L’islamisation au quotidien pourrait bien avoir le visage de Luis Miguel Bueno, diplomate espagnol, porte-parole de l'Union européenne pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (région MENA). Le 26 décembre dernier, à la tribune de l’ICESCO (l’UNESCO sauce islam), l’homme ne cachait pas son islamolâtrie décomplexée : « L’arabe est devenue une langue européenne. La langue arabe, la culture arabe et islamique sont une partie intégrante de l’Union européenne, de l’Histoire et de la culture européennes. » On ne peut pas lui donner tort. C’est vrai que la civilisation islamique a laissé une trace profonde sur le sol européen : celle des invasions.

https://twitter.com/EUinArabic/status/1492017727015374848?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1492017727015374848%7Ctwgr%5E2b76bc85cc33646b00111dbb909ad1ac1f44b43f%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F2024%2F01%2F09%2Fdepuis-la-mosquee-cathedrale-de-cordoue-revendiquee-par-les-islamistes-le-porte-parole-de-lue-en-langue-arabe-annonce-son-but-pour-2024-continuer-a-mettre-en-valeur-au-sein-de-lue-limporta%2F

 

Duplice ou complice ?

Chargé, depuis 2021, de « communiquer sur les priorités, les politiques, les positions et les projets de l'UE », sous la direction du socialiste espagnol Josep Borrell, vice-président de la Commission européenne et haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères, Luis Miguel Bueno interroge sur ses nombreux posts très favorables au monde musulman et à la trace laissée par celui-ci sur le sol européen.

En février 2022, il souhaitait un « bon vendredi » aux internautes, le tout accompagné d’une photo de la grande mosquée al-Omari de Beyrouth au Liban, là où il vit. Un fait d'apparence anecdotique. Mais, se félicitant de tous les retours positifs, l’Andalou a décidé de frapper plus fort en 2023 en chantant un joyeux ramadan. Autre exploit, Luis Miguel Bueno partage ses visites des plus belles mosquées d’Europe à ses abonnés. La drague des musulmans est lourde. Trop lourde pour penser qu’il n’y a pas un fond de sincérité. Bien qu’indiquant ne pas être musulman lui-même, le fonctionnaire de l’UE se dit « intéressé et impressionné par la civilisation islamique qui fait partie de notre histoire européenne ». Soit. Les choses deviennent plus difficiles lorsqu’on sait qu’il porte un chapelet islamique « avec lui, à tout moment » et que « l’un des plus beaux livres de sa bibliothèque » est le Coran.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Luis Miguel Bueno (@eubilaraby)

Le cas de l’ICESCO

Le cas de Luis Miguel Bueno n’est pas anodin et traduit la déliquescence des élites européennes. Cela fait bien longtemps que l’Union européenne finance et se rapproche d’associations proches des Frères musulmans. Et les Frères n’ont pas besoin de faire grand-chose, puisque cette dernière gave d’argent public des associations qui leur sont proche. En témoigne les près de 40 millions d’euros versés en une quinzaine d’années à l’ONG Islamic Relief, affiliée au Hamas et déclarée terroriste par Israël.

L’ICESCO en est également un bon exemple pour comprendre les mécanismes de pénétration du frérisme au sein des institutions européennes. Luis Miguel Bueno semble ne pas s’être beaucoup renseigné sur l'organisation qui prône « la subversion du droit international » en suivant les directives du prédicateur le plus influent chez les Frères musulmans, Youssef al-Qaradâwî, d’après l’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler. « L’ICESCO appelle les pays islamiques à maintenir des liens avec les minorités musulmanes, notamment par les technologies de communication en faisant "usage de toute la gamme des moyens médiatiques afin d’assurer […] des relations et une communication permanentes, durables et fructueuses" », écrit la chercheuse au CNRS dans son ouvrage Le Frérisme et ses réseaux : l'enquête. Cela fait bien longtemps que le loup est dans la bergerie. Mais, fait inédit, ce sont maintenant les agneaux qui ouvrent grand les portes de la grange. Savent-ils qu’à la fin, ils finiront dévorés ? En effet, la raison du plus fort est toujours la meilleure…

3981 vues

11 janvier 2024 à 15:41

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 commentaires

  1. Et nos enfants diront : Nos parents auraient pu faire quelque chose !! Mais se sera trop tard et ils en reprendront pour un siècle , l’histoire est un éternel recommencement

  2. Ils interpénetrent toutes les organisations mondiales, et personne ne veut le voir, et un jour il sera trop tard, et pour revenir en arrière, il faudra une St Barthélémy du 21 ème et ça va faire mal. Alors qu’en interdisant tout de suite les frères musulmans on réduirait les risques.

  3. Il y a cet individu, mais il y a aussi la lâcheté de tous les autres, électeurs et élus, qui laissent se propager ce cancer qu’est l’islamisme, sans opposer de résistance.

  4. En fait c’est un nouveau converti qui fait son fait son travail avec la foi du charbonnier. Une prise de guerre du Frérisme.

Les commentaires sont fermés.