Mise à jour 21 octobre à 15h29 : Le vendredi 21 octobre, la région Auvergne-Rhône-Alpes, par la voix de Catherine Staron, vice-présidente déléguée à l’Enseignement supérieur a répondu à BV. L’élue assure que « la région sera très vigilante et attentive aux actions menées par l’association musulmane de l’ENS. Elle ne tolèrera aucune action de prosélytisme ou de mise en avant de l’ radical ». Catherine Staron nous informe également que la région n’a pas manqué de saisir le rectorat le 19 octobre dernier, qui reste lui aussi vigilant.

« Après avoir été contactée par des étudiants de l’ENS de Lyon, j’ai enquêté pendant un mois. » Isabelle Surply, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes, lance l’alerte sur la création d’une association étudiante musulmane au sein de l’ENS de Lyon, alors même que cette école avait banni l’aumônerie catholique.

Une association religieuse

L’entrisme islamique au sein de l’Éducation nationale ne concerne plus seulement les banlieues et territoires abandonnés de la République. D’après une information révélée par Valeurs actuelles, ce 18 octobre, l’École normale supérieure (ENS) de Lyon, graal pour de nombreux étudiants et berceau de l’élite intellectuelle française, est également confrontée à la création d’une association étudiante musulmane. Enregistrée au Journal officiel le 14 juillet dernier, l’Association musulmane de l’ENS de Lyon (AMENS) se présente comme une « association culturelle et caritative ». Sur son site Internet, toujours en cours de création, l’AMES propose « aux étudiants d’échanger au sujet de la culture, de l’histoire et de la philosophie arabo-musulmane » et assure mener « des actions caritatives : maraudes, actions sociales, etc. » Mais à y regarder de plus près, si l’aspect culturel existe bel et bien, l’aspect religieux n’est pas négligé pour autant. En effet, sur son compte Facebook, suivi par une vingtaine de personnes, l’AMES n’hésite pas à relayer les fêtes religieuses et à conclure ou introduire ses publications par des références explicites à l’ telles que « Que Allah vous bénisse ». D’autre part, en plus de proposer des échanges de lectures, l’AMES commence ses réunions du mercredi soir « par la lecture de quelques récits prophétiques (hadith) ». Une plaquette qui circule sur les réseaux sociaux montre également que l’association entend « permettre aux musulmans de l’école de vivre pleinement leur spiritualité ». Enfin, le 5 septembre dernier, lors du Forum des associations de l’ENS de Lyon, l’AMES tenait un stand sur lequel étaient mis en avant six livres. Parmi eux se trouvait Les Jardins des vertueux, écrit par l’imam Al-Nawawi au XIIIe siècle. Cet ouvrage, dans lequel on peut notamment lire que les croyants « combattent pour la cause de Dieu en tuant », est classé « radical » par une note blanche du renseignement.

La création de l’association n’a donc pas manqué de faire réagir certains étudiants de l’ENS de Lyon. « Plusieurs élèves m’ont contactée par mail pour m’informer de la création de cette association. Ils étaient hallucinés qu’elle ait le droit d’exister au sein de l’ENS », nous explique Isabelle Surply, connue pour avoir permis l’expulsion d’un imam extrémiste. Et ce, d’autant plus que l’aumônerie catholique de l’ENS de Lyon avait été bannie de l’établissement au motif de la laïcité. L’article 43 du règlement intérieur de l’ENS de Lyon dispose en effet que « le principe de laïcité […] s’adresse à tous les agents du service de l’enseignement public mais également aux élèves » en vertu de leur statut de fonctionnaire-stagiaire. Alors que les étudiants catholiques se retrouvent aujourd’hui contraints de se réunir à Notre-Dame des Anges, à un kilomètre de l’école, Isabelle Surply s’interroge : « Pourquoi l’aumônerie serait interdite et une association musulmane autorisée ? »

Face à ce deux poids, deux mesures inquiétant, l’élue n’a pas manqué de solliciter la région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais « ils font trainer le dossier… » déplore la conseillère municipale de Saint-Chamond. Pour l’heure, le cabinet de s’est contenté d’écrire un courrier à la direction de l’ENS afin d’obtenir des explications. Dans une réponse que BV a pu consulter, l’établissement assure que « c'est à l'occasion du forum des associations, tenu [le 5 septembre], que nous avons découvert l'existence de l’AMES ». Comment l’AMES a-t-elle donc pu obtenir une domiciliation au sein de l’ENS de Lyon sans que la direction ne soit mise au courant, alors même que l’article 34 du règlement intérieur oblige l’association à présenter son projet à la présidence de l’établissement au préalable ? Contacté à ce sujet, l’ENS de Lyon n’a pour le moment pas encore répondu. D’autre part, dans ce courrier, la direction insiste sur le caractère culturel de l’AMES en oubliant de mentionner l’aspect cultuel indéniable.

Si la région Auvergne-Rhône-Alpes persiste à ne pas réagir et refuse de suspendre son partenariat avec l’établissement, Isabelle Surply promet de faire un signalement à la préfecture du Rhône.

7133 vues

19 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

26 commentaires

  1. C’est inadmissible que l’on puisse accepter une association musulmane dans une grande école française comme l’ENS Lyon. Il faut l’interdire et la dissoudre. On refuse l’aumônerie catholique et on accepte une association musulmane. Il y a de très gros problèmes en France. Et ne me dites pas que l’équipe d’incompétents qui nous gouverne n’est pas au courant. Macron et son gouvernement ont vendu la France après l’avoir vidée de toutes ces richesses culturelles, de son patrimoine, de ses grandes écoles, du niveau de l’éducation nationale dont les diplômes comme le baccalauréat n’ont plus aucune valeur (avec 7 de moyenne on vous rajoute quelques points et hop tout le monde a le bac. Plus les niveaux sont bas plus le pourcentage de réussite est élevé ! On n’a jamais vu cela et le gouvernement est fier de nous annoncer ces chiffres. Comme cela on voit tout de suite le niveau de ceux qui nous gouvernent !

  2. Loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat :
    1 – article 1, la séparation. 2 – cependant des aumôneries sont maintenues dans le prisons, dans l’armée, dans les hôpitaux et dans les lycées et établissements d’enseignement supérieur.
    Les aumôniers des principales religions sont salariés par l’Etat.
    Comment applique-t-on cette loi avec la prolifération d’établissement d’enseignement supérieur ?

  3. La collaboration revient en force en France par l’assentiment des autorités en place qui semblent favoriser une religion plutôt qu’une autre ancrée dans le pays depuis un millénaire et demi. La soumission est de mise et nous allons vers l’effondrement de nos valeurs pour un grand remplacement qui va s’accélérer si nous continuons cette politique de Polichinelles.

  4. Et on va s’étonner d’être dominé dans quelques années !! la soumission ou la mort après la valise ou le cercueil !! Simplement 60 ans ont passé !! Et en plus la Méditerranée a été traversée !! Cela devrait donner à réfléchir .

  5. Rien d’étonnant quand on voit notre Président faire des ablutions auprès de la mosquée de Paris pour son centenaire , au lendemain d’un crime atroce envers une gamine par une barbare algérienne, bien sûr l’honneur est sauf pour lui il a reçu en catimini les parents de LOLA , toujours dans sa logique du « en même temps ».

    1. Malheureusement notre président n’a aucun charisme, ne sait prendre aucune décision sérieuse. Ce n’est qu’un pantin imbu de sa personne qui joue. Je l’ai écouté parler de cette pauvre petite Lola. Il joue la comédie et ne regarde pas les caméras en face. Quand on regarde en bas en parlant comme il l’a fait c’est qu’il ne pense pas ce qu’il dit. Il n’est pas sincère ! C’est un comédien. Et son épouse n’est guère mieux. Ce sont deux manipulateurs qui font tout pour arriver à leurs fins. Il y a d’ailleurs des livres qui décrivent très bien ces deux personnages machiavéliques.

  6. J’ai lu le Coran page par page. Qu’on me dise où se trouve un gramme de spiritualité dans cet ouvrage

  7. Preuve que nos bien pensants gouvernements, politicards et haut fonctionnaire on les lois à géométrie variable.

    1. Ou ne savent pas les appliquer car ils ne les comprennent pas. Certains intellectuellement dont au ras des pâquerettes !

  8. Les gvt depuis 30 ans sont en dessous de tout dans ces affaires où les musulmans veulent abolir notre laïcité, Quand va t’on réagir face à ces menaces vis à vis de notre civilisation, de notre histoire. Quand les électeurs se rendront compte que le but de l’islam qui est de refaire un monde ou les chrétiens seront exterminés ou soumis ! Quand ?

  9. Silence de la région Auvergne-Rhône-Alpes …. ou le double langage de Laurent Wauquiez
    Ca rappelle le terrain de Valence vendu à une association musulmane par un de ses proches adjoints

    1. En effet, ce Wauquiez s’exprime très rarement, évite d’émettre quelques critiques pour pouvoir se présenter aux élections de 2027 ! Un vrai LR ! C’’est à dire un inconsistant, un macroniste compatible !
      J’espère qu’aux prochaines élections, Reconquête aura quelques députés !
      Les faits , tous les jours, donnent raison à Zemmour !

      1. « Les faits , tous les jours, donnent raison à Zemmour ! » C’est bien pour ça qu’il est devenu l’ennemi public n°1 et la cible privilégiée de tous les missiles médiatiques. Objectif : aucun député. S’il en obtient quand même, dissolution de Reconquête. On parie?

  10. l’association entend « permettre aux musulmans de l’école de vivre pleinement leur spiritualité ». Il n’existe pas de spiritualité comme ça détachée chez ces islamistes. Toute spiritualité si tenté qu’il y’ en a une est automatiquement liée à un aspect pratique et matériel de la vie et à laquelle il faudra impérativement s’astreindre et contraindre…..

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter