Martyre de Lola : les dix questions graves toujours sans réponses

Résidence Lola
Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 18/10/2023.

Le 14 octobre dernier, la petite Lola était retrouvée morte à Paris. L'horrible meurtre et le profil de la présumée coupable, une Algérienne sous OQTF, avaient révolté les Français. Cette dernière a été mise en examen en octobre 2022 pour « meurtre et viol avec actes de torture et de barbarie sur mineure de moins de 15 ans ». Mais aujourd'hui, on apprend que la principale suspecte, Dahbia Benkired, est désormais hospitalisée en psychiatrie. Pour le moment, selon une première expertise psychiatrique, la suspecte ne souffre « d'aucun trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli ou alterné son discernement », ce qui la rendrait accessible à une sanction pénale. Quelques jours après le drame, Marc Baudriller interpellait solennellement le gouvernement. Plus que jamais d'actualité.

Mesdames et messieurs les membres du gouvernement,

Trop, c’est trop. Le massacre de la petite Lola ne passera pas dans le flot des faits divers. C’est un symbole, un symbole terrible des abandons et des lâchetés de vos prédécesseurs et de vous-mêmes. C’est une conséquence des politiques que vous avez suivies, vous, macronistes, qui avez ouvert comme aucun pouvoir avant vous les vannes de l’immigration légale et illégale.

Il faut maintenant tirer la leçon de ce crime et de nos échecs. Que fait-on ? Les Français ont des questions précises, des questions majeures, vitales, à vous poser. Ils ne peuvent les poser qu'à vous qui êtes en fonction. À ces dix questions, vous devez répondre par des engagements fermes. C’est le devoir de votre charge, c’est votre responsabilité d’élus d’un pays qui ne peut pas, qui ne doit pas, qui ne doit plus supporter cette évolution délétère.

1) La suspecte a fait l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français) le 21 août restée lettre morte. Quand appliquerez-vous la loi pour protéger les Français ?

2) Quand la France accélérera-t-elle les procédures bien trop complexes et bien trop longues qui aboutissent à ces OQTF ?

3) La suspecte et ses complices étaient algériens. Quand sommerez-vous l’Algérie de respecter nos lois et les décisions de nos juges en reprenant ses ressortissants entrés ou restés illégalement en France ?

4) Quand exigerez-vous des excuses officielles de ce pays pour ce crime odieux et tous ceux qui l’ont précédé, perpétrés en France par des ressortissants algériens immigrés illégaux ?

5) La suspecte est entrée en France légalement grâce à un statut d’étudiant. Quand refuserez-vous les milliers de faux étudiants, notamment algériens, qui profitent honteusement de cette filière d’immigration ?

6) Quand instaurerez-vous des quotas stricts liés au comportement des ressortissants des pays demandeurs ?

7) Quand les Français sauront-ils avec précision quelles sont les nationalités les plus condamnées et les plus présentes dans les prisons qu’ils financent de leurs deniers ?

8) Quand les Français sauront-ils avec précision quelles sont les nationalités les plus criminelles et délictuelles présentes sur leur propre territoire ?

9) Quand la France exigera-t-elle de l’Europe le droit pour son gouvernement élu démocratiquement de gérer librement sa politique migratoire ?

10) Quand le pouvoir cessera-t-il de mentir aux Français sur la réalité de l’immigration et de ses dégâts, comme il l’a fait au Stade de France ?

Cette fois, les Français ne s’en tiendront pas aux nounours et aux bougies. Bien sûr, les grandes consciences adeptes du laisser-faire crieront à la récupération. Cela leur évitera de réfléchir, de tirer les leçons d’un drame effrayant. Cela leur permettra de maintenir les Français sous anesthésie générale. Récupération pour qui ? Pour quoi ? Les mêmes grandes consciences hurleront au racisme, comme si le respect de son pays, de son peuple et de ses frontières relevait du racisme.

Après tant de crimes islamistes, après tant de crimes et de délits crapuleux liés à l’immigration devenue folle, le martyre de Lola n’est sans doute qu’une goutte de sang innocent, mais cette goutte fait déborder le vase de patience et de peur qui entrave les Français. Il doit y avoir un avant et un après Lola. Messieurs et mesdames les membres du gouvernement, trop, c’est trop.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 28/08/2023 à 11:16.
Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

80 commentaires

  1. Tout cela le RN le dit depuis 30 ans ( FN ) sinon plus. Et Zemmour, qui à voté 2 fois Mitterrand, s’en est attribué la paternité. Je ne vous ai pas entendu soutenir MLP au second tour ni le RN aux législatives. Un peu d’humilité SVP.

  2. Macron est tellement choqué qu’au moment ou cet ignoble drame était sur toutes les chaines télévisées, qu’ il s’occupait d’ honorer les martyrs algériens et aujourd’hui du centenaire de la mosquée de Paris. Tout ce qui concerne la France, il s’en fout totalement, seul le mondialisme l’intéresse. Plus vite la France crève, plus il est ravi.. Pour éviter d’avoir à les faire sortir, c’est d’éviter qu’ils ne rentrent, c’est plus qu’urgent.

  3. Excellente liste qui en dit long sur les vrais problèmes qui rongent la France, celle-ci devrait être non exhaustive.
    Cependant, je pense que Macron qui a envoyé Brigitte comme paravent, ou comme pare-feu, ne lise, ni ne veuille entendre, et encore moins répondre à ces questions.
    Il faudrait pourtant que le martyre de Lola résonne comme le son du glas de sa présidence.
    J’ai été choqué par les envolées d’avocat de Dupond-Moretti à l’assemblée nationale, ce mec est non seulement grossier et vulgaire, mais il est aussi odieux.
    Darmanin le pauvre en est réduit à faire du Darmanin, c’est-à-dire mentir éhontément comme un représentant de commerce qui essaie de placer sa marchandise de mauvaise qualité.
    Quand aux médias de gauche, alors là c’est la lie du soi-disant journalisme tenu en vie à coup de 97 millions d’€.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois