Aquilino Morelle est presque redevenu un inconnu. Il est retourné dans la foule avec le ressac de l'après François Hollande. Pourtant, cet homme brillant, docteur en médecine et énarque, plume de nombreux éléphants socialistes, avait bien souvent défrayé la chronique. Il avait notamment été accusé de conflits d'intérêts.

Un ouvrage lucide

Aujourd'hui, plus d'intérêts, plus de conflits : Aquilino Morelle sort un livre, La Parabole des aveugles (aux Éditions Grasset), dans lequel il explique pourquoi et comment Marine Le Pen a de fortes chances de gagner en 2027. Son constat n'est pas nouveau, mais il est argumenté. Morelle a vécu de l'intérieur le grand virage idéologique de la gauche : il explique précisément que, sous l'impulsion des bourgeois aux idées larges, les partis de gauche ont abandonné les pauvres pour se tourner vers les minorités. Les oubliés, géographiques et sociologiques, ce sont ceux de la « France moche » dépeinte par Télérama : ce sont les ménages modestes, condamnés à vivre au milieu des ronds-points et des zones commerciales, exclus de facto des grandes villes de province, « gentrifiées » et devenues trop chères. Pire que tout : non seulement ils subissent le vivre ensemble avec la « diversité », mais s'ils osent critiquer, on les accuse du « péché des péchés », dit ironiquement Aquilino Morelle, c'est-à-dire de continuer à « rendre fécond le ventre de la bête immonde ». On est soufflé par une telle distanciation vis-à-vis des éléments de langage du petit théâtre antifasciste.

L'un des autres éléments intéressants de ces « bonnes feuilles » est la façon dont l'auteur prolonge les courbes statistiques des sondages : selon les méthodes de calcul, avec une progression comparable à ce qu'elle a déjà réalisé, Marine Le Pen se situerait, à l'horizon 2027, entre 49 et 52 %. Autant dire qu'elle n'est vraiment pas loin...

Oui, l'utilisation de l'humour, chez un socialiste, peut surprendre, surtout quand il en use vis-à-vis de son propre camp. La lucidité aussi. Heureusement, il y a des choses qui surprennent moins.

Mais des solutions incantatoires et dépassées

D'abord, en critiquant le mépris de classe dont use (et abuse) la nouvelle bourgeoisie intellectuelle vis-à-vis du peuple des déclassés, il utilise le même mépris : les diplômes jugés « très relatifs » des nouveaux gagnants de la France macroniste n'en sont qu'un exemple. Et évidemment, pour faire cela, il s'appuie sur les travaux de Bourdieu, rigolo à certains égards (voir son repère orthonormé des capitaux culturel et économique dans La Distinction, par exemple), mais incroyablement daté à cause de ses œillères idéologiques.

Ensuite, parce qu'il regrette le brassage social du service militaire, la fin des immeubles d'autrefois où tous les milieux se fréquentaient (il pense, sans doute, à la célèbre caricature de Daumier qui date de la fin du XIXe....), Aquilino Morelle est lui-même daté et prisonnier de son milieu.

Enfin, et c'est cela le plus important, les solutions qu'il propose (en finir avec le mépris du populisme afin de redevenir une nation qui traite à la fois « la question européenne, la question migratoire et la question sociale ») sont incantatoires, conceptuelles - en langage « populiste » : bidon. Ringardes, même.

Les partisans du RN peuvent dormir sur leurs deux oreilles, avec des adversaires comme Aquilino Morelle : le constat est bon, les formules sont ciselées, mais il ne propose rien contre une candidate « populiste » qui ne fait que dire ce qu'elle voit. Tout ce qu'il y a de stupéfiant, c'est la lucidité du constat - un constat fait par un socialiste, qui évite donc toutefois soigneusement de prononcer les mots « Grand Remplacement »...

7233 vues

08 novembre 2023 à 17:10

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

37 commentaires

  1. Marine Le Pen à l’Elysée ? … La France connaîtrait sa seconde Révolution endéans l’année ! Laissez-moi croire, laissez-moi espérer que nos voisins Français ne sont pas à ce point stupides … !

  2. Je vote pour elle, mais il ne faut pas rêver, sans quoi il va y avoir beaucoup de déçus. Comme Giorgia en Italie, il y à loin entre ce qu’elle avait dit vouloir faire et ce qu’elle PEUT faire, c’est à dire à peu près rien ou pas grand chose. Le pays était en faillite sous le gouvernement Fillon et « en même temps », ça c’est beaucoup aggravé, donc la politique que peut faire un pays est fonction de son indépendance économique, sans quoi ce sont les créanciers qui gouvernent. C’était comme ça, c’est comme ça et ce sera comme ça!

  3. En 2027, au second tour, ce sera peut-être Marine Le Pen et Mélanchon qui se retrouveront face à face. Alors? Vous voterez pour qui?

  4. Et si nous assistions déjà au début d’ une mise en scène 4 ans avant les Présidentielles pour commencer à faire peur aux français sur ce succès de MLP ?? Comment peux t’on interpréter des sondages sur une élection dans 4 ans ??
    Le désastre Fillon semble ne pas avoir marqué les esprits alors qu’il a été démoli en 4 mois !

  5. Je ne rêve pas de voir Marine Le Pen à l’Elysée, mais ce ne serait sûrement pas plus mal, voire mieux, qu’E. Macron quant à la gauche, ce serait comme ça l’a toujours été, une véritable catastrophe.

  6. J’ai pu lire les ‘bonnes feuilles ‘ du livre d’Aquilino Morelle sélectionnées par le Journal ‘Le Figaro’ . En effet il y est signalé qu’un simple prolongement des courbes de popularité de MLPEN la met en position de remporter la victoire aux prochaines élections présidentielles françaises…. SOIT ! « Il n’y a rien là qui blesse la pensée ou fasse frissonner  » (from Molière ‘les femmes savantes’) Ce n’est qu’une belle prémonition, n’en déplaise aux partisans de la dégradation continue de nos souverainetés : industrielle, monétaire, sociétale.
    L’avertissement est donc , en vérité , plutôt de bon augure.

  7. Peu importe l’avis de ce Morelle qui ne veut rien d’autre que vendre sa littérature ! Par contre, la patronne du RN a fait deux erreurs qui lui interdiront d’être élue un jour …
    1/ Elle a conservé le nom de Le Pen qui est plus que clivant pour beaucoup,
    2/ Transformer le FN en RN il fallait y penser ! pour changer la donne il fallait trouver un nom radicalement différent, pour preuve ses « amis » continuent à dire FN !
    Enfin et c’est dommage pour l’avenir du pays, elle est devenue une machine à perdre et tant qu’elle persistera à se présenter, elle perdra . Pour finir la droite la plus bête du monde qui ne veut pas d’alliance , même électorale, mènera le pays à sa perte !

  8. Si je me souviens bien, c’est le mec qui faisait venir un artisan dans les salons de l’Elysée il y a 3 ou 4 ans pour faire cirer ses godasses. S’il regrette le brassage social du service militaire, nous aussi, ca lui aurait permis de cirer les godillots de son capitaine, pour le ramener à la réalité et lui apprendre l’humilité. On a suffisamment de tarés comme cela, pour ne pas en faire venir d’Italie, ce mec est bien emblématique de ce qu’osent embaucher les RH de la Macronie.

  9. Que ce Morelle s’occupe de ses chaussures. Marine Le Pen, hélas ne sera jamais élue. La gauche veut faire peur aux bougeoirs .

  10. Je pense qu’Aquilino Morelle a dû tremper sa plume dans les boites de cirage du cireur de chaussures (de très grand luxe) attitré à ses basques quand il était conseiller d’un « grand » président qui aura laissé des traces grasses de son passage dans cet édifice prestigieux devenu depuis 16 ans l’antre de toutes les compromissions.

Les commentaires sont fermés.