En vérité, la majorité des Noirs ne pensent pas qu’il existe un d’État en France. En vérité, la majorité d’entre eux soutiennent massivement la police, corps de métier dans lequel ils sont nombreux. En vérité, la majorité des Français d’origine africaine ne soutiennent pas les actions racialistes de la famille Traoré et de la LDNA. En vérité, beaucoup de Noirs en ont ras le bol d’être pris en otages par ces groupuscules extrémistes.

Le temps est venu de dire assez, assez, ça suffit !

On voit fleurir, sur les réseaux sociaux, des messages pour exprimer une désolidarisation avec les actions d’une minorité, bien relayés par des ayant pris fait et cause, d’importer de force en France ce qui se passe aux USA. Pourtant, la France n’a pas la même histoire avec les Noirs que les États-Unis, il n’y a jamais eu de racisme systémique dans notre pays, il faut arrêter le délire racialiste né du décès malheureux de George Floyd.

Aux Noirs qui affirment, aujourd’hui, que la France est raciste, savez-vous définir le racisme ?

Savez-vous, au moins, ce que vous reprochez à la France ?

Pourquoi montrez-vous autant de haine pour ce pays qui a tant donné à vos grands-parents et parents, mais aussi qui a été présent pour vous ?

Aux Noirs qui prennent le risque d’accuser la police de racisme, regardez bien le nombre de Noirs dans nos forces de l’ordre. Il y a de fortes chances que vous soyez contrôlés ou reçus par un Noir policier ou gendarme, un jour. L’accuserez-vous de racisme alors qu’il a la même couleur que vous ?

Arrêtez votre délire racialiste car nous sommes nombreux, nous autres Noirs, qui ne voulons plus que vous parliez en notre nom et nous avons le courage de dire :

NON, LA FRANCE N’EST PAS RACISTE !

NON, LA POLICE FRANÇAISE N’EST PAS RACISTE !

Ceux qui disent le contraire sont, eux, les vrais racistes. Alors, ne tombez pas dans leur piège, défendez votre pays, défendez la France, notre France, merci !

23 juin 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.