Si le slogan « » se retrouve floqué sur l’ensemble des maillots des joueurs de football de la Premier League en Angleterre, le slogan « White Lives Matter » (traduisez : « La vie des Blancs compte ») créé la polémique… jusqu’en France.

Un avion survole un match de foot

Le championnat de football anglais a repris ses droits depuis plusieurs semaines sans que le public ne puisse regagner les stades. Sur le maillot des joueurs, le slogan « Black Lives Matter » y est inscrit depuis la mort de George Floyd aux États-Unis. En réponse, des supporters de ont survolé le stade de Manchester City où leur équipe évoluait lundi 22 juin.

À bord d’un avion de tourisme, tractant une banderole « White Lives Matter, Burnley », ils ont surgi dans le ciel de Manchester au moment du protocole d’avant match qui veut que les joueurs mettent un genou à terre en hommage au mouvement importé des États-Unis.

Une provocation « d’extrême droite » pour les médias français

Si, en Angleterre, la télévision n’a pas daigné filmer la scène, c’est sur les réseaux sociaux qu’elle a été particulièrement commentée. En France, de grands médias français qualifient cette action de « raciste » (LCI) ou évoquent une provocation de « l’extrême droite » (Le Parisien).

Le Burnley FC a « condamné fortement » la banderole déployée et assuré que le club et les autorités « coopéreront pour identifier les responsables et prendre les mesures appropriés ». Le capitaine de l’équipe, Ben Mee, a fait part de sa « honte ». Une réaction qui n’a pas porté chance à l’équipe, qui s’est finalement inclinée 5-0 contre Manchester City.

À lire aussi

Nicolas Dupont-Aignan candidat en 2022 ?

Invité sur CNews, le président de Debout la France a préparé le terrain pour une éventuell…