a proposé un pacte national en faveur de la . L’homme qui voulait être Président a fait un passage éclair au gouvernement, en 2017, comme ministre d’État, ministre de la Justice et garde des Sceaux. Mais il a dû quitter précipitamment ce ministère à cause d’une suspicion d’emploi fictif de son assistante parlementaire. Il a fait un retour remarqué en devenant un haut-commissaire. À l’instar des commissaires européens, il peut donner son avis sur des sujets importants.

Le rapport précise que 6,7 millions d’immigrés vivaient en France, en 2019, parmi lesquels 37 % avaient acquis la nationalité française. L’indice de fécondité diminue, passant de 2,02 enfants par femme, en 2010, à 1,83, en 2019. Il manquerait 40 à 50.000 naissances pour assurer le renouvellement des générations. François Bayrou présente deux moyens pour assurer un avenir : avoir plus d’enfants et accueillir des personnes d’autres pays. Le rapport précise : « Pour des raisons politiques, sensibles, on ne peut envisager de considérer, comme chez certains de nos voisins, que l’immigration soit la solution au ralentissement de notre démographie. »

François Bayrou pratique le centrisme macronien : il faut des naissances de petits Français et en même temps de l’immigration. Le rapport fait un bon diagnostic concernant l’immigration. Mais il ne propose aucune mesure pour régler le problème (expulsion des illégaux, suppression du regroupement familial et du droit du sol). L’ est un continent en pleine explosion démographique. Elle peut déverser, dans les décennies à venir, une centaine de millions d’immigrés sur l’Europe. Dans ce cas, les Français subiraient le sort des Indiens d’. Ils se retrouveraient dans des réserves tandis que les nouveaux venus feraient la loi du fait de leur poids démographique. Le sujet essentiel est l’avenir de la France.

Après 1.500 ans d’existence, la France peut disparaître. La France ne serait plus la France si elle était colonisée par des millions d’étrangers préférant garder leurs coutumes et leurs croyances religieuses. Aujourd’hui, les diasporas installées en France décident qui peut venir en France. L’État français n’a plus de migratoire. Ce suicide civilisationnel est possible à cause d’une idéologie décadente qui pollue l’esprit de nos « élites ». Elles croient que l’immigration est une chance et que la multiculturelle est un idéal. En 2022, les Français devront impérativement reprendre la maîtrise de leur destinée. Nous devons sauver la France !

22 mai 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
43 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires