Une septuagénaire égorgée à Mulhouse : quel est donc ce pays incapable de protéger ses aînés ?

main vieux

Le drame s’est déroulé à Mulhouse, dans la résidence senior Sainte-Marie, rue Engel-Dolffus, du nom de cet industriel et philanthrope alsacien du XIXe siècle. Une adresse qui fleure bon la France d’avant.

Cette « résidence autonomie », auparavant appelée « foyer-logement », est dédiée aux personnes âgées encore indépendantes mais ayant « besoin d’un cadre sécurisant », comme on peut le lire sur Internet. Pour illustrer le propos, une photographie montre des têtes chenues souriantes, avec de bienveillantes personnes penchées sur elles. Les seniors qui s’y installent sont des gens prévoyants. Ils veulent anticiper. Les chutes, les malaises, la fatigue et tous les maux qui se multiplient quand on avance en âge… pour s’assurer une fin de vie paisible. Las, la résidence, dans le centre-ville, se situe non loin d’un quartier malfamé de Mulhouse.

La septuagénaire a été retrouvée morte, gisant dans sa salle de bains, la gorge tranchée, avec des plaies sur les bras montrant qu’elle a tenté de se défendre. Dans la salle de bains, il y avait « des traces de sang partout », selon le procureur de la République. C’est une pensionnaire de la même résidence qui a donné l’alerte. Trois migrants algériens ont été arrêtés, en possession des papiers de la victime. L’un d’eux avait tenté, le dimanche matin, de pénétrer par effraction chez une autre résidente. « Les trois hommes sont des marginaux de nationalité algérienne, sans domicile fixe, dont deux se faisaient passer pour des mineurs isolés et présentant plusieurs identités » peut-on lire dans le journal L'Alsace.

Honte à notre pays, incapable de protéger ses personnes âgées. Car sans connaître à chaque fois une issue aussi dramatique, la litanie de nos aînés agressés, violentés, détroussés, ne serait-ce que ces deux derniers mois, est très longue.

Le 23 mai, en pleine journée à Chambéry, une femme de 79 ans est rouée de coups, couverte de crachats, tirée par les cheveux et frappée contre le sol en pleine rue.

À Belley, dans l’Ain, ce même 23 mai, une femme de 62 ans est laissée entre la vie et la mort après avoir été tabassée par un automobiliste.

Le 24 avril, à Reims, une retraitée de 77 ans a été rouée de coups dans son hall d’immeuble. On lui a volé son sac à main.

Le 18 avril, lundi de Pâques, en milieu, de matinée dans la commune de La Londe (Var), une « dame âgée » est victime d’une agression sexuelle (!) à son domicile.

Le 17 mai, à Lyon, dans le quartier de la Duchère, un homme de 90 ans trouve la mort, poussé dans le vide par son voisin.

Le 2 mai, une passante de 70 ans est renversée sur le trottoir à Bron par des arracheurs de collier.

Le 26 avril, à Ablain-Saint-Nazaire, un homme de 87 ans est séquestré chez lui pendant qu'on lui vide son coffre-fort.

Le 30 avril, à Saint-Prix, dans le Val-d’Oise, une femme de 96 ans est menacée par un agresseur armé d’un couteau qui repart avec sa carte bleue.

Le 4 avril, en début de soirée, une habitante de 94 ans d’un immeuble HLM de L’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes) est « agressée et frappée à coups de pied avant d’être laissée pour morte dans les caves » (Le Dauphiné).

On continue ? Car ceci n'est évidemment qu'un florilège glané dans la presse quotidienne régionale, pas une liste exhaustive.

Pour Ryana, la jeune fille blessée mortellement par des tirs policiers dans la voiture du chauffard ayant refusé d’obtempérer, les témoignages familiaux et amicaux affluent, les photos aussi, en même temps que montent sur les réseaux sociaux le collectif « Urgence la police assassine » et le hashtag « La police tue ».

Mais de la malheureuse septuagénaire égorgée à Mulhouse, on ne sait rien : ni son nom, ni son visage. Happée par ce grand trou désincarné des victimes anonymes que l'on oublie très vite parce qu'elles n'intéressent pas les grands médias.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 10/06/2022 à 21:13.
Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

83 commentaires

  1. Qu’est ce que j’ai honte de ce qu’est devenu ce pays LA FRANCE après avoir comme beaucoup participer à ce résultat en ayant voté depuis quarante ans pour des traîtres à la nation gauche droite réunie dont ceux qui sont au pouvoir .

  2. Nous sommes bien face à face, comme le dit Zemmour depuis bien des années…
    Je vais essayé à plus de 70ans de bien me protéger….
    Il faudra armer au moins les ainé(e)s de plus de 70 ans.
    En parler, débattre, ou pas; ne porter l’attention que sur un non respect de la Police en particulier avec la mort d’une passagère, c’est de la ségrégation de politique politicienne avec une grande imposture qui est dans l’ADN de celles et ceux qui nous gouvernent,

  3. Il ne peut y avoir de volonté d’assurer la sécurité des Français, quels qu’ils soient, en laissant venir et s’installer des hordes d’inadaptés civilisationnels.
    Inadaptés qui plus est, détestent ce pays, ses habitants et leurs mœurs.

  4. heureusement que nous avons BV pour nous informer, sinon quel silence assourdissant des médias gauchos pro islamique et que dire du gouvernement complice de ces crimes par sa lacheté de réponse ferme et vigoureuse. c’est vrai les français (certains) ont encore votés pour le nuisible, amen

  5. Les délits de toute cette racaille au stade de France conjugués avec ces autres Délits de tous les jours en France vont être bienvenues pour faire voir à tous les pays ce qu’est devenu notre pays. Si j’étais étranger je ne viendrait plus dans ce pays.

  6. Ça, c’est la VRAIE VIE! Jupiter disait à une femme désespérée qui lui rapportait ses angoisses quant à ses problèmes de « survie » : « Vous n’êtes pas dans la vraie vie »… Il avait certainement raison car la « VRAIE VIE » nous la découvrons tous les jours un peu plus!!! Et ce n’est pas fini!

  7. Incapable de protéger ses ainés !
    Pas que !
    Voir tous les égorgés qui se succèdent…
    Un des derniers, Alban Gervaise, un père de famille encore jeune, en pleine possession de ses moyens au service de ses compatriotes et de son pays, qui ignore sa triste fin !

  8. Quand on a un débouté du droit d’asile qui , pour rester en France , brûle une cathédrale et égorge un prêtre , on se dit que notre pays est la proie des pires voyous de la planète , politiciens inclus , cet africain a gagné la partie , il reste en France….

  9. Leurs parents avaient connu la peur, le chaos, la misère de la guerre et la génération née juste après, les « boomers » que l’on rend coupables de tout, se sont retroussé les manches pour bâtir un pays sûr et prospère où il fait(esait) bon vivre !
    Qu’en ont fait les nouvelles générations qui ont perdu le sens des vraies valeurs ?
    Ne devraient- elles pas leur rendre des comptes et assumer ces crimes?

  10. Tous les exactions rapportées traduisent la présence sur notre sol d’une racaille incontrôlée et incontrôlable.
    Tous les politiques aux manettes depuis l’ère Mitterrand ont volontairement répondu à cette délinquance croissante par un laxisme fautif.
    Quand on pense qu’un Mélenchon bénéficie d’un rond de serviette dans les médias, on a de quoi s’inquiéter.
    Il est à craindre que les français se substituent bientôt à cette carence coupable.

  11. Mulhouse , quel est le pourcentage de musulmans dans la population, c’est bien là qu’une gigantesque mosquée est en construction ?

  12. l’égorgement est un mode opératoire importé par des populations pratiquant l’islam, cette « richesse culturelle » nous vient du sud.

  13. On va bientôt faire une discipline Olympique de l’égorgement et du viol. Grâce à notre Ministre de l’intérieur, la France devrait briller dans ce sport. Restez calme, madame, cela va bien se passer ! Quelle honte, et surtout, il ne faut pas changer. Tout va bien!

  14. Et surtout, ne vous avisez pas à vous défendre !
    Car avec la génération de magistrats « Mur des CONS », vous irez directement en prison. Ils sont incapables de faire la différence entre une victime septuagénaire Français, et un agresseur trentenaire migrant clandestin !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois