[Satire à vue] Gérard Depardieu licencié du musée Grévin

©Shutterstock
©Shutterstock

Nous le savions, malgré la présomption d’innocence, banni de France Télévisions, sous procédure disciplinaire engagée par la grande chancellerie de la Légion d'honneur, radié de l'Ordre national du Québec. Le voilà désormais licencié du musée Grévin. En poste depuis 42 ans, Gérard Depardieu se tenait à carreau entre Line Renaud et Laurent Gerra. Pas un geste déplacé, pas un mot plus haut que l'autre... Et pourtant. Des visiteurs se seraient plaints de sa présence, les inévitables réseaux sociaux grondaient... Comment pouvait-on laisser pareil malotru pérorer aux côtés des grands de ce monde ?

Les dames patronnesses woke poussaient des cris d'effroi à la vue du goujat. Un frôlement, une bousculade et les soupçons se portaient vers l'ogre du Berry. Des gardiens auraient été pris à partie par quelques froissés. Le musée Grévin était en pleine dérive machiste. Sur ordre de la direction, deux employés emportèrent la statue vers les sous-sols du lieu. Moyennant un billet spécial, les plus téméraires pourront voir la bête. En catimini. Sans le dire à personne. Sorti indemnes du face à face, ils témoigneront auprès de leur famille de l'horreur du personnage. De la cire nauséabonde, des mains d'étrangleur. Brrr...

Le plus amusant de l'affaire est l'emplacement de Gérard Depardieu aux côtés de Laurent Gerra dont les sketchs sur RTL n'ont jamais manqué de blagues graveleuses sur les femmes. Jusqu'ici, Line Renaud faisait la sourde oreille. À quand des visiteurs effarouchés par son indifférence ? Comment la version originale ne s'est-elle pas plainte de sa promiscuité avec cet affreux tandem ? Virer l'ex-meneuse de revue et son voisin imitateur serait la moindre des voluptés en période wokiste.

« Appelez-moi cire »

Les dirigeants de l'établissement ont longuement hésité. L'éventualité de distribuer des aiguilles à planter dans la statue a été examinée. La découper en rondelles pour en distribuer les morceaux aux touristes les plus revanchards fut aussi à l'ordre du jour. Sandrine Rousseau en eût fait des bougies. En période de Noël, s'éclairer au Depardieu est un must dans les milieux féministes. Sur le sapin, sur le gâteau... en toutes occasions... jusqu'à épuisement du stock. Le gabarit du bonhomme permettait de tenir quelques années sans électricité.

 

La liste des personnalités encore présentes au musée Grévin donne le tournis. Patrick Sébastien, Serge Gainsbourg... Sans commentaire. Les mères de famille font ce qu'elles peuvent pour éloigner leurs enfants... John Lennon qui reconnaissait avoir battu sa première épouse a survécu à l'Inquisition woke. Pour combien de temps ? Seuls témoins d'une quelconque survivance morale, BHL, Emmanuel Macron et Justin Trudeau garantissent la pureté du lieu. « Appelez-moi cire... » La phrase du Président diffusée en boucle en impose au visiteur. Dans les oubliettes du musée Grévin, Gérard Depardieu s'en fout. Excès d'honneur ou de déshonneur. Il n'est pas l'homme de la moyenne.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

51 commentaires

  1. Depardieu dérange la bien pensance… Il n’entre plus dans les cases. Il est hors normes. Hors les normes du temps présent. Il est ami de Poutine. C’est un Français franchouillard, paillard, aimant la viande et la bonne bouffe. Et nos braves actrices qui acceptent sans problème de se faire peloter devant caméra moyennant rémunération, jouent les vierges effarouchées, si hors plateau, ont leur met la main au c… Attention, mon c… m’appartient, il est à vendre mais pas gratuit. Comment voulez-vous que ce pauvre Gérard comprenne. Durant des années, devant caméra, tout était permis… Sur Europe 1, une interlocutrice qui prenait sa défense à évoqué l’absence d’indignation face aux actes du Hamas… C’est pas la même chose à répondu son interlocuteur… Ben voyons…

    • Ce que vous dites est intéressant. On nous fera remarquer que dans les films, c’est le scénario qui demande des scènes érotiques. Scénario ou pas, ces dames l’acceptent…

    • Salut fraternel aux confrères qui ont connu les derniers tonus de salles de garde dans certains hôpitaux…Nos compagnes n’étaient pas les dernières à chanter le bréviaire du carabin! Devenues mères de famille, elles rient souvent encore de cette ambiance gaie, paillarde et saine! Quel contraste avec la sinistrose actuelle…

    • Le VRAI viol est quelque chose d’abject et doit être sévèrement sanctionné. Encore faut-il que ce soit un VRAI viol et non pas un rapport plus ou moins consenti afin d’en retirer un avantage et si celui-ci n’arrive pas, on crie au viol vingt ans après surtout lorsque le « violeur » a une certaine fortune, ou simplement pour se venger. En ce qui concerner Depardieu, pour ma part je lui laisse bénéficier du doute jusqu’à preuve du contraire, mais pour ce qu’il a dit sur la jeune cavalière, c’est un gros porc.

  2. Une fois de plus, le principe de droit fondamental de la présomption d’innocence est ici bafoué. L’acharnement médiatico-politique contre ce pauvre Gérard Depardieu – qui a le tort, entre autres, d’aimer la Russie de Poutine – alors qu’il n’est pas encore jugé, montre bien qu’il y a anguille sous roche dans cette mise en examen, qui est tout sauf judiciaire et légitime. Il faudra se souvenir, après l’acquittement, de ceux qui ont appelé à son lynchage afin de leur réserver le sort qu’ils méritent.

  3. Tous les mâles blancs de plus de 50 ans sont-ils obligés de soutenir tous les individus grossiers, vulgaires, triviaux?

  4. Il y a 20 ans, entre gens civilisés, ayant tous de hautes responsabilités professionnelles et donc civiles, de telles plaisanteries faisaient éclater de rire hommes et femmes! Alors si elle est davantage choquée par ces lourds traits d’humour que par la barbarie et par l’énorme fraude aux prestations sociales des immigrés sans aucun droit… que la macronie passe Noël en enfer!

  5. Cette décision de la dictature macroniste est une honte absolue . Oser révéler ce gauchisme, ce bolchevisme sournois et haineux de la vraie France avant même le passage de la justice, pendant la présomption d’innocence, est indigne de notre civilisation et doit être passible de la Haute Cour de Justice.

  6. Voilà Depardieu mis au ban de la société, sans jugement, sans mise en examen… Il aurait fait, il a dit.
    Que l’acteur ne soit pas un saint, on veut bien le croire… mais alors que les femmes concernées déposent plaintes et apportent les preuves des agressions dont elles auraient Été victimes.

  7. Situation tout à fait comparable à ce qu’était l’ex-URSS, où les images des dignitaires déchus, étaient effacées.

  8. Vraiment les adeptes du wocke sont des imbéciles et des hypocrites et des lâches, en plus ces abrutis (es) ne tiennent pas compte de la présomption d’innocence.

  9. Nous vivons en France des moments horrible. Le grand principe d’être innocent tant que l’on n’a pas été jugé est bafoué mais cette gauche instigateur de jugements populaires basés sur des émissions radios télés savamment orchestrés au par avant est devenus un principe d’informations destructrices. La gauche en est passé maitre. Vite aux urnes citoyens et urgemment.

  10. Je propose de créer la communauté des « mâlesblancs ». Si on veut résister aux amazones, il faut se regrouper.

  11. La notion de « présomption d’innocence » et de la « vérité » dans le monde woko-McRoniste, laisse rêveur. Et pendant ce temps là, Jack coure toujours

  12. A ceux qui lui font la chasse ces gens feraient bien mieux de dénoncer les crimes et les viols du hamas mais comme d’habitude ces braves gens vont ou il y a moins de risques pour eux

  13. Gérard Depardieu met en évidence l’acculturation de certains français. Faire l’amalgame entre la personnalité et l’acteur c’est comme si l’on détruisait toutes les brillantes réalisations d’un architecte prétendument véreux. Notre société tombe dans l’imbécilité la plus frappante. Et c’est la dite élite qui mène la danse. Poutine …. combien tu vois clair en nous ! Quand nous pensons que la Russie, malgré les sanctions, aura un pourcentage de progression supérieur à celui de l’U.E. en 2023, on peut s’interroger sur le bien fondé de l’action de nos gouvernants.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois