Yseult-Macron

Chaque jour apporte décidément son lot de bonnes nouvelles en ce joli mois de novembre. Connaissez-vous, par exemple, la chanteuse Yseult ? Cette jeune chanteuse a remporté une Victoire de la musique en 2021. À cause de ce qu'elle chante ou de ce qu'elle est ? L'histoire ne le dit pas. On lui doit la chanson « Corps » qui parle, paraît-il, d'acceptation de soi, mais dont les paroles font surtout référence à la folie, aux « bruits dans la tête » et à la perte de la raison. Bref, Yseult, sans doute déçue par la France malgré sa notoriété, s'est exilée en Belgique pour aller vivre dans un pays qui « assume son passé colonial ». Elle a médiatisé cet exil en s'interrogeant, par la même occasion, sur ce qu'elle devait à la France : « Mais on doit quoi, à la France ? J'ai l'impression que l'on ne voit pas ce que l'on nous a pris ou ce que l'on a pris à nos parents », déclarait-elle ainsi, en 2021.

C'est exact : moi-même, je ne vois pas ce que la France lui a pris, ni ce qu'elle a pris à ses parents, tous deux d'origine congolaise et installés en France. Toujours est-il que si Yseult aime le pays où elle est née et dont elle a la nationalité, il faut avouer qu'elle cache plutôt bien son jeu. Bon, vous me direz, pas de quoi en faire un plat. La Belgique, c'est la porte à côté. Mais là, coup de théâtre, ce 19 novembre : Emmanuel Macron a rencontré la chanteuse, qu'il a désignée comme... marraine de la francophonie pour l'année 2024 ! Une série de photos, postées sur le compte Twitter du chef de l'État, rendent compte de cette belle initiative. On peut notamment voir un selfie sur lequel on voit la chanteuse faire la moue, comme une influenceuse, avec la bouche en cœur, juste à côté du Président.

Alors là, il faut m'expliquer. Emmanuel Macron ne peut pas ne pas mesurer la portée symbolique de cette nomination. Il ne peut pas avoir simplement voulu nommer une chanteuse noire obèse (et qui l'assume) pour représenter la France. Cela, c'est un coup de com', il a l'habitude, mais ce n'est pas cela, me semble-t-il, qu'il a derrière la tête. Le visage de la francophonie, c'est aussi, de la part de la France, le visage d'une forme de patriotisme. « En France, disait Yseult au journal britannique The Guardian lorsqu'elle s'est installée à l'étranger, je me suis sentie blâmée pour qui j'étais. » On peut considérer que ce blâme est tout relatif. Était-ce vraiment malin de désigner une femme qui, de son propre aveu, se sentait mal en France comme représentante de la langue de ce pays ? Je ne le crois pas, mais la pensée complexe du chef de l'État a peut-être imaginé des choses que je n'ai pas perçues.

On sait que, pour le président de la République, l'épicentre de la francophonie est désormais le fleuve Congo et non la Seine. Ça tombe bien : les parents d'Yseult viennent justement du Congo. La langue française, pour Macron, est donc prioritairement la langue de l'Afrique. La voilà, l'arrière-pensée : il ne s'agit plus de faire du français une langue qui, venue de France, rayonnerait sur les pays qui l'emploient. Il ne s'agit pas non plus de faire aimer la France en faisant aimer le français. Ce qu'il faut maintenant, semble dire le président de la République, c'est donner le français à ses anciennes colonies et le faire représenter par une chanteuse qui préfère vivre ailleurs qu'en France. Aussi simple que ça.

J'ajoute à cette débandade totale une réflexion qui est peut-être moins objective, quoique. Les textes d'Yseult sont d'une consternante pauvreté, écrits sans souci d'harmonie, de beauté, de métrique ou de pouvoir d'évocation. Je vous suggère d'aller le constater par vous-même. Pourtant, c'est désormais le visage (et la voix !) qu'aura la francophonie tout entière lorsqu'elle se réunira à Villers-Cotterêts en 2024. Il n'y a plus qu'à remettre à cette nouvelle icône française un déguisement de phryge, ces immondes mascottes informes des Jeux olympiques de Paris, et la boucle sera bouclée. On a hâte de voir cela.

33485 vues

20 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

77 commentaires

  1. Macron, qui aime la couleur, fait le job pour lequel une partie des votants l’ont élu, c’est à dire détruire le pays et le ridiculiser.

  2. Je crois que l’on attribue à Macron beaucoup trop de mauvaises intentions ! Il n’a pas de mauvaises intentions ni de bonnes d’ailleurs. Il ne sait pas ce qu’il fait, c’est pire! Etre représenté par un individu mal élu et qui ignore tout des conséquences de ses actes ça me trouble. N’y a-t-il pas altération du discernement chez ce soit disant président de tous les Français dont 75% lui dénient le droit de parler en leur nom

  3. Même coiffure qu’Assa Traoré, même mentalité qu’Iquioussen, on peut comprendre que notre président déconstruit, crypto-gauchiste chéri, adore !
    Pour suivre le conseil redoutable d’Arnaud Florac, j’ai plongé dans la lecture des paroles de l’œuvre de cette artiste remarquable, béatifiée par une victoire de la musique. J’y ai effectivement pris une violente bouffée de vide sidéral. On plane comme on peut.

  4. Lorsque cette gracieuse enfant, lasse d’être maltraitée en France, est allée se blottir dans les bras grands ouverts des Belges, je me suis dit OUF, nous en voilà débarrassés. Je me suis parlé trop vite, hélas. De surcroît, elle a une promotion.

  5. Tous ces gens qui viennent se réfugier en France pour mieux en profiter , pour mieux lui taper dessus ensuite, m’exaspèrent au plus haut point. Déjà, de quel Congo vient la famille de cette chanteuse ? Du Congo Brazzaville ou du Congo Kinshasa ? L’un était colonie française l’autre plus riche encore ,colonie belge! Déjà ,il ne faudrait pas nous accusez de ce que le roi Léopold a fait là-bas ! En tout cas Macron préfère les gens fraichement arrivés en France, que les franchouillards des provinces ! Ils ne feraient pas des selfies en sa compagnie C’est normal , il distribue à tout va à ses protégés, ce que les français ont du mal à gagner qu’il taxe au maximum sur le carburant et cerise sur le gâteau, dispatche sur leurs trajets de travail, des radars, pour gratter un peu plus sur le dos de ces sales français , qui ne fallait surtout pas choisir pour représenter la francophonie ! Macron il n’a pas choisi par hasard sa cible , si il peut récolter quelques voix sur l’immense colonie des Congolais de France ce sera toujours cela de prit . Les LFI n’ont qu’à bien se tenir , c’est un concurrent sérieux pour l’obtention des voix de l’immigration!

  6. Ce président est décidément en dessous de tout ! Pourquoi ne démissionne-t-il pas pour aller se présenter aux élections au Congo, au Nigéria ou tout autre état d’Afrique s’il veut autant en faire la promotion; puis qu’il emmène ses potes avec lui, vous savez, ceux qui n*** la France, ceux qui lui font un « doigt » lors d’un selfie avec le précité, les revanchards post-colonialistes, et puis tous ceux qui mettent le b*** dans les banlieues…
    Que la France retrouve sa quiétude d’antan !?!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter