Plainte de Charles Prats (LR) contre Xavier Roseren (Renaissance)

Brève breve

Charles Prats, candidat Les Républicains en Haute-Savoie, soutenu par le RN, Reconquête et le RPR, a déposé une plainte pénale contre Xavier Roseren, candidat de la majorité présidentielle. La plainte, fondée sur l'article 226-10 du Code pénal, accuse Roseren de dénonciation calomnieuse et inclut une plainte contre X pour complicité.

Il se trouve que Xavier Roseren a sollicité, par courrier adressé à Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, des poursuites pénales et disciplinaires contre Prats. En cause : des tracts de campagne de Charles Prats où celui-ci apparaît vêtu de sa robe de magistrat, avec une décoration, le tout accompagné d'un texte indiquant son rôle passé à la Délégation nationale à la lutte contre la fraude sous Sarkozy et Fillon.

Lors d'un débat sur France 3 Alpes, le 3 juillet, l’équipe de Prats a contesté la base juridique des accusations de Roseren, qui a répondu : « Il doit y avoir un article, puisque c'est le Syndicat de la magistrature qui nous a dit d'écrire. » Le journaliste de France 3 a confirmé avoir été informé « en off » par ce syndicat. Cette situation soulève des questions sur le rôle des syndicats de magistrats dans les campagnes électorales et sur leur impartialité. L’enquête pénale pourrait révéler d’éventuelles complicités et des pratiques jugées antidémocratiques mettant en cause la responsabilité pénale de Roseren et les actions du Syndicat de la magistrature.

Vos commentaires

25 commentaires

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois