ami a fermé boutique. Ou plutôt fermé regards, écoute et neurones sur le pays réel. Et donc à la droite. Bref, ce qui sert à penser chez un homme de bon sens s’est enfui dans les collines du Gers ou les sables atlantiques.

Recevant Philippe de Villiers le 20 octobre pour son récent ouvrage, notre journaliste vedette de droite à l’audience accrue ne voyait aucun problème dans la vague d’immigration musulmane que subit la France. Il s’est livré à une apologie telle que le héros vendéen dut lui demander s’il voulait le convertir…

Le best-of de l’émission :

« « Les musulmans ? Ils finiront par s’intégrer ! Ils sont… quoi ? 4 ou 5 millions ? Et ça pose problème à 66 millions de Français ? Dans quelques années, les choses seront diluées. Cette immigration arabo-musulmane sera diluée dans l’équation nationale. Comme l’ont été les immigrations italienne ou polonaise. » »

​‌”

L’hallucination d’Éric Brunet lui faisait même voir « des pays qui sont musulmans et qui ont eu un destin européen comme la Bosnie et le Monténégro… »

Tout cela fait craindre un peu pour les cours d’histoire et de sociologie dans les écoles de journalisme…

Musulman, le Monténégro ? Blagueur, Brunet ! Avec un alphabet cyrillique et le globe couronné d’une croix tenu par l’aigle à deux têtes dans les armoiries et la devise ! Trouvez des exemples plus probants, SVP.

Quant aux cinq millions de mahométans, puisque ce genre de statistique est interdit, le chiffre est incertain. C’est celui que certains donnaient déjà il y a vingt-cinq ans. Et, en tenant compte des deux ou trois cent mille immigrés chaque année et de la démographie, on voit mal comment « dans quelques années, les choses seront diluées ».

Cela pour dire à notre cher journaliste que la réalité est ailleurs. Que le Nouveau Testament ne contient pas non plus les dizaines d’appels au meurtre du Coran et que la violence de la Bible n’a rien de semblable à celle que Mahomet exige de ses adeptes, contrairement à ce qu’il feint peut-être de croire mais qu’il exprime quand même.

Pour finir et tenter d’achever son invité, Brunet conclut par l’espérance en l’apparition miraculeuse d’un islam réformé, un islam des Lumières… On cherche encore la lampe d’Aladin qui le ferait émerger.

Rêvons ! Mais on voit bien en cette émission, a minima, comme un endoctrinement dans le berceau des illusions, voire le sinistre constat que les influenceurs du sarkozysme sont dans le déni du réel. Hors-sol, cher Éric ! Vous êtes dans un déni terrifiant si l’on songe aux cinq prochaines années de mandat présidentiel s’il advenait qu’un membre de LR soit élu.

L’alerte « disparition inquiétante » est finalement celle d’une simple capacité d’observer la réalité et de s’instruire un tant soit peu. Autruche ! Brunet : tête dans le sable…

Pour défendre la liberté d'expression,
je soutiens Boulevard Voltaire en faisant un don.

À LIRE SUR BOULEVARD VOLTAIRE