Sa conscience laïque parfaitement tranquille, le maire de Lyon (EELV) Grégory Doucet participait, mercredi soir, à l’iftar. Défenseur, pourtant, d’une laïcité de stricte observance, il n’a pas rompu que le jeûne du ramadan mais aussi cette tradition pluricentenaire, celle de la participation du maire de Lyon à la cérémonie traditionnelle du Vœu des échevins. Le 8 septembre 2020, il a ainsi refusé d’offrir son écu et d'entrer dans la basilique de Fourvière, se contentant d’un discours à l’extérieur. Dès le lendemain, il posait la première pierre de la mosquée de Gerland.

Rendre grâce à la Sainte Vierge pour sa protection contre la peste, c’est un peu antique et démodé pour la gauche et surtout potentiellement mal vu de certains électeurs. Or, dans la capitale des Gaules, Jean-Luc Mélenchon, avec 31,06 % des voix, est arrivé à quasi-égalité avec Emmanuel Macron (31,8 % des voix), loin devant l’écologiste Yannick Jadot (7,67 %).

Ne participant donc pas à la cérémonie catholique religieuse, contrairement à ses prédécesseurs (à l’exception du laïcard Édouard Herriot), Grégory Doucet dînait avec ses compatriotes musulmans à l'Institut français de civilisation musulmane. Et, plus surprenant (ou pas), là où la communauté catholique lyonnaise n’a le droit qu’à un discours sur l’histoire moderne de sa ville, le ton est, selon LyonMag (28 avril) qui relate les faits, « plus engageant ». De fait, le maire qui a partagé son hommage sur Facebook ne boude ni son « plaisir » ni son « privilège » de représenter la ville à cette occasion, aux côtés du préfet et des corps constitués.

L’occasion, pour l’édile, d’apporter son « soutien à nos compatriotes musulmans, péniblement affectés par les instrumentalisations politiques les désignant comme boucs émissaires pendant cette campagne électorale ». Toute ressemblance avec de l’islamo-gauchisme serait purement fortuite. Doucet ne se contente pas d’une présence honorifique comme il le fait vis-à-vis des catholiques qu’il dédaigne : la communauté musulmane a clairement bénéficié d’un gros appel du pied. La raison est simple. Les élections législatives constituent, pour tous ceux qui n’ont pas voté Emmanuel Macron par conviction, ce troisième tour de l’élection présidentielle. Il n'y a pas une voix à perdre.

Grégory Doucet, militant pour une grande union de la gauche, roule désormais pour le candidat Insoumis. Au micro de Lyon Capitale, il déclarait le soir du second tour : « Le leadership issu du premier tour de la présidentielle est entre les mains de Mélenchon, c'est à lui de mener et de guider les réflexions, sans hégémonie. Ce qui a toujours fait la force des rassemblements, c'est leur pluralisme, c'est leur capacité à ouvrir les bras et à faire venir toutes les énergies. Plus on sera capable de rassembler, plus nous seront forts. » Une étude IFOP précise que 69 % des électeurs musulmans ont voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Quelques jours avant le premier tour, un communiqué d’imams et de prédicateurs appelait la communauté musulmane à voter pour le député des Bouches-du-Rhône.

Au cours de ce repas, Grégory Doucet a souhaité « que l’IFCM puisse enfin remplir pleinement les missions d’ouverture, d’accueil, de transmission et d’intelligibilité du monde qu’elle s’est données ». Il n’en fallait pas beaucoup plus, en cette période de campagne électorale, pour indiquer aux musulmans quasi ouvertement pour qui voter.

7529 vues

29 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. Ils sont contre la mondialisation et sont pour l’immigration , n’y a t-il pas une contradiction?

  2. Le Grand remplacement est un fantasme d’extrême-droite. Mais LFI et ses prises de guerre font tout pour le mettre en œuvre et le mener à son terme.
    Ben voyons !…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter