On n’en finit plus d’analyser le vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon. L'essayiste Christophe Guilluy, auteur de La , interrogé dans les colonnes de Marianne, explique que « ses deux assises sont les classes moyennes urbaines et les classes populaires issues des minorités », ces dernières, également urbaines, ayant pour la première fois esquissé un vote « communautaire ». Selon un sondage de La Croix, 69 % des musulmans ont voté en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Un vote populaire et communautaire s'est également exprimé en faveur de l’Insoumis… en prison.

Pour la première fois, les détenus pouvaient voter par correspondance à l’élection présidentielle, en application de la loi de programmation pour la Justice du 23 mars 2019 : les votes étant alors centralisés place Vendôme, au ministère de la Justice. Sur les 70.000 détenus que compte la France (dont 22% à 24,5% d’étrangers), 13.672 personnes ont opté pour le vote par correspondance. À noter que certains détenus ont la possibilité de voter par procuration - 768 personnes l’ont fait - ou en demandant une permission de sortie - 1.314 personnes ont pris cette option. Or, 10.234 votes par correspondance ont été comptabilisés par la Chancellerie, dans le premier arrondissement de Paris : il a été ensuite facile de déduire les votes « physiques » de cet arrondissement des votes par correspondance pour avoir une idée du vote des détenus : 45,8 % ont voté pour La France insoumise, 20,3 % pour Marine Le Pen et 18,6 % pour Emmanuel Macron (sources : L’Obs, BFM TV).

Un vote communautaire en prison pour Jean-Luc Mélenchon ? On se gardera bien d’écrire d'où vient la majorité de la population carcérale : d’autres ont été condamnés pour moins que ça. On relayera, en revanche, une publication des Éditions du CNRS, Musulmans de France et d’Europe, écrite sous la direction de Rémy Leveau et de Khadija Mohsen-Finan. Elle explique que si les statistiques ethniques ou confessionnelles de la sociologie carcérale sont interdites en France, « on dispose de moyens indirects pour l’estimer : le nombre de personnes qui suivent le jeûne du ramadan ; celles qui ont un prénom arabe ou islamique ; celles qui ne mangent pas de porc (le nombre de juifs est très limité, dans les prisons, en France) ; et l’opinion des imams, lorsqu’il y en a dans les prisons ». Résultat : une approche sans filtre de la population carcérale. « Les enquêtes dans trois importantes en France, ainsi que les indices rassemblés dans plusieurs autres prisons, montrent que l’islam est devenu, avec une forte probabilité, la première carcérale de l’Hexagone, poursuivent les deux auteurs. Le taux des individus de père maghrébin est pratiquement dix fois supérieur à celui des autres Français dans la tranche d’âge 19-30 ans […] Les jeunes issus des sont surreprésentés. »

Il est donc fort possible que le vote « communautaire » ait pris, ici comme ailleurs en France, dans les quartiers nord de par exemple, une dimension importante.

Cela va, bien sûr, avec l’aspect marginal, rebelle, antisocial ou asocial de cette part de la population qui se trouve, de fait, mise au ban de la société. Le rejet de la société, des institutions, des règles, la possibilité de contribuer malgré tout à « renverser la table » sont de puissants moteurs pour expliquer ce vote. Le fameux épisode, ultramédiatisé, d’un Jean-Luc Mélenchon résistant bruyamment à la perquisition du siège de La France insoumise, le 16 octobre 2018, a évidemment illustré et alimenté cette tendance.

En somme, il s’agit d’un séparatisme en actes et, en l’occurrence, en votes.

13 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
21 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires