Perpignan : Louis Aliot affirme qu’il ne renoncera pas à la crèche cette année

Brève breve

Louis Aliot, maire RN de Perpignan, a affirmé, ce mardi 21 novembre, au micro de BFM TV, qu’une crèche serait installée sur le parvis de l’hôtel de ville. « Encore plus visible que l’année dernière », explique-t-il face à Apolline de Malherbe.

En hiver 2022, déjà, le maire de Perpignan avait créé la polémique avec sa crèche catalane installée dans le patio de l’hôtel de ville. Allant à l’encontre de la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905, selon les opposant à ce symbole, l'affaire de cette crèche avait été portée devant la Justice. Le tribunal administratif de Montpellier, saisi par la Ligue des droits de l’homme, avait condamné la ville de Perpignan, moins de 24 heures après avoir auditionné les deux parties, à retirer cette crèche sous peine d’une amende de 100 euros par jour.

Selon Louis Aliot, cette décision de la Justice était en opposition complète avec l’engouement populaire que cette crèche provoque, « admirée par des milliers de personnes », selon lui. « La population le demande, c’est une crèche très prisée, très visitée », justifiait-il, encore, ce matin, au micro de BFM TV.

Un an plus tard, il retente le coup, plus grandiose encore que l’année dernière.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois