Traditionnellement, la gauche et les médias – pléonasme ? – n’aiment guère avoir des nouvelles d’un réel qui n’en finit plus de les contredire. Il existe néanmoins des exceptions, tel Jean-Carles Grelier. Ce député macroniste de la Sarthe, ce 20 octobre, est venu dire tout haut sur CNews et chez Jean-Marc Morandini ce que tant de Français persistent à penser tout bas.

Inutile de préciser que, en plein drame Lola, la question des OQTF (obligation de quitter le territoire français) se pose plus que jamais. Et voilà que notre édile admet la triste réalité : « Il y a 700.000 personnes sous en France, affirme Jean-Carles Grelier. Où trouve-t-on les moyens, le temps et la possibilité de créer 700.000 places ? » Et le meilleur pour la fin : « Je reconnais que les procédures ne permettent pas aujourd’hui de régler le problème. »

Jean-Marc Morandini rétorque illico : « Il y a 700.000 personnes sous aujourd’hui ? Donc 700.000 personnes qui ne devraient pas être en France. […] On est des malades, en France, excusez-moi. C’est une catastrophe ! » Devant ce presque million d’indésirables, Jean-Carles Grelier n’a alors d’autre choix que d’admettre : « C’est la réalité des choses aujourd’hui. […] L’OQTF est un dispositif qui ne fonctionne pas. » L’aveu est de taille. Mais ce ne serait pas la première fois que l’Élysée enverrait au front quelques affidés, histoire de rassurer la branche droitière de son électorat afin de cacher le caca du chat, comme on le dit en des cercles moins huppés.


En ce registre, Gérald Darmanin, le « mini-moi » de Nicolas Sarkozy, comme dans la réjouissante saga d’Austin Powers, demeure à l’évidence insurpassable dans le registre du pompier pyromane censé à l’avance éteindre les incendies à venir. Ainsi, dans Le Figaro du 21 août dernier affirme-t-il de manière plus que virile : « 55 % des délinquants interpellés à Marseille sont étrangers. » Et cet enfant autoproclamé de l’immigration de marteler : « Il serait idiot de ne pas dire qu’il y a une part importante de la délinquance qui vient de personnes immigrées. […] 48 % des gens interpellés pour des actes de délinquance à Paris sont des étrangers. » Ces choses dites, il n’a pas tort en affirmant que « bien sûr, l’étranger n’est pas par nature un délinquant. Mais il est évident que nous avons un problème de délinquance étrangère. »

Heureusement, affirme-t-il, « l’étranger » en question ne devrait plus avoir le choix : « Un étranger qui commet un acte de délinquance doit être expulsé très vite, parce qu’il crache sur le sol qui l’accueille. » Si l’on résume, voilà ce que Gérald Darmanin mettrait en œuvre si, d’aventure, il se retrouvait au pouvoir. Le problème est qu’il y est déjà. Avec les résultats qu’on sait. Et encore oublie-t-il d’autres chiffres cités par le criminologue Xavier Raufer, selon lequel « 70 % des individus fréquemment interpellés par les forces de l’ordre en région parisienne auraient des noms à "consonance étrangère non européenne" ».

Le 4 août, notre ministre de l'Intérieur multirécidiviste en rajoutait même une couche quand, interrogé par les journalistes d’Actu Lyon, il assurait que « 40 % des faits de délinquance étaient commis par des étrangers », assumant ainsi un « lien entre immigration et délinquance ». De quoi faire tousser Grégory Doucet, maire écologiste de la capitale des Gaules, qui dénonce une « instrumentalisation nauséabonde ». Bref, la « gauche olfactive », si bien décrite par la pétulante Élisabeth Lévy, dans toute sa splendeur.

En attendant, nous sommes en droit de nous demander à quoi joue ce gouvernement : donner tort à Marine Le Pen pour sa prétendue récupération d’une situation plus qu’inquiétante ? Ou tout simplement lui donner raison en confirmant les chiffres alarmants qu’elle avance ? La question demeure ouverte.

Pour les Français, les fins de mois sont certes difficiles. Mais pour le gouvernement, la fin de règne ne s’annonce pas sous les meilleurs augures.

5371 vues

21 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

37 commentaires

  1. Selon un rapport de 2020, notamment rédigé par des hauts fonctionnaires en charge de l’immigration, «notre pays se caractérise par un faible taux d’exécution des OQTF : 14%
    contre 55% en Allemagne
    et 33% en moyenne européenne».
    Les OQTF concernant les Algériens exécutées à 0,2%

    1. L’immigration algérienne en France est régie par un traité bilatéral de 1968, inchangé depuis 2001, qui alimente une immigration massive par la voie du regroupement familial, des facilitations de visas et des régularisations automatiques… Je souhaite un retour au droit commun…

  2. Avant d’essayer de reconduire les clandestins à la frontière , il faudrait commencer par essayer de les empêcher d’entrer.
    Un exemple à suivre la Suède : le parti majoritaier, les Démocrates de Suède , a imposé des mesures sur l’immigration et l’insécurité .
    – le quota de l’asile est réduit au minimum de ce qu’autorise l’UE, 900 réfugiés par an au lieu de 6 400 cette année.
    – instauration de « centres de transit » à l’étranger pour les demandeurs d’asile.
    – incarcération hors de Suède des criminels d’origine étrangère.
    – installation de zones ou la police peut fouiller sans motif
    – obligation pour les résidents de respecter « les valeurs suèdoises fondamentales »

  3. Il est des vérités que seuls les responsables ont le droit d’exprimer. Cela permet de rassurer ce peuple de mouton qui de temps à autre est réveillé par le cri d’un des siens. Mais le berger lui, n’a pas le droit de dire ce qu’il voit et de démasquer le loup travesti.

  4. Qu’il y ait des procédures qui ne fonctionnent pas, soit. Mais à quoi servent donc députés et sénateurs s’ils ne sont pas capables de les modifier et de rendre efficace ce qui ne l’est pas. A RIEN donc, et il faut alors LES SUPPRIMER, cela fera faire de somptueuses économies !

  5. Admettre que cela ne fonctionne pas quel effort ! Nous sommes fatigués d’entendre ces paroles qui ne sont suivis d’aucun effet. Quels économies le pays ferait donc les contribuables si la France cessait d’être l’hôpital du monde, la prison du monde, la sécurité sociale du monde, etc… et si elle s’occupait comme nos dirigeants en ont le devoir des Français !

  6. Le commissaire européen à la Migration, Dimitris Avramopoulos a déclaré : « Aucun coin de l’Union européenne n’échappera à l’immigration de masse ».
    Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”.
    “Les migrants d’Europe sont là pour rester”, il appelle à “trouver un foyer” pour tous les réfugiés en Europe, ce qui répondrait non seulement à “un impératif moral” mais également à “un impératif économique et social pour notre continent vieillissant”.
    Pour la Commission, le refus de l’immigration est “anti-européen”.
    Le commissaire européen a aussi félicité POLITICO pour avoir publié une série d’articles qui accusent l’Europe d’être « trop blanche » et invitent l’UE à prendre des mesures qui encourageraient le
    remplacement des Européens de souche par des « personnes de couleur » dans les emplois.

  7. Pour réussir il faut le vouloir ..mais ce guère possible le couple ne pourrait plus faire de photos sur les marches de l’ Élysée..

  8. Pourquoi des prisons ? Pourquoi des centres de retentions ? Pourquoi des lois et un système juridique aussi tordus ? l’Acte délinquant devrait entraîner l’expulsion dans les 30 jours. Acte délinquant d’un mineur ? Les parents sont responsables et garants de l’éducation de leurs enfants. Expulsion de la famille au grand complet. Prise d’empreinte ADN au passage. Demande d’un visa dans un consulat français à l’étranger ? Prise d’ADN pour comparaison au fichier des indésirables. Acte de délinquance, amende au pays du ressortissant. Si elle le souhaite, l’Algérie peut payer en gaz ou pétrole.

  9. La fin d’un règne qui devrait déjà être fini si le français avait eu un minimum d’intelligence, ce qui n’était malheureusement pas le cas. Il peut toujours s’en mordre les doigts en attendant les prochaines élections.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter