Au Sri Lanka, des attentats islamistes ont ensanglanté les fêtes pascales, faisant plus de 300 morts dans des églises et des hôtels.

Pour Boulevard Voltaire, Alexandre del Valle analyse le sens de ces actes violents qui, pour lui, ont une « racine canonique » dans le Coran.

À lire aussi

Alexandre del Valle : « Ce qui est nouveau, c’est la délinquance ethnique de bandes »

Assiste-t-on à un ensauvagement de la société française ? …