Pas un jour ne passe sans que NUPES ne rime toujours davantage avec vulgarité. Après les recommandations de Danièle Obono à «manger [nos] morts », les insultes grivoises de Raquel Garrido à l’encontre de en décembre dernier, c’est désormais Sandrine Rousseau qui a repris le flambeau, ce 4 octobre, à l’Assemblée nationale. Alors qu’Aurore Bergé, députée Renaissance, évoquait le cas Adrien Quatennens, visé par une enquête pour violences conjugales, la députée EELV s’est levée et a répondu par un geste des deux mains représentant un utérus inversé. Un signe féministe lancé par le Mouvement de libération des femmes (MLF) en 1968 pour défendre le droit à l’avortement. Flop monumental pour l’élue écologiste, que l’on voit se retourner vers ses collègues dont elle aurait, visiblement, attendu un tout petit peu plus de soutien. Silence embarrassant sur les bancs de la NUPES.


Il faut avouer que, ces derniers temps, tout ne tourne plus très rond pour la militante. Lâchée par ses collègues, ce mardi, elle avait déjà subi une belle humiliation, dimanche dernier, lors de la manifestation en soutien aux femmes iraniennes. Et pour cause : la présence de celle qui promouvait le port du voile, arguant que « vous avez le droit de porter ce que vous voulez, comme vous voulez, dans l’espace que vous voulez, et c’est ça la liberté des femmes, profondément, parce que c’est ça l’émancipation », n’a pas forcément été bien perçue par des militantes bouleversées par les 92 victimes survenues en Iran depuis la mort de Mahsa Amini, assassinée pour avoir mal ajusté son voile. Copieusement huée par des militantes dont elle pensait partager la cause, Sandrine Rousseau a tenté de faire entendre un de ces discours féministes dont elle a le secret… sans succès.

En septembre, la députée provoquait la mise en retrait de après avoir déclaré sur un plateau télé que celui-ci avait un « comportement de nature à briser la santé morale des femmes » ; un ami de moins, donc, à compter dans ses soutiens. La quasi-totalité des hommes serait sans doute tentée de lui retourner le compliment, qui se retrouvent constamment chargés de tous les maux, coupables désignés d’un oppressant et systémique patriarcat blanc. Point d’orgue, bien sûr, avec sa virulente critique du barbecue, « symbole de virilité ». Impossible de lister de façon exhaustive les sorties polémiques de l’élue, entre sa volonté d’accueillir les terroristes afghans, ce qui « permet aussi de les surveiller », sa proposition d’établir un « délit de non-partage des tâches ménagères » ou encore sa fierté de vivre avec un « homme déconstruit ».

Trop, c’est trop, et la cote de Sandrine Rousseau est désormais au plus mal. Elle parle, elle pleure, elle mime des symboles plus ou moins élégants mais, surtout, elle embarrasse tous azimuts. Celle qui, il y a encore quelques semaines, faisait les délices de ses opposants par ses sorties systématiquement inappropriées semble, cette fois-ci, être allée trop loin, ses propres collègues commençant, semble-t-il, à se désolidariser d’elle. Chute finale pour la militante écolo ?

Laissons-lui donc le mot de la fin, qui semble témoigner d’une certaine clairvoyance de sa part : « Dès que j’ouvre la bouche, j’ai l’impression que la moitié de la est en position latérale de sécurité », se plaignait-elle récemment, lors d'une visite dans le XIIIe arrondissement de Paris. Moment de grâce, avant que cela ne touche la totalité du pays ?

12781 vues

5 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

46 commentaires

  1. sacrée Sandrine…. »c’est parceque la vitesse de la lumiere est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d’avoir l’air con »
    no more comment !

  2. Chaque époque a sa Madame Sans-Gène ! Sandrine Rousseau est celle du 21 ème siècle et il semblerait que, comme le bon vin, le temps passant elle s’est affinée, mais en vulgarité ! Qu’avons-nous fait au ciel pour avoir de tels spécimens ?

  3. De la littérature à elle seule…. Je citerai Audiard à propos de ceux ( celle) qui ose tout ! Zola et  » Sa bête humaine » et comme sa vie politique est une bande dessinée ( lassante, il est vrai) Elle me fait penser à ce bon vieux capitaine pirate qui – dans Astérix – saborde son propre navire à la vue des Gaulois ! La Nupes ne serait-elle pas ce rafiot ? Mais elle est plus addictive que le « crack » ….Elle va manquer…

  4. Il parait qu’elle est Prof à l’Université ! Pauvres étudiants !
    Mais en a-elle le temps…avec toutes ses apparitions dantesques ?

  5. Elle est pathétique la pauvre ! La bêtise « humaine » incarnée ! A sa place je me cacherais , mais quelle honte !!!

  6. Comme tous les révolutionnaires, cette femme va être chassée par plus radicaux qu’elle.
    En France les exemples en sont pleins : Danton puis Robespierre sont passés sous la coupe tranchante pendant la révolution française .
    A quand le tour pour notre comique fémino- islamo-gauchiste ???

  7. Je m’étais aperçu il y a 45ans (au temps du MLF) que cette association féministe n’avait pas pour volonté de défendre toutes les femmes, mais plutôt de contester le pouvoir des hommes pour prendre leur place. Les 3/4 de ces militantes étaient des lesbiennes (déjà en 1980) et leur seul but était de remplacer les hommes dans les postes de pouvoir de façon à pouvoir pratiquer la promotion canapé auprès des autres femmes à leur profit (comme Balasko dans Gazon maudit). Les hommes de la NUPES sont des idiots de ne pas s’être aperçu de çà et de s’être laissé « bananer » !!!!

  8. La « croque monsieur » faut qu’on la garde . A Suresnes, elle serait mètre-étalon . Des spécimens comme elle c’est rare, Faut absolument lui réserver une salle à elle toute seule au musée de l’homme au Trocadero. C’est dommage que la connerie ne soit pas discipline olympique, elle serait médaille d’or toutes catégories. Même Edith Cresson ne lui arrive pas à la cheville, c’est dire ! Au fait a t’on engrangé assez de foin pour cet hiver ? Car a ce rythme, je ne suis pas sur que la botte lui fasse la semaine .

  9. Ah, la pls, donc la sardine est attentive, quant à savoir compter ce n’est pas son point fort car elle doit plutôt avoisiner les 90% de réfractaires.
    Qu’aucune ligne ne lui soit dédiée, qu’aucun micro ne lui soit ouvert et la plante verte s’autodétruira dans le silence le plus absolu !

  10. Ce qui est exxcessif est insignifiant. Mais tant que les médias relaieront son discours, elle pensera avoir encore e l’influence. Silence radio et cette péronnelle s’éteindra d’elle-même.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter