Après le procès qui s’ouvre ce lundi, censé faire la lumière sur le carnage de Nice perpétré le 14 juillet 2016, ayant causé la mort de 86 personnes et fait des centaines de blessés, il est logique que les Français se posent cette question : que peut-on faire pour éviter un nouveau drame de cette ampleur ? De ce procès, il n’y a évidemment pas grand-chose à attendre. Le tueur Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, a été abattu sur les lieux de ses crimes. Quant à ses comparses, nul doute que les auditions ne feront que diluer leurs responsabilités respectives : comme d'habitude, ils s’accuseront les uns les autres.

En revanche, le profil de l’assassin nous en dit peut-être plus sur les difficultés des forces de l’ordre à traquer ces terroristes d’un genre nouveau et à protéger la population d’éventuelles attaques futures. Comme souvent, comme presque toujours, il s’agit d’un voyou bien connu des services de police, pas pour trafic de mais pour des violences conjugales à répétition. « Il aimait le mal, explique sa veuve. C’était un monstre. Même le diable s’est inspiré de lui » (, 4 septembre). Rien que ça… Ses convictions religieuses ? Inexistantes : il buvait de l’alcool, mangeait du porc et n’a quasiment jamais été vu à la mosquée.

Comme l’a très bien analysé l’islamologue Gilles Kepel, les services de et de renseignement ont désormais affaire à ce qu’il appelle le « djihadisme d’atmosphère ». Une nouvelle forme de terrorisme. Les attentats parisiens de 2015 étaient encore le fait de groupes organisés et téléguidés par Daech pour des raisons bien précises : notre implication, en et en Irak, dans des opérations dirigées contre cette organisation. Mais depuis, ces terroristes sortis de l’anonymat ne revendiquent rien. Que faire ?

Pour éviter que ne recommence le massacre niçois, certaines municipalités ont sécurisé remblais de bord de mer et autres grandes artères. Mais à quoi bon ? On ne va pas mettre des plots de béton dans toutes les rues. Surtout lorsqu’on sait que de plus en plus d’agressions se font au couteau et à pied. Mieux contrôler les mosquées radicales ? Elles le sont déjà et ces assassins n’y vont quasiment jamais, préférant se radicaliser eux-mêmes de leur côté, quelques jours avant de passer à l’acte, via des sites Internet qu’il est évidemment impossible de surveiller en totalité.

Pourtant, il ne faudrait pas s’imaginer que nos forces de l’ordre demeurent les bras ballants et l’arme au pied. C'est particulièrement vrai encore pour la DGSI, l’ancienne DST, qui, avec des moyens plus que modestes, parvient à accomplir des miracles permanents sans que personne n’en sache jamais rien. Logique, il s’agit de services… secrets. Lesquels agissent, d’ailleurs, avec un peu plus de discrétion que Gérald Darmanin, mirliflore se vantant de l’expulsion d’un Hassan Iquioussem... devenu introuvable.

En revanche, si la justice faisait mieux son travail, n’attendait pas la vingtième récidive pour emprisonner des délinquants souvent issus de l’immigration et généralement de culture musulmane, si ceux qui ne sont pas français étaient aussitôt renvoyés dans leurs pénates d’origine, nul doute que le vivier d’apprentis terroristes s’assécherait, faute de candidats. Comme quoi il faut aussi savoir prendre les problèmes en amont. En attendant, il n’est pas interdit de saluer nos services, véritables héros du quotidien.

4922 vues

5 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

15 commentaires

  1. Ce n’est pas la POLICE qu’il faut rendre responsable de ce grand B………, c’est le Gouvernement tout simplement ! La POLICE suit les consignes qui lui sont ordonnées par notre gouvernement. Mais tout de même, on aimerait beaucoup que la POLICE exerce son métier pour lequel le peuple la paie avec nos impôts sans tenir compte des ordres du Chef d’Etat. Son rôle, c’est de PROTEGER le PEUPLE.

  2. Quand acceptera t’on une vérité toute simple : l’Islam n’a rien à faire dans un pays comme le notre. A quoi bon avoir inscrit dans la constitution le fameux principe de précaution, car les attentats de ce type continueront aussi longtemps que des musulmans vivront en France, et parmi eux des esprits simples ou dérangés, qui respectent à la lettre la parole de leur dieu, lequel leur ordonne de tuer les infidèles…

  3. Demandez au moindre petit commissaire ce qu’on lui demande de faire: « pas de vagues, soyez calme et ne réagissez surtout pas « . Et le pire, c’est que les soit-disant syndicats, toujours grandes gueules à la télé, en disent autant des fois qu’une réaction un peu brusque et justifiée fasse de l’ombre à leur fromage. La seule solution efficace: DESYNDICALISER la Police, la MILITARISER et la FUSIONNER aux ordres de la Gendarmerie.

  4. Les « juges rouges » ne font plus qu’appliquer une idéologie de l’excuse et de la compréhension, ce qui encourage la racaille à persévérer dans sa nuisance ! Récidivistes « déjà connus » et autres munis de bracelets ou en « congé pénitentiaire » L’insécurité monte, des vies basculent à jamais, et rien ne change !

  5. Souvenez-vous du procès dit du Bataclan et de l’intervention de François Hollande. L’Etat savait que des terroristes pouvaient entrer, infiltrés parmi les migrants , sur notre territoire. Ont-ils limité ce flux migratoire? Ont-ils organisé un contrôle renforcé des migrants? Non. Cela porte un nom, la forfaiture. Il est plus que temps que les politiciens soient responsables de leurs actes.

  6. Pour prendre les problèmes en amont , il faut un réelle volonté politique …Et là , ce n’est malheureusement pas gagné !

  7. Oui, mais la délinquance que l’on subit depuis les années 80 est une forme de terrorisme pour les populations qui étaient déjà présente dans les quartiers populaires .Mais niée totalement par les politiques qu’ils soient au gouvernement comme dans les partis politiques surtout de gauche . J’ ai été témoin de l’évolution d’ une cité de banlieue qui n’étaient ni à la Courneuve, ni Aulnay et autres villes traditionnellement plus « chaudes » . C’est simple, à partir des années 80, début du ressenti du regroupement familial et premières attaques à main armée dans le petit supermarché en bas des tours . Je connaissais personnellement les personnes qui travaillaient comme caissières qui ont été traumatisées durablement de cela ! Toujours dans les années 80 des individus venaient régulièrement se servir en pièces détachées directement sur les voitures des habitants garées au parking. D’où des tours de garde organisés par les habitants .Je passe directement aux Années 2000 , le bailleur et la municipalité rase la cité, où, dans les années 60 70, nous avions vécu en toute sérénité mais qui était devenue une vraie succursale de vente de cannabis! avec moultes évènements plus glauques les uns que les autres dont j ‘épargnerais ici les détails ! Quel rapport avec Nice? Et bien l’évolution normal d’un terrorisme au quotidien qui se transforme en tueries de masse!!
    La question qu’il faudrait se poser c’est pas, comment , c’est pourquoi les politiques ont fait perdurer et même amplifier une situation explosive dès sa genèse ?

  8. Le nombre , toujours le nombre , la première source du terrorisme sur la planète est l’islam, et la France est le pays de l’UE qui compte le plus de musulmans dans sa population. Plus de 250 morts et de 800 blessés dans des attentats islamistes en France depuis janvier 2015. Cette communauté a un fort taux de natalité , et on ne limite pas le regroupement familial , et on ne lutte pas contre l’immigration en provenance des pays musulmans.
    Les musulmans votent massivement à gauche , écolo , et Macron.

  9. Ok, mais encore faudrait il que les hommes politiques mettent en place une justice qui ne favorise pas les assassins, là est le problème depuis 40 ans toute politique confondue et celà qu’elle soit mise en œuvre par la vraie gauche ou la fausse droite !!!

  10. Excellente analyse qui démontre que le risque zéro n’existe pas mais que si la justice faisait son travail on tendrait vers un moindre risque. Messieurs les juges faites le travail pour lequel la société vous paye.

  11. Au plan pratique : Qu’est devenue la Policière qu avait fait parler d’elle à l’époque en disant que les précautions usuelles n’avaient pas été prises, contrairement aux dires de la Municipalité ?
    Au plan humain : Ce n’est pas la radicalisation qui tue ; c’est le Coran qui dicte le mode d’emploi . Seule une religion peut s’opposer à une autre . Nous sommes donc presque désarmés .

  12. Le problème n’est pas ce que fait la police, mais ce que fait la justice, pour le terrorisme comme pour le reste … Si l’on devait comparer la fonction publique francaise à un grand corps malade, la justice serait le furoncle posé sur son postérieur. Des magistrats hors de controle, qui se sont même permis d’intervenir dans une election présidentielle, des décisions motivées par l’idéologie, des vices de forme dont on se demande parfois s’ils n’ont pas été provoqués, une administration pénitentiaire qui permet et même facilite des assassinats dans ses murs, des taux d’occupation aberrants, d’autant que la moitié des peines sont purgées avec un bracelet, que peut faire la police si la justice ne suit plus ??

  13. La police a des ordres et elle obéit, Pas de vagues, la France est submergée la moindre étincelle mettrait le feu aux poudres , se serait un nouveau kosovo , Houellebecq a raison , plus que 2 choix , guerre ou soumission, merci à tous nos dirigeants depuis 40 ans

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter