Audio - Editoriaux - Entretiens - Polémiques - Société - 30 octobre 2019

Geneviève de Fontenay : « Miss France, c’est l’émanation de la France profonde »

Geneviève de Fontenay exprime, au micro de Boulevard Voltaire, son incompréhension et sa tristesse face à l’annonce faite par Sylvie Tellier sur l’éventualité de candidates transexuelles au concours de , mais aussi au projet (abandonné depuis) d’une Miss Lorraine en costume inspiré de l’uniforme des poilus.

Selon les déclarations de Sylvie Tellier, le concours des Miss serait ouvert aux transsexuels. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Je suis très choquée et peinée. Je ne comprends pas comment Sylvie, avec qui j’entretiens des relations depuis toujours, peut lancer une telle nouvelle, comme cela, sans prévenir.
Ça fait plus de cinquante ans que je suis « Miss France ». Ce genre de candidates ne s’est jamais présenté. C’est tout simplement choquant. D’ailleurs, je ne suis pas sûre que ce soit apprécié dans les petites communes… Miss France est quand même l’émanation de la France profonde, la France de Jean Ferrat, du vrai folklore et des traditions. Ce n’est pas forcément un événement de people.

Croyez-vous que cette France existe encore ?

Bien sûr qu’elle existe encore, et heureusement ! Même si, en effet, on détruit tout, notamment avec ces régions, sans parler de Paris que l’on défigure. Certains immeubles, à côté de l’hôtel Napoléon, avenue Friedland, ont été construits avec des tôles qui ressemblent à celles qu’on met sur le toit ! Comment a-t-on accepté ce type de constructions en plein univers haussmannien ? Ce n’est pas pour rien que ces immeubles haussmanniens valent, d’ailleurs, de plus en plus cher.

Que dites-vous de la polémique qui a touché Miss Lorraine ?

Voilà encore autre chose. J’ai la totale, tout d’un coup. Elle avait imaginé avec sa couturière porter un costume de folklore pour les poilus. Comme si les poilus avaient un costume folklorique lorsqu’ils étaient dans les tranchées, dans le froid, et avec les rats !
Comment a-t-on pu mettre ça sur un podium dans ce contexte avec des pantalons ouverts jusqu’aux cuisses ? J’étais scandalisée !
Les membres de l’association des anciens combattants étaient furieux. Leur communiqué était très explicite.

Qu’est-ce que ces évolutions révèlent de notre temps ?

J’ai certainement eu des candidates lesbiennes, mais cela ne s’est pas su. Mais faire ouvertement un appel aux transexuels est totalement inadmissible. C’est de l’ordre de la trahison !
Les gens me le disent. Ils sont déboussolés. C’est insupportable de détruire les Miss France de cette façon, insupportable !

À lire aussi

Geneviève de Fontenay : “Il ne pouvait y avoir mieux que Karl Lagerfeld pour succéder à Chanel !”

Karl Lagerfeld vient de disparaître à l’âge de 85 ans. Geneviève de Fontenay revient…