Ce vendredi 31 janvier, selon en particulier Les Échos, la Pologne concrétise l’achat de 32 avions de combat américains F-35. Après six pays européens membres de l’OTAN qui ont déjà choisi cet avion de combat que sont le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, le Danemark et la Belgique, c’est le premier des anciens pays de l’Est à prendre cette ferme option.

Si certaines forces aériennes des pays cités ci-dessus sont depuis longtemps des habituées des avions « made in USA », la Pologne, en revanche, fit sa première mutation technologique et occidentale en 2006, avec la mise en service des F16, partageant alors le ciel national avec les vieux chasseurs russes des familles MiG et Soukhoï.

Le ticket incontournable pour bénéficier de la contribution américaine à l’OTAN (pour le moment encore, malgré les rodomontades de Trump à ce sujet) est de faire ses achats outre-Atlantique ! Les pays de l’Est européens sont encore plus attachés au parapluie américain, face à « l’ennemi » russe qui les borde…

Mais la Pologne montre un zèle étonnant, en l’occurrence. En effet, il semble qu’à l’opposé des nombreux contrats d’armement qui incluent des compensations industrielles ou économiques, elle ait renoncé à ces dispositions. Toutefois, elle aurait pour cette raison bénéficié d’une réduction du montant total du contrat de 6,5 milliards à 4,6 milliards de dollars, comprenant également l’entraînement des pilotes et personnels techniques et de la maintenance.

Les avions de chasse conçus en Europe, tel le Rafale de Dassault, demeurent une fois encore les dindons de la farce (de la force aérienne…) et vont voler ailleurs pour démontrer leurs capacités opérationnelles où elles sont reconnues !

Heureusement, mais seul, notre voisin allemand a résisté au miroir aux alouettes yankee en signant avec la France, en octobre dernier, un accord de développement d’un système de combat aérien futur, le SCAF (système de combat aérien du futur).

Meilleurs vœux au projet !

À lire aussi

L’ennemi islamiste : au Mali ou chez nous ?

Attendons les grandes décisions prochaines promises par le gouvernement... …