Paradoxe du bobo surmené, au micro de RTL, l'animateur de l'émission Quotidien se plaint de son quotidien. La routine, d'abord. Depuis 25 ans... (25 ans !) Yann Barthès se rend jours les jours dans le même studio. Tous les jours, dans le même endroit de Paris ! Est-ce que l'auditeur de RTL se rend compte de la monotonie engendrée par ce train-train ?  Évidemment non. Les veinards qui se rendent au bureau, sur un chantier ou à Pôle emploi, ne peuvent pas imaginer le calvaire de Yann Barthès.

La notoriété, ensuite. Un véritable fardeau. « S'il y avait un moyen de faire ce métier sans être connu, je le ferais. » La souffrance du plaignant est considérable. « C'est énorme, c'est trop, c'est trop lourd. » L'haltérophile des médias ploie sous la pression de la célébrité. « Ça m'a peut-être rendu agoraphobe, je me suis peut-être renfermé parce que ça me fait peur... » RTL lance un appel. « SOS animateur en détresse ». La communauté agora porte plainte. L'agoraphobie doit cesser. Le ne laissera pas discriminer les grands espaces en toute impunité...

La pénibilité de son travail se manifeste dans cette menace de tous les instants : « Les gens sont à 99 % bienveillants, sauf que la a changé, il y a des gens qui sont prêts à vous mettre leur poing sur la figure. » L'animateur révèle que son objectif professionnel était de devenir cadreur à la télé, le voilà livré à des olibrius qui ne peuvent pas l'encadrer. Ah, que la société a changé... « Il y a donc une chance ou plutôt une malchance sur dix de tomber sur quelqu'un qui trouve que vous êtes un vendu. » La condition de suiveur qui refuse de donner la parole à tout ce qui ne pense pas comme lui devient intenable. Pas à un paradoxe près, le menacé s'emploie à encourager les manifestations d'hostilité : tous les politiques ne sont pas les bienvenus sur le plateau de Quotidien. et Zemmour y sont interdits de séjour. Le quotidien de Yann Barthès ne semble pas exposé à une ovation générale. Et c'est dur.

16052 vues

5 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. Ainsi donc, Yann Barthès animerait une émission, je ne le savais pas, mais je crois ne rien avoir perdu en ne la suivant pas.

  2. Je l’ai écouté qq fois à ses début sur Cana+. Il était déjà tendancieux. Depuis qu’il est sur les chaines de TF1 que je ne fréquente plus depuis très longtemps et surtout depuis qu’ils ont exclus les abonnés CANAL+. Comme beaucoup je n’apprécie pas plus Hanouna qui ne pèse pas lourd ni en Radio pas plus qu’en Télé. C’est du lourdingue.

  3. … « S’il y avait un moyen de faire ce métier sans être connu, je le ferais. »…
    Mais qu’il y retourne à l’anonymat, personne ne le retient, il y aura très vite un olibrius également sans envergure pour accepter la monotonie de ses déplacements, et surtout son salaire mirobolant.
    Ce mec est d’une prétention rarement atteinte, d’une stupidité qui se conforme à son statut de bobo-gaucho-parigot-tête-de-veau, et d’un mépris pour ses auditeurs sa égal !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter