L’hypothétique parachutage d’Éric Dupond-Moretti au Conseil constitutionnel

Brève breve

Le nom du ministre de la Justice d’Emmanuel Macron, Éric Dupond-Moretti, est, depuis plusieurs mois, cité pour succéder à Laurent Fabius à la présidence du Conseil constitutionnel.

L’ancien Premier ministre socialiste de François Mitterrand et ancien ministre des Affaires étrangères de François Hollande, nommé pour neuf ans, quittera le Palais-Royal en février 2025. Alors qu’Éric Dupond-Moretti vient d’être blanchi devant la Cour de justice de la République pour des accusations de prise illégale d’intérêts et que la cohabitation menace de poindre, le Conseil constitutionnel pourrait être un point de chute idéal pour le garde des Sceaux qui aurait, selon le journal l'Opinion, « le bon profil » pour enfiler « le costume de gardien vigilant de la Constitution ».

D’autres noms sont également évoqués ; parmi eux, celui d’Édouard Philippe, de Richard Ferrand ou encore de François Bayrou.

Vos commentaires

30 commentaires

  1. On parle de plus en plus d’un certain DSquelquechose comme directeur de la police des moeurs et d’un certain EM pour la lutte contre les emplois fictifs « occupés » quelques mois dans de grandes entreprises privées afin d’étoffer les CV. Je les plaints car ils vont avoir du boulot

  2. Il est urgent d’arracher le Référendum d’initiative citoyenne, constituant pour pouvoir modifier les modalités de désignation du conseil constitutionnel en procédant à un tirage au sort en deux temps parmi les professeurs de droit constitutionnel sachant que les tirés au sort, devront Ne jamais avoir été membre d’un parti, ni fait des déclarations publiques en sa faveur

  3. C’est bien entendu au nom de la démocratie que les  » éltes » ,ou prétendues telles,s’arrangent pour nommer aux plus hautes fonctions des amis chargés d’oeuvrer pour permettre à leur caste arrogante de maintenir ses privilèges et son idéologie universaliste multiculturaliste.

  4. Éric Dupond-Moretti – Édouard Philippe – Richard Ferrand – François Bayrou … effectivement , tous des noms qui , comme celui de Laurent Fabius , sonnent bien l’impartialité irréprochable … pourquoi pas Jérôme Cahuzac ? Je m’étrangle là …… !

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois