La chasse aux collabos est lancée. Le Monde a dressé les premières listes, le 16 mars dernier. Un travail de salubrité publique car l’heure est grave. Si « RT et Sputnik ont été interdits », un « îlot prorusse » subsiste « dans certains supports ou émissions très à droite », nous révèle l’enquêtrice.

Heureusement, une presse vertueuse nous donne les noms de cette cinquième colonne qui désinforme à tout va : Valeurs actuelles, André Bercoff sur Sud Radio, Pascal Praud sur CNews. Mais aussi « des médias de niche » qui « prennent encore moins de gants » : TV Libertés ou encore Livre noir.

La journaliste ne se contente cependant pas de dresser des listes, elle nous révèle les vraies causes du mal grâce à un spécialiste : « Ces gens sont obsédés par les États-Unis, l’OTAN et nourrissent une forme de détestation vis-à-vis de tout ce qui vient d’outre-Atlantique », analyse Jean-Yves Camus, spécialiste de l’.

S’interroger sur la politique américaine et le rôle de l’OTAN relève donc du pathologique, de l’« obsession ». À ce titre, il aurait donc fallu enfermer le général de Gaulle dont Alain Peyrefitte rapportait, dans C’était de Gaulle, les propos suivants : « Nous pouvons vivre comme un satellite, comme un instrument, comme un prolongement de l’Amérique. Il y a une école qui ne rêve que de ça. » Et il ajoutait : « La presse est aux basques des Américains. […] S’abaisser, s’effacer, s’humilier, courber l’échine, voilà l’idéal. Abandonner sa défense, donner son économie, adopter la politique étrangère des autres, ça, c’est beau ; ça, c’est irréprochable. »

On suggérera néanmoins au Monde et à sa journaliste d'aller plus loin dans leur enquête, car il semblerait que les terribles réseaux de désinformation poutiniens aient franchi l'Atlantique depuis plusieurs années.

Par exemple, le Washington Post, dès 2014, donnait la parole à Henri Kissinger dont les propos, rétrospectivement, paraissent des plus suspects. Loin d’encourager à une guerre totale contre les Russes, malgré l’annexion de la Crimée, l’ancien secrétaire d’État, adepte de la realpolitik, réclamait une prise en compte des enjeux de chaque partie au conflit, sans quoi la conséquence serait « une guerre civile ou l’éclatement du pays ». Il fallait donc, d’après lui, sortir du schéma de confrontation Est-Ouest. Raison pour laquelle il considérait que l’ ne devait pas adhérer à l’OTAN et que les dirigeants ukrainiens devaient travailler à une « politique de réconciliation entre les différentes parties de leur pays ». Kissinger concluait en indiquant : « Le critère n’est pas la satisfaction absolue, mais une insatisfaction équilibrée. Si une solution fondée sur ces éléments ou des éléments comparables n’est pas trouvée, la dérive vers la confrontation s’accélérera. »

Des propos défaitistes à n’en pas douter, nous dirait la journaliste du Monde.

Autre exemple, plus récent, avec encore le Washington Post qui doit être financé par le Kremlin ! Le 23 décembre dernier, le journal ouvrait, en effet, ses colonnes à deux universitaires, Joshua Shifrinson et Stephen Wertheim, qui écrivaient : « En soutenant la possibilité d'un alignement étroit de l' sur l'Occident, les actions américaines exacerbent les inquiétudes qui ont déclenché les incursions condamnables, mais prévisibles, de la Russie. » Selon eux, « les États-Unis devraient stopper la dérive expansionniste de leurs politiques d'après-guerre froide ».

De la pure propagande poutinienne que l’on retrouvait également dans Time Magazine, le 25 janvier dernier ! Le chercheur Anatol Lieven déclarait que dès les années 90, bien avant Poutine, les responsables russes, « y compris des réformistes libéraux », avertissaient « qu'une offre d'adhésion à l'OTAN, à la Géorgie et à l' entraînerait une confrontation avec l'Occident et un grave danger de guerre ». Il ajoutait qu’il n’y avait rien « de mystérieux, d'extrême ou de poutiniste dans cette attitude russe » dans la mesure où les États-Unis rejetaient également, au nom de la doctrine Monroe, toute idée de présence d’une alliance militaire hostile à leurs frontières ou dans leur étranger proche.

Devant cette déferlante prorusse, on se félicitera que le journal Le Monde contribue, avec ses listes de suspects, à ressusciter en quelque sorte le maccarthysme.

15139 vues

20 mars 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

87 commentaires

  1. Les journalistes du « Monde » sont d’un ridicule comme ce n’est pas permis. Là ils battent des records.

  2. Et si on faisait la liste des journaux pro-islam, pro-immigration , ces dernières années les morts et les blessés sur notre territoire proviennent de l’immigration musulmane et non de l’immigration russe.

  3. Les médias français sont le porte voix du parti démocrate américain. Ils sont encore plus serviles que les journaux américains eux mêmes, ils sont les champions de la soumission.
    Alors ils sont surpris, qu’un dirigent exemple Poutine, siffle la fin de la récréation, et leur rappelle la réalité. Trop imbu d’eux mêmes pour écouter les autres. Comportement bien connu des élites françaises qui se trompent tout le temps, mais qui donnent des leçons.

  4. je fus abonné au MONDE, je ne suis plus abonné à aucun journal sauf un ou deux libres et non soutenus par notre État qui est d’un neutralité bienveillante très connue !!!!!

  5. Bon article, sauf sur le maccarthysme. Aujourd’hui McCarthy dénoncerait le wokisme et le politiquement correct. De plus, le 20 mai 1949, il dénonçait les cas d’aveux sous torture dans les procès couverts par la loi Gayssot. McCarthy a probablement été assassiné. Il est décédé à l’hôpital de Bethesda à 48 ans d’une hépatite aigüe, qui peut être causée soit par une infection, soit par un empoisonnement, et les médecins ont déclaré une absence d’infection. Aucune autopsie n’a été pratiquée.

  6. Robinson
    En 1961 ,déjà , les profs de philo recommandaient la lecture du Monde . Mais c’était déjà un journal très ancré à gauche , que je n’ai jamais apprécié . Il n’a fait que dériver vers l’extrême gauche avec les excès que l’on constate maintenant .

  7. En tous cas merci pour ce travail d’analyse de la presse étrangère, bien instructif.

  8. Le journal « Le Monde » porte bien son nom mais il faudrait y adjoindre « Outre-Atlantique ». Ses journalistes ignorent-ils que sans les grosses subventions publiques qu’il reçoit, leur journal n’existerait plus.

  9. L’endoctrinement continue.
    C’est pourtant à travers la diversité des sources que l’on peut se faire une opinion.

  10. Socialiste dans ma jeunesse, j’ai cessé de soutenir la gauche lors du programme commun après Budapest, Prague et Gdansk. J’ai cessé de lire le Monde après ses prises de positions gauchistes et anti militaristes à l’issue de la guerre d’Algérie. Cela ne s’arrange pas même si je trouve utiles quelques ouvrages de ses journalistes comme « Un Président ne devrait pas dire çà » et « Le traître et le Néant » (bien utile à méditer).

  11. FRANCHEMENT regardez ce que nous a apporté l’Amérique depuis les années 1950.
    la violence , émisson tv de merde , mal bouffe, une non culture et pour finir le wokisme . nous avons copier les modes us et on en est là aujourd’hui .
    on a eu tort de ne pas se tournée vers la Russie , coté histoire ça à quand même plus de gueule ( hors la période communiste radicale ) .

    1. Oui : l' »avènement de la  » téloche » dans tous les foyers, paysans inclus ; la double bagnole imposée (pbs de logements trop chers et de secteurs d’emplois concentrés); les supermarchés affligeants (sono incluse ), avec leurs masses de babioles made in China et de bouffes limites comestibles; sans compter le remplacement de la messe du dimanche par le jogging de bon ton, et les bébés à la carte, ont déboussolé et perverti nos enfants: il n’y a plus de sens , plus d’éthique

    2. Vrai M6 mais n’oubliez pas que le germe du wokisme est…français (les Sartre, Derrida, Foucault etc…)

  12. le camps du bien a parlé ( rire) .
    personnellement je n’ai pas besoin de médiat pour me faire un avis sur ce qui se passe dans le monde et en France .
    concernent Poutine ,je constate juste que toutes les guerres qu’il a déclaré sont à ses frontières et non en Afrique , pays arabes , Amérique du sud ou du nord , contrairement au usa et l’europe .
    donc si l’on fait le décompte macabre des mort mener par la Russie , Amérique et Europe on y trouvera en première place loin devant les usa .

    1. L’Amérique est le seul au monde à avoir lâché deux bombes atomique sur des civiles Hiroshima et Nagasaki , le plus tristes c’est qu’ils en sont fiers.

  13. Depuis la disparition de Henri Beuve-Méry, le Monde est devenu progressivement « l’immonde », tout en gardant son auréole de « grand quotidien du soir » et de « journal de référence ».
    Son fondateur n’imaginait probablement pas cette évolution.

  14. Trouver « l’insatisfaction équilibrée » avec la Russie recommandait Kissinger en 2014 comme le rappelle très justement Frédéric Lassez. Une sage proposition pas suivie d’effet. Si aujourd’hui, on ne peut que se révolter contre l’invasion de Poutine sur l’Ukraine, on peut aussi chercher à connaître les causes d’une telle extrémité. S’arrêter à dire que Poutine est fou est un peu facile. Heureusement qu’il existe des médias, forcément classés « pro russes » pour nourrir notre réflexion !

  15. Quand on sait que l’Ukraine a subi l’agitation fomentée par la CIA (manif. place Maïdan avec Glucksman ou élection d’un clown à la présidence), quand on sait de plus qu’elle est la plaque tournante européenne pour la GPA et que les délires wokes sont poussés au max, on ne peut être que pro-russe (n’en déplaise aux journaux appartenant à la mafia mondialiste et régressiste).

  16. Le Journal Le Monde soutiendrait-il les islamistes ???
    La question mérite d’être posée .

  17. Je constate plutôt une pluralité d’opinions dans certains de ces médias. Et, oui ce ne sont pas que des journalises islamo gochos bobos de gôôôche qui y sont invités. D’ailleurs, je constate que l’on n’entend que la parole du président Ukrainien devenue parole d’évangile : comment se faire une idée objective dans ces conditions ? Et, quand le Monde va t’il nous faire la liste des médias arabes, ceux qui prônent l’assassinat des « impurs », ces complices l’assassinat des esclaves au Qatar, etc.

  18. Si j’osais paraphraser Francis blanche dans les Tontons Flingueurs je dirais « c’est bizarre chez les gauchistes ce besoin de faire des listes »

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter