Gabrielle Cluzel a justement épinglé l'un des péchés originels de ce remaniement : l'évacuation du critère de compétence. C'est particulièrement le cas pour le nouveau ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné. Et c'est tellement évident que l'intéressé lui-même l'a avoué maladroitement lors de la passation de pouvoirs : « Je ne suis pas diplomate de métier mais, ayant grandi à l’étranger, je sais ce que veut dire la France dans le monde et je sais tout le pouvoir de la diplomatie et de la négociation. » À ce compte-là, nous sommes nombreux à pouvoir occuper nombre de fonctions éminentes.

Et cette autojustification fondée sur un segment de sa vie personnelle (à proscrire absolument pour le moindre entretien professionnel) est en fait un marqueur de cette génération Macron. Ainsi la vie privée version Gala est-elle consciencieusement étalée quand cela les arrange et suscite des condamnations effarouchées lorsque des adversaires politiques osent poser des questions. Ainsi de l'homosexualité de certains ministres. Dans le cas de Stéphane Séjourné, qui fut pacsé avec Gabriel Attal, la question d'une éventuelle « promotion canapé » (pour parler comme Juan Branco au sujet de l'ascension de Gabriel Attal lui-même) pouvait se poser. Là encore, tellement évident que le propre entourage de Séjourné a dû clarifier : « M. Séjourné et M. Attal ne sont plus ensemble depuis deux ans. Leur PACS a été rompu à ce moment-là », a-t-il répondu au Figaro. Et en fait, le recours à l'argument de minorité (LGBT) doit être posé, puisque M. Séjourné ne dispose ni d'une expérience internationale et diplomatique, ni d'une carrière d'élu local ou de parlementaire national. Et d'ailleurs, cette légitimité LGBT est implicite, notamment quand Catherine Colonna, toujours lors de la passation de pouvoirs, s'inquiète de l'absence de femmes à des postes régaliens. Elle est remplacée par un membre d'une minorité LGBT, donc l'honneur woke est sauf. Et tant pis pour vous, mesdames. Il faut savoir partager l'honneur d'être une minorité.

Il est d'ailleurs révélateur que, sur ce sujet, la presse française fasse preuve d'une grande pudeur alors que certains journaux allemands sont plus cash. Ainsi de Bild, qui titre : « Mini-Macron fait de son ex le ministre des Affaires étrangères. » Intéressant de voir comment tout cela est perçu outre-Rhin.

Mais si cette nomination est consternante, c'est que ce manque de compétence et de légitimité, cette inexpérience ajoutent à l'abaissement de la France. Le Quai d'Orsay, ce n'est quand même pas rien. Chateaubriand, Briand, Villepin, pour faire vite et œcuménique. Et même en tapant en seconde division, on a toujours trouvé à ce poste des figures de diplomates, le plus souvent énarques, qui ont tenté de maintenir le rayonnement de la France en Europe et dans le monde. Emmanuel de Villiers comparait, sur X, Stéphane Séjourné à Jean François-Poncet, ministre de Giscard. Ambassadeur, fils d'ambassadeur, parfait connaisseur de l'Allemagne, il fut le promoteur d'une ligne européiste. Précisément celle de Macron et Séjourné. Mais justement, la baisse de niveau est spectaculaire : un petit apparatchik de l'UNEF pour la défendre ? Le centre macroniste pro-européen est décidément bien à plaindre.

32972 vues

13 janvier 2024 à 16:15

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

64 commentaires

  1. Ce qui est consternant c’est la politique étrangère de macron…vu comme il fait détester la France on ‘na même plus besoinde ministre des affaires étrangères ni d’ambassades et on pourrait recycler le quai d’orsay en musée ou autre.

  2. Un diplomate de carrière est une personne qui est sensée possèder un bagage académique et culturel de haut niveau en plus de pouvoir s’exprimer en termes choisis en plusieurs langues. Ce n’est pas parcequ’on est allé trois fois au Clubmed que l’on peut prétendre à diriger la Villa Médicis.

  3. Avec Macron , nous nous sommes fâchés avec l’Afrique entière, alors mettre M Séjourné à un poste aussi délicat , c’est vraiment faire preuve d’amateurisme. Le recasage des copains est flagrant. Macron serait il le nouvel Henri III ?

  4. Une décision des plus scandaleuses car aucune expérience internationale ni même en France mais juste pour se plaire et complaire entre eux.
    La France n’est plus la France depuis quelques années

  5. Quand à l’image d’Attal ou de Séjourné en visite dans les nombreux pays où l’homosexualité est encore vue comme une abomination, voire comme un crime…

  6. On pourrait prendre cette nomination pour une nouvelle provocation de Macron…Même pas. Pour lui, la France n’est déjà plus qu’une province européenne.

  7. Le « remaniement ministériel » s’apparente plus à un casting de film subventionné français ou d’une série z américaine, dans lesquels on place copains et copines. Avant ils étaient nuls et incompétents, aujourd’hui on n’a plus aucun adjectif valable pour les nommer !!

  8. Comment les Macron, Attal ou Séjourné vont-ils pouvoir avoir quelque influence dans des pays où l’homosexualité est très mal vue. Macron s’est déjà fait « virer » de tous les pays africains (sauf quand il amène du pognon) et Poutine ou Erdogan le prennent pour un « minus » (Trump aussi le trouve « très gentil ») !…….

  9. Macron qui a détruit minutieusement la diplomatie française pendant 7 ans.
    Avec la nomination de Séjourné, qui n’a aucune formation et expérience diplomatique, Macron vient de donner l’estocade à cette diplomatie française.

  10. Ce que ne dit pas l’article, c’est qu’il n’y a plus besoin de ministre des Affaires Etrangères en France. En effet, dans ce mondialiste plénipotentiaire, les gouvernements des pays n’ont plus aucun pouvoir. Tout est décidé à Davos (cette samaine avec Schwab) ou chez Bilderberg (avec deCastries). Les ministres ne font qu’appliquer les consignes de ces oligarques. Donc, aucune compétence à retenir, seule la souplesse de l’échine et la tchatche pour « vendre le produit » à ses compatriotes comptent.

  11. En nommant Séjourné à ce poste pourtant important dans les relations internationales , le grand fakir a une fois de plus rangé la France au rang d’une région quelconque , je vois mal le nouveau en tête à tête avec Sergueï Lavrov par exemple , il n’est pas du même niveau .

Les commentaires sont fermés.