De part et d’autres, les invités sont entraînés et les couteaux sans doute bien affûtés pour ce duel cathodique aux considérables répercussions politiques. C’est ce soir que s’affronteront et sur le plateau de Léa Salamé et Thomas Sotto, lors de l’émission « Vous avez la parole ». Le ministre de l’Intérieur a beau affirmer modestement qu’il s’est peu préparé, qu’une loi confortant les principes républicains et qu’un lui suffisent, France Info précisait, ce matin, que Darmanin avait tout de même dégagé quelques heures dans son agenda pour réviser ses arguments. Il faut dire que l’enjeu est de taille : « Pour nous, ce n’est pas un plateau comme un autre. C’est un débat important », glisse-t-on chez les Marcheurs. Alors, on demande aux troupes de LREM de se mobiliser sur les réseaux sociaux pour dénoncer les approximations de Marine Le Pen. Affronter la présidente du Rassemblement national est « le signe que Gérald a pris un poids de la plus haute envergure », souligne son entourage à France Info. Il est, de plus, le symbole de la lutte contre l’islamisme et entend bien le rester.

Pour Marine Le Pen, dont la victoire à la présidentielle est désormais concevable, selon les , il s’agit de faire oublier le débat raté de l’entre-deux-tours face à Emmanuel . Elle n’a pas le droit à l’erreur et sait qu’elle sera scrutée tant par ses sympathisants que par ses adversaires. Sûre d’elle pour ce soir, parfaitement préparée, elle doit montrer aux Français qu’elle est la meilleure candidate pour . Elle démontrera en quoi la loi séparatiste ne s’attaque pas aux islamistes et rappellera la nécessité de retrouver la maîtrise totale de la politique migratoire, des frontières et des visas.

« Deux personnages animés par la même névrose, la même obsession négative des musulmans […] Être présent ailleurs, au même moment, et parler d’autre chose est un acte de résistance à cette ambiance glauque », rétorque, de son côté, celui qui se verrait bien comme la troisième voie, la surprise du second tour. explique ainsi, dans les colonnes de Libération, qu’il préfère partir « en exil politique chez Hanouna ». À la même heure, les Français auront donc le choix entre « Balance ton post ! » et « Vous avez la parole ». C’est donc un avant-goût de 2022 qui se joue, ce soir, sur le petit écran, espérant que les débats seront à la hauteur des enjeux nécessaires pour redresser la France avant qu’il ne soit trop tard…

11 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Célébrer Notre-Dame de Paris et en même temps éluder nos racines chrétiennes

Mais à quoi bon célébrer la résurrection d’une cathédrale si ce n’est seulement comme « qu…