Mais quel toupet, quel culot !

Le 3 juin, dans l’émission « Quotidien », sur TMC, entendre l’artiste mettre en accusation le RN suite aux contestations sur son choix pour l’interprétation de l’hymne des Bleus à l’Euro de football, il fallait oser.

Sans aucune gêne, Youssoupha affirme regretter que le RN « dicte l’agenda des débats ». Mais il se fout de qui ?

Qui a dit ou chanté : « Les Blancs sont des niqués condescendants », « Moi, j’m’en bats de la d’en bas, j’représente la France d’ailleurs », « Et tu comprendras pourquoi on aime siffler La Marseillaise », « Ma semence de nègre qui fout en cloque cette chienne de » ?

L’opposition au choix de l’artiste ne vient pas que du RN mais plus généralement de Français qui n’ont pas compris qu’après certains propos autant marqués anti-France, Youssoupha soit désigné comme interprète de la chanson des Bleus.

L’Euro est un moment de rassemblement, un temps de au cours duquel, au-delà de nos origines, de nos religions, de nos catégories socio-professionnelles, de nos divergences politiques, nous devons tous avoir le même objectif : soutenir l’équipe nationale de football.

J’avais, comme beaucoup, espéré que Youssoupha fasse profil bas et s’excuse, c’est la raison pour laquelle j’ai regardé cette émission, mais j’ai zappé avec une colère encore plus grande.

Ce n’est pas un artiste, c’est un militant décolonial, indigéniste et haineux de la France.

Mais après tout, qu’attendre de Yann Barthès, il est tellement dans la jubilation quand la France est humiliée, il est si heureux quand la est traînée dans la boue. Mais quand c’est Marine Le Pen qui est attaquée par ses invités, il atteint le summum de la jouissance.

Youssoupha, Yann Barthès, la France de 2021, celle de l’abrutissement…

Réveillez-vous, Français !

4 juin 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Cergy : la vulgaire expression d’un racisme arabo-musulman envers les Noirs ?

Avec ces mots d'une vulgarité inouïe où racisme et sexisme se mêlent, l'homme de Cergy n'e…