Au moment où la France entame sa campagne de vaccination contre le Covid-19, seuls 4 Français sur 10 souhaitent se faire vacciner, selon un Ipsos Global Advisor, réalisé dans 15 pays.

La France « championne du monde des pays réfractaires »

Un pourcentage en large baisse par rapport à une précédente étude, publiée en octobre 2020 et selon laquelle 54 % des Français interrogés se disaient prêts à se faire vacciner. Cela fait de la France la « championne du monde des pays réfractaires », devant la Russie et l’ du Sud. Ce sondage corrobore les chiffres publiés, début décembre, par Santé publique France, qui témoignaient de la « baisse de l’intention de vaccination » (53 % des personnes interrogées disaient vouloir se faire vacciner).

Selon cette étude Ipsos, la France n’est pas le seul pays réfractaire au vaccin. Seuls 43 % des Russes et 53 % des Sud-Africains sont prêts à se faire vacciner. Arrivent ensuite le Japon (60 %), l’Italie et l’Espagne (62 %), puis l’Allemagne (65 %).

À l’inverse, la Chine est en tête des pays où les habitants interrogés sont les plus favorables au vaccin (80 %), devant le Brésil (78 %) et le Royaume-Uni (77 %), premier pays à avoir commencé les vaccinations, le 8 décembre dernier.

 

Peur des effets secondaires et doute sur l’efficacité

Dans les 15 pays concernés par le sondage, la raison principale invoquée par les réfractaires au vaccin est la peur des effets secondaires (80 % en Corée du Sud, 76 % au Japon, 72 % en France). Puis vient le doute sur l’efficacité, devant le fait de ne pas se sentir à risque.

3 janvier 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.