Les étoiles de David et autres inscriptions à intention infamante font leur réapparition en France, depuis l’incursion terroriste du Hamas, le 7 octobre. Une dame juive habitant Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) a vu la façade de son immeuble taguée d’étoiles réalisées au pochoir. Idem dans la ville voisine d’Aubervilliers. Idem à Saint-Denis. L’UEJF signale d’identiques pochoirs dans le XIVe arrondissement de Paris. On signale des tags et des étoiles à Clichy, des tags à Lyon.

Sur les réseaux sociaux, certains prétendent qu’il ne s’agit pas d’antisémitisme, puisque l’étoile de David est un symbole juif. Mais quand tags il y a, ils sont explicites, et le sceau de Salomon a beau être « une véritable somme de la pensée hermétique » (dit le Dictionnaire des symboles), ici, rien que de limpide comme de l’eau de roche.

« Actes ignobles » et « diversité » font bon ménage

La mairie de Saint-Ouen condamne d’ailleurs des « actes ignobles ». Même réaction de la mairie d’Aubervilliers. Et même chanson dans les deux cas : « Les valeurs de tolérance et de respect animent la tradition audonienne », « La diversité est une richesse »… ça sonne creux comme une formule de politesse. Antiennes d’un autre temps.

Dans cet écosystème de « djihadisme d’atmosphère », les croix gammées fleurissent également, à Orange, Houssay, Libourne… Certains triturateurs de symboles combinent la croix gammée à l’étoile de David, comme en Belgique lors d’une manifestation, mais également dans un dessin de presse qui a été « liké » par Jean-Pascal Labille, socialiste et ancien ministre. Parfois la croix gammée remplace l'étoile de David sur le drapeau israélien. Le temps de toutes les confusions !

Des décennies d'aveuglement

Il y a exactement vingt ans, le Congrès juif notait que « les Juifs ne peuvent plus vivre une vie normale en Europe », du fait de « l'incitation à la haine qui vient de certains pays arabes et qui circule dans les rues de l'Europe ». Le Congrès jugeait cet antisémitisme « impensable, soixante ans après la Shoah ». Les acquis seraient définitifs ? Eh bien, non, ils ne le sont pas, surtout quand on crée les conditions qui les ne favorisent pas.

Lutter contre une extrême droite imaginaire pendant un demi-siècle – favoriser dans le même temps un islam migratoire et conquérant vanté comme « enrichissant » et « diversifiant » –, stigmatiser comme néonazis et fachos les seuls qui alertaient sur les risques de cette « diversification » ethnique, religieuse et culturelle à grande échelle – à quoi cela pouvait-il bien aboutir, sinon à cette floraison, vénéneuse comme les colchiques d’automne chantées par le poète, de croix gammées et d’étoiles de David ?

Des esprits sidérés face à l'islamo-gauchisme

On les trouve en France et en Belgique, on les trouve en Suisse : la porte d’une Lausannoise a été marquée d’une étoile de David. Et on les trouve en Allemagne, à Berlin et à Nuremberg. Là encore, quelle surprise ! Fin 2017, lors d’une manifestation pro-palestinienne à Berlin, l’étoile de David et le drapeau d’Israël avaient été brûlés aux cris de « Allahu akbar ». Un long article du Tagesspiegel montrait à cette occasion, sans le nommer ni s'indigner, l’existence d’un islamo-gauchisme extrêmement puissant et vindicatif… Salafistes et marxistes main dans la main.

Face à la prolifération de ces symboles, les réactions médiatiques et politiques restaient mesurées. Discrètes, jusqu'à ce que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce, ce 31 octobre au soir, 425 interpellations. Il a apporté « son soutien aux Français de confession juive », comprenant « la peur qui peut être la leur ». « La République va les protéger et aura la main très ferme », assure-t-il. Mais il est bien tard et les erreurs d'analyse durent encore. Si graffitis, tags, pochoirs pouvaient être mis sur le dos de l’« extrême droite », on en ferait, du foin ! On alerterait sur le retour de la bête immonde ! Dieu sait si on l’a fait, et souvent ! Mais là, le subterfuge est au-dessus de leurs forces. L’accablement a gagné les esprits sidérés par la découverte de ce qu’ils avaient sous les yeux et qu’ils ont si obstinément nié. Le 7 octobre, un stade a été franchi, et nous n’en mesurons pas encore toutes les conséquences.

10392 vues

31 octobre 2023 à 21:06

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. Le seul parti politique a avoir dénoncé l’invasion et surtout les conséquences de celle-ci est JM Le Pen dommage que des phases abjectes ont étés dites mettant a mal une vision prophétique « La diversité est une richesse » c’est probablement vrai mais la question est de savoir pour qui ? Les passeurs, Les pays d’origine recevant des millards chaque années, nos bien nommés nouveaux fascistes d’extrême gauche, les associations percevant des centaines de millions, certaines multinationales voyant la un marché juteux et des gains immense a la clef ? Les Français eux voient avec effrois leur pays s’effondrer et attendent avec terreur et résignation leur tour

  2. Il ne faut pas oublier l’alliance entre les nationalistes arabes, les chefs religieux musulmans comme Hussein, le grand mufti de Jerusalem et les nazis dans les années 1930 et 1940.
    Après guerre, bien des chefs nazis survivants ont trouvé refuge dans les paus arabes, Syrie et Égypte, notamment. Les antisémitismes musulman et nazi ne font plus qu’un. Et pendant ce temps, les chrétiens, notamment les catholiques, évacuaient les derniers relents de leur antisémitisme (cf. La suppression du « juif perfide »).
    Et qui éradique-t-on en Orient ? Les chrétiens ! L’affaiblissement des chrétiens est la porte ouverte à l’antisémitisme le plus barbare.

  3. Depuis longtemps la FRANCE est assise sur une poudrière avec l’islam . Maintenant la mèche vient d’être allumée . Winston Churchill disait :  » Un peuple qui oublie son passé , se condamne à la revivre  » …. Revoir des murs dans les rues
    tagués par l’étoile de David est une ignominie .

  4. Cela ne m’tonne pas cette attaque du 7 octobre par des barbares en Israël, nous l’avons vécue aussi bien au Maroc qu’en Algérie , même méthode même mode opératoire même d’atrocité contre des civiles et aujourd’hui en France nous avons trois facteurs qui pousse à la haine anti juif , les ultra gauchistes, les islamistes radicaux, et cette l’invasion migratoire et la conclusion est que cela va très mal finir en France Nous n’avons pas à la tête de ce pays les gens qu’il faut pour rétablir l’ordre

  5. J’ai honte pour ma France.
    Voilà ce qui arrive à un pays dont le président nie sa culture, et que certains de ses élus nient son histoire.

  6. Ces étoiles sont bien faites. Beau dessin avec un bel entremêlés. Toutes à la mêmes hauteur? En bleu. Beaucoup de détails qui ne
    ressemblent pas à un travail d’à…..

  7. Moi, j’attends une initiative pour signifier le total soutien des chrétiens, athées ou autres, à nos compatriotes juifs. L’étoile jaune arborée par la délégation israélienne à l’ONU m’a impressionnée. Je suis prête à en porter une par solidarité. Pourquoi une manifestation de soutien n’est pas organisée ? Cette recrudescence de l’antisémitisme est inadmissible, insupportable et doit cesser immédiatement. Pas ça chez nous

  8. Hélas , Rien de surprenant quand on entend les cris des participants aux manifs en soutien à la Palestine . En , fait des manifs anti Israël , Pire, anti Juifs . Mais pourquoi les députés qui participent à ces manifs ne sont ils pas Sanctionnés ? Notre gouvernement serait il tombé dans le  » Panot » ??,

Les commentaires sont fermés.