Valérie Boyer : « On ne peut tolérer qu’une ONG impose ses vues au droit français ! »

C’est une affaire révélée par Gregor Puppinck, directeur de l’ECLJ, et relayée par Valeurs actuelles. Plusieurs députés, dont Valérie Boyer, s’en sont saisis et demandent des explications au Président Macron pour faire toute la lumière sur la mainmise de George Soros sur la Cour européenne des droits de l’homme ().

Explication au micro de Boulevard Voltaire.

 

À lire aussi

Valérie Boyer : « Si on fait le compte des ministres qui ont dû partir parce qu’ils avaient des casseroles… »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleRéaction de Valérie Boyer après la démission d…