Olivier Véran est impayable. Vous ne pouvez pas ne pas savoir qui est cet homme. Certes, il fait partie des agents interchangeables de la Matrice. Costume slim marine, cheveux courts, chemise blanche au col étique, voix doucereuse et traînante, fidélité au système : rien ne le distingue, en apparence, de ses collègues Playmobil™ de la Macronie que sont Clément Beaune, Olivier Dussopt ou Gabriel Attal. Et pourtant, on doit à Olivier Véran l'un des pires moments de ces dernières années : la folie Covid. Ministre de la Santé responsable de points-presse lunaires, persuadé de l'inefficacité du masque mais l'imposant à tout le monde, traquant les non-vaccinés dans un monde cauchemardesque et orwellien... Pour l'ensemble de son œuvre, Véran a été récompensé par le porte-parolat. Qui de mieux indiqué qu'un homme autoritaire, incohérent et sans empathie pour porter la parole du Président et de son gouvernement, après tout ?

Invité sur France Inter, Olivier Véran a détaillé son point de vue sur la loi Immigration, modifiée en première lecture au Sénat. Il avait déjà dit, quelques jours plus tôt, à la télévision, qu'il n'était pas question, en cas de référendum, de demander leur avis aux Français sur l'immigration en général, mais plutôt de leur demander leur avis sur cette loi en particulier. Ne jamais prendre les gens pour des cons, ne jamais oublier qu'ils le sont : le porte-parole est de la génération qui connait les sketchs des Inconnus. Bref. Dans ce nouveau passage audiovisuel, Olivier Véran parle, cette fois, de l'aide médicale d'État, la célèbre AME, accordée aux clandestins avec une générosité toute française. La majorité sénatoriale veut la supprimer, d'accord en cela avec une majorité de Français. Mais puisqu'on s'en fiche complètement, de l'avis de ces cons de Français, Olivier Véran a un autre avis. Il le dit éhontément : « On garde l'AME qui est importante. » Pas même sous le faux nez de l'AMU, aide médicale d'urgence qui ne changeait pas grand-chose, au fond. On garde le système comme il était. On ne touche à rien. C'est bien la première fois qu'on peut accuser Olivier Véran et ses clones de conservatisme.

Il ne s'agirait tout de même pas que les migrants arrivent moins nombreux sous prétexte que les Français manquent de largesse. On a des impôts écrasants, on a des actifs saignés à blanc et on n'en ferait rien ? Vous plaisantez, j'espère. Le régime doit poursuivre sur sa lancée et faire pleuvoir l'argent magique sur le bon peuple. Considérons ça comme un petit bonus, celui qu'on accorde aux employés modèles. Les migrants font ce qu'on leur demande : remplacer la France deux fois millénaire par un machin sans histoire ni racines. Ils le font très bien. Il n'y a aucune raison que leur employeur leur refuse cette petite prime incitative. “Keep up the good work”, comme on dit dans la start-up nation.

Mais, au fait, le Parlement ne doit-il pas voter ? Donner son avis ? Vous savez, représenter le peuple ? Allons ! Une formalité ! On ne s'embarrasse pas de ces choses-là, en Macronie. Le 49.3 est fait pour ça. Véran sait comment ça marche. Comme tous les agents Smith du gouvernement, il représente le camp « raisonnable », celui du renoncement, celui de la pilule bleue. Jusqu'à quand ?

9002 vues

15 novembre 2023 à 20:40

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

69 commentaires

  1. et oui YOUNG LEADER , mais incapable de dire pourquoi 67 millions de Français sont gérés par 75 millions de Cartes Vitales !!
    on pourrait rajouter une case sur la déclaration d impôts : je suis pour l ÂME !! et pour tout ce que l on empêche tant bien que mal de » referendér »

  2. Ne pas oublier que Véran est également « ministre chargé du renouveau démocratique » ! Je vous promets que c’est vrai ! Un tel titre ne s’invente pas !
    Mais où vont-ils chercher tout ça ???
    C’est à ce genre de titre ronflant, grotesque, que l’on s’aperçoit que la France ressemble de plus en plus à l’Union Soviétique de Brejnev !

  3. Véran , ce mec est diaphane . Pas étonnant que la FRANCE est dans un tel état de déliquescence ; quand on observe par quoi nous sommes « gouvernés  » ! La FRANCE se meurt . « Aux armes citoyens ……….

  4. « …il n’est pas question, en cas de référendum, de demander leur avis aux Français sur l’immigration… » Curieuse conception de la démocratie chez ces gens qui n’ont que ce mot à la bouche…

  5. Je pense que cet énergumène aura des comptes à rendre le moment venu , car sous son habit de 1er de la classe , il n’est autre qu’un petit dictateur en puissance , et çà tient le haut du pavé avec ses déferlements de propos ignominieux , de par l’intitulé de son poste il n’est que le reflet du gouvernement en somme.

Les commentaires sont fermés.