[Micro-trottoir] Émeutes : faut-il annuler le 14 Juillet ?

f55ac4d9-e87d-4b76-b942-0fa3a31d281f_720

La question est sur toutes les lèvres : au vu des émeutes et du contexte inouï d’insécurité qui a frappé notre pays ces derniers jours, faut-il maintenir les festivités du 14 Juillet ?

Plusieurs communes, notamment en Île-de-France et dans le Nord, ont déjà acté ces annulations, au grand dam des habitants et de certaines personnalités politiques, dont Marine Le Pen. BV s’est rendu à Orléans pour prendre le pouls sur ce fâcheux dilemme posé à l’État et aux élus locaux : notre été va-t-il être gâché par les émeutiers ? A fortiori, pourra-t-on maintenir l’organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris, l’année prochaine ?

Réponses sur place au micro de Jordan Florentin.

Jordan Florentin
Jordan Florentin
Journaliste à BV

Vos commentaires

65 commentaires

  1. Annuler le 14 juillet serait une belle reculade, une défaite de plus imposée par les émeutiers. La peur et la terreur s’insinuent sournoisement dans les esprits. Il faut dire que nous avons un État qui s’agenouille, pactise même avec ceux d’en « face » (voir Colomb et son « face-à-face ») et ne met pas les moyens pour défendre son peuple, volontairement ? on peut se poser la question. Devant un État aussi faible, qui n’est même plus capable de répondre aux ingérences étrangères, incapable de se faire respecter à l’étranger qui l’insulte, lui et le pays, les meurtres et assassinats en tout genre, faisant suite aux attentats de masse, continuent : Lola, les bébés d’Annecy, un aîné de 72 ans massacré, etc. La liste s’allonge sans cesse.
    Ce n’est pas en baissant sa culotte devant ceux qui ont la haine de la France et des Français, en ne stoppant pas une immigration insensée, délirante, que Macron réussira à rétablir la paix. Nous n’avons pas fini de voir des incendies, des destructions, des massacres. Ne pas vouloir voir le réel pour imposer une idéologie hors sol est extrêmement dangereux et mortifère. On souhaiterait à M. de la lucidité et du courage face aux forts et non face aux faibles et pacifiques gilets jaunes ou citoyens ordinaires abreuvés d’amendes, d’interdictions, lors de l’épisode covid.
    Mais, toutes les décisions sont aberrantes, décisions économiques, énergétiques, industrielles, et la dernière comme envoyer des missiles Scalp tueuses de Russes qui est une déclaration de guerre au peuple russe. Prions pour que Poutine fasse la différence entre le peuple et son gouvernement…

  2. Annuler la fête du 14 juillet, bah voyons, et pour se remémorer cette nouvelle lâcheté il faudra aussi organiser une marche blanche avec nounours et bouquets de fleurs. Et puis arrivera le temps où la marche blanche ne pourra plus se faire non plus, car il ne faudra pas froisser, ou encore par plus de lâcheté.

  3. Continuons à nous « coucher » et à faire les autruches et nous serons prêts pour  » l’abattoir » !!!
    ISLAM = SOUMISSION ,ils ne sont pas loin d’avoir gagné !

  4. Consternant la naïveté de certaines personnes ! Des simples d’ esprit à la réflexion limitée.

  5. le jour du 14 juillet je reste dans mon lit douillet
    la musique qui marche au pas, moi ça ne me regarde pas..Brassens

  6. Tous les élus qui osent se coucher devant les émeutiers éventuels avant même que ceux-ci soient apparus et supprimer notre fête nationale sont des traîtres et en tant que tels être destitués immédiatement de fonctions qu’ils méritent pas ou plus. Même si la collaboration est une tare très française, nous ne l’admettrons jamais plus.

  7. Ce peuple de couards qui se laisse passivement égorger et décapiter et ces commerçants qui se laissent dépouiller, n’a que ce qu’il mérite !

  8. Bien sûr que non ..on est chez nous …et fêtons notre 14 juillet …à cette cadence supprimons toutes nos fêtes ..pauvre France ..

  9. Qui peut bien avoir une idée aussi saugrenue d’annuler notre fête nationale ?
    Les clés du pouvoir ne sont pas encore dans la boite à gants …..
    Les Français se réveillent, une équipe de patriotes prendra bientôt la place des bénis-oui actuels….

  10. La question ne devrait même pas se poser. Non seulement il faut célébrer notre Fête Nationale mais en ce grand jour retrouver nos couleurs et marcher sur tous ceux qui tenteraient de la gâcher !

  11. On se couche devant les exigences de l’islam : repas halal dans les lieux publics et cantines scolaires, vêtements rituels, « arrangements » » dans les établissements scolaires pendant le ramadan, prise en charge d’interventions pour motifs religieux (prépuces et réparation d’hymen, ….), burqa, drapeaux algériens dans nos rues de France lors des déchaînements de certaines fins de matchs, etc. et maintenant on supprime notre fête nationale. Les élus qui acceptent ça sont des traitres à la France et devraient être traités comme tel. Le grand remplacement n’est pas l’épouvantail de certains partis politiques, le grand remplacement est bien là. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, n’est-ce pas Jupiter et/ou machiavel ?

    • Déja, en 2005 ( il y a donc 18 ans), même nos  » grands » hôpitaux militaires parisiens  » de pointe » ( ah , ben oui, justement : précurseurs ! ) ne proposaient que des repas couscous-poulet halal à leurs patients récemment opérés de lourdes opérations, avec la bénédiction du ministère de la non-Défense et des généraux émérites grands professeurs du service de Santé des Armées, tous déjà profondément acquis, donc, à la dimmitude : ben , on a fait du chemin, hein ? Les petits ruisseaux font les grandes rivières..

  12. Annuler cette année marquera les esprits des politiciens que quelque chose à changé et que nous sommes au bord du gouffre et ceux qui nous ont prétendus être nos alliés depuis 80 ans ne le sont pas

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois