Dans la soirée du lundi 4 juillet, deux professeurs du collège Desaix de Tarbes ont été abattus par balle dans un village des Hautes-Pyrénées.

La première victime a été abattue chez elle, la seconde dans une rue voisine. L’auteur des coups de feu n’a pas été interpellé et est toujours en fuite, déclare Pierre Aurignac, le procureur de Tarbes à l’AFP. Son n’a pas été dévoilée.

Selon une source proche du dossier, le crime serait lié à une rivalité amoureuse, le suspect étant un ex-compagnon de la victime.

Compassion

Le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, a témoigné de sa compassion lors d’une visite d’un lycée de Champigny-sur-Marne. « Réaction de tristesse et de compassion pour les familles des enseignants, les collègues et élèves. Pour le reste, il s’agit d’un fait divers affreux, compassion et sympathie vont à celles et ceux qui les connaissaient », a-t-il affirmé.

Selon (5 juillet), « l’enquête, pour double homicide, a été confiée à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherches de Toulouse ». La gendarmerie précise dans le qu'une « soixantaine de gendarmes » est mobilisée pour « localiser le plus rapidement possible » le suspect.

4021 vues

5 juillet 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter