Dans le débat qui suit le terrible meurtre de , la gauche et le gouvernement n’hésitent pas à intenter vis-à-vis de la droite un procès en instrumentalisation de ce drame. À , qui constate que « la suspecte de cet acte barbare n'aurait pas dû se trouver sur notre territoire, et ce, depuis plus de trois ans », le Premier ministre a réclamé à l’Assemblée, ce 18 octobre, « un peu de décence » : « Respectez la douleur de la famille ! », lance le Premier ministre. « Laissons la justice et la police faire son travail », insiste , qui appelle au respect de la séparation des pouvoirs et de « la mémoire de Lola ». Dupond-Moretti va plus loin : « Faire de la petite politique, de la petite poloche, se servir du cercueil d’une gamine de douze ans comme on se sert d’un marchepied, c’est une honte, Monsieur le député. Ne rajoutez pas à l’atrocité la plus absolue le commerce indigne de la démagogie […] Vous êtes toujours au rendez-vous du malheur dont vous faites après des années votre miel », accuse le garde des Sceaux. Le député NUPES Mathilde Panot franchit encore un pas, dans l’émission « 4 Vérités » sur France 2, ce 19 octobre : « C'est honteux que certains utilisent ce drame pour faire une politique xénophobe. » Aborder le problème des OQTF (obligation de quitter le territoire français) ? « Je trouve ça indécent, lance Mathilde Panot. Si quelqu’un d’autre avait commis ce crime abominable, ce crime serait resté abominable. […] Je respecte la volonté de la famille qui est : pas d’instrumentalisation politique de ce drame terrible. »

Le gouvernement et l’extrême gauche donnent donc des leçons de distance... avec un incroyable culot. Car le centre depuis macronisé et la gauche extrême font depuis des décennies un usage immodéré de l’instrumentalisation politique des drames qui endeuillent les familles et émeuvent les Français. Revue non exclusive.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, un étudiant, Malik Oussekine, décède des coups portés par des CRS en marge des manifestations contre la loi Devaquet. Dès le lendemain, une marche silencieuse est organisée à Paris, certains manifestants portant des panneaux qui mettent en cause le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua. La manifestation, organisée entre autres par SOS Racisme, véritable courroie de transmission du PS, scande « Pasqua assassin ! ». Le 10 décembre des centaines de milliers d’étudiants défilent à nouveau dans les rues de Paris pour protester. Le 11 décembre, Libération consacre sa une à cette « marche civique ». Gilles Ménage le directeur adjoint du cabinet de Mitterrand, sera présent aux obsèques de l'étudiant. Et en 2006, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë participera à l’anniversaire de la mort d’Oussekine. Pas d'instrumentalisation ? En 1987, lors de la manifestation anniversaire, on scande encore « Il faut punir les assassins de Malik et de Lucien » et « Pandraud, Pasqua, c’est vous les hors-la-loi ».

En décembre 2005, la mort de deux adolescents de Clichy, Zied et Bouna, qui s’étaient réfugiés dans un transformateur électrique donnera lieu à nouveau à une intense exploitation de la gauche politique et médiatique, qui se prolonge jusque dans les années récentes. Le Parti socialiste lui-même reviendra encore sur l’affaire, le 27 octobre 2021, évoquant « les deux jeunes visages d’une révolte populaire ».

Le 26 octobre 2014, Rémi Fraisse, militant écologiste de 21 ans, est tué par le tir d’une grenade offensive. Un certain Jean-Luc Mélenchon accuse alors le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve… d’assassinat. Comment vous l’appelez ? « Oui, Cazeneuve, le gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse », lance Mélenchon, en mai 2017. Le leader de La France insoumise refuse de s’excuser.

En septembre 2015, la photo du petit Aylan sans vie sur une plage turque fait le tour du monde et émeut elle aussi les populations. Ce drame sera, encore une fois, largement exploité par les mouvements favorables à l’immigration, par la gauche et par les écologistes. Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne (Union centriste) et vice-présidente de la commission des affaires étrangères, publie même une pétition toujours en ligne intitulée : « Solidarité avec les réfugiés : accueillons-les dans nos communes ». Il en sera de même pour Carpentras, Adama Traoré, Aboubacar Fofana, Zineb Redouane, Cédric Chouviat et la liste de ces morts brutales réelles ou inventées (Carpentras), largement exploitées par la gauche comme des armes dans le jeu politique national, n’est pas exhaustive.

Alors, comme le dit Élisabeth Borne, « un peu de décence ! »

11355 vues

19 octobre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

48 commentaires

  1. Au Moyen-Age, les propriétaires vassaux payaient un impot pour lever l’ost qui protègeait tout le territoire contre les envahisseurs. C’était la seule raison de l’impôt. Pourquoi paye-t-on un état qui non-seulement est inefficace pour nous protéger des envahisseurs mais, a contrario, leur facilite l’accès ? Autant refuser de payer l’impot et assurer notre protection nous-même : milice et loi du talion.

  2. Dupont-Moretti n’est jamais entré dans ses habits de Garde des Sceaux et ministre de la Justice.
    Autant il a su défendre des causes trop souvent indéfendables autant il s’avère être mauvais, voire nul, lorsqu’il s’agit de sa propre défense.
    Dupont-Moretti, bon à rien et mauvais nà tout !

  3. Ce qui est indécent Madame, c’est que de telles atrocités arrivent et cela en raison de la politique laxiste de votre gouvernement.

  4. L’idéal, lorsque le laxisme du pouvoir est incriminé, c’est « pas de vagues ». C’est le traitement qui a été appliqué au médecin-chef militaire Alban Gervaise, assassiné par un Mohammed ….. au cri de Allah Abar à Marseille devant l’école de ses enfants en Juin dernier. Il n’a même pas eu droit à la Légion d’honneur à titre posthume. L’autorité militaire a invoqué le fait que sa famille ne souhaitait pas d’exploitation de l’affaire, ce que sa femme a dû démentir. Il est vrai que cette victime d’un « déséquilibré » islamiste était catholique convaincu, avait déjà eu une médaille d’honneur et était décoré de l’Ordre National du Mérite. Beaucoup de raisons pour qu’on n’en parle pas et que cela n’intéresse pas le Président de la République. A croire que monsieur Macron n’est allé voir la famille de Lola que pour s’assurer qu’elle ne ferait pas de vagues en ces temps difficiles. Zemmour n’a décidément rien compris et son insistance est nauséabonde; Pour un peu, on penserait même que c’est lui le criminel ! A qui profite le crime ?

  5. Personnellement je ne vois vraiment pas pourquoi nous ne pouvons pas en même temps pleurer à la suite des atrocités subies par Lola et en même temps dire que si son assassin avait été reconduite dans son pays comme le gouvernement en avait l’obligation tout cela ne serait pas arrivé ;Pourquoi est-ce de la petite » Peloche « comme le dit Dupond Moretti ,c’est cela que j’ai du mal à comprendre.

  6. et la récupérartion hollando macroniste de l’affaire théo, le petit ange dont la famille a détourné des milliers d’€ de subventions?… tandis que hollande lui tenait la main à l’hôpital, macron déclarait:
    « Comment ne pas être choqué par ce qui est arrivé à Théo ? Parce qu’à Aulnay, c’est la force illégitime de l’Etat qui a eu cours et la dignité d’un jeune garçon, d’une famille et d’un quartier, qui a été mise en cause. Je tiens à rendre hommage à Théo et à son entourage. Alors que tout semble les pousser vers la haine et la révolte, ils font preuve d’un formidable sang-froid. »
    déclaration d’ Emmanuel Macron le 08/02 2017, 6 jours après le début de « l’affaire Théo ».
    Alors, récup ou pas?

  7. « Laissons la justice et la police faire son travail », insiste Élisabeth Borne, la police va faire le travail c’est sur mais en ce qui concerne la justice … , il faut être stupide pour y croire .

  8. Oui il faut exploiter cet évènement que la bien-pensance veut faire oublier, parce que la coupe est pleine de ces crimes à répétition de l’immigration incontrôlée; il faut en faire maintenant le débat majeur au même titre que les inepties économiques et diplomatiques de Macron. Si tout n’est pas complètement de sa faute, il est néanmoins le responsable actuel devant le tribunal de l’opinion publique exaspérée.

  9. L’aveuglement idéologique de la gauche et du pouvoir en place est indécent et criminel ! Rien n’est donc assez horrible à leurs yeux ? Combien faut-il encore de victimes innocentes pour que soient prises des mesures qui rétablirons la sécurité et l’état de droit ? Ne rien faire, ne rien dire, c’est être complice !

  10. Sans oublier George Floyd, même si c’est outre Atlantique.
    La gauche n’a effectivement aucune excuse de reprocher à la droite de parler du sujet. C’est l’hôpital qui se fout de la charité…
    Toutefois, la droite pourrait aussi faire le choix de ne pas faire comme la gauche…

  11. Madame Borne nous demande de laisser faire la justice . mais qui crois encore en la justice en France ?
    Quand on voit le garde des sceaux attaquer la droite quand cette dernière demande simplement et logiquement des comptes à cette même justice .

  12. La volonté de la famille de ne pas déboucher dans le champ politique…tiens donc, et ne serait-ce pas ce qui a été convenu lors de la visite des parents chez le fameux Macron, un peu responsable quand même de la situation amenant au meurtre odieux de Lola ?
    Pas faire de politique ? Quand je demande n’importe quoi, genre fin d’un bruit urbain, fin d’un chantier interminable, etc je m’adresse au politique, pas à l’Armée du Salut ou aux Scouts, et donc je débouche dans le politique . Et quand un parti demande depuis des années une gestion des gens en situation délictueuse, il n’y a aucune récupération, c’est l’utilisation normale d’un fond de commerce, comme le boulanger qui cuit son pain et le vend, pas insulté du tout pour cela et avec raison. CQFD.

  13. Il y a pourtant plein de gens formidables et pourtant nous sommes dirigés par une chienlit politique menteuse, fourvoyée, qui s assoie sur les droits des citoyens, une dictature sournoise dirigée par une caste mondia liste qui veut anéantir notre civilisation, tout contrôler, ne laisser aucune marge de manœuvre individuelle, il va falloir un grand sursaut pour se débarrasser de tous ces nuisibles prêt à tout même au pire, jusqu’à favoriser nos ennemis qui nous trucide allègrement

  14. J’ai regardé l’interview indécente d Éric Zemmour ce matin sur BFM.
    Le parti pris, l’idéologie de la journaliste était flagrante.
    Je regrette que Zemmour se soit laissé dépasser.
    Il était sur la défensive alors qu’elle les arguments pour lui clouer le bec ne manquaient pas.
    Notamment celui qui consiste à utiliser la famille de la victime comme paravent et justification à la lâcheté et au renoncement

    1. éh oui,Mr Zemmour aurait dû effectivement « revenir a ses bases »quant il officiait sur cnews,mais voila,comme Tous,arrivé a un certain stade, »l’homme se laisse happer par son milieu ».Autrement dit »qui use de « mécaniques,mécanise son esprit et,une fois « mécanisé »ne peut plus revenir a son état Originel.Ce proverbe pourrait s’adresser a nombre de politiques.

  15. « Dans le débat qui suit le terrible meurtre de Lola, » Le débat? quel débat? pour ma part je n’ai entendu que des glapissements de hyènes, tintamarre destiné à masquer leurs complicités avec les assassins.

  16. Rappelons l’ENTERREMENT POLITIQUE de l’égorgement d’ALBAN GERVAISE (médecin, MILITAIRE et CATO, deux immenses tares pour les gauchos)…

  17. Ce meurtre d’une petite fille est horrible et inacceptable. Les responsables sont bien évidemment ceux qui ne font rien pour arrêter cette immigration à marche forcée et ouvrent les frontières à n’importe qui.
    Cependant, il y a des chiffres troublants et qui nous amènent à réfléchir.
    Comment ont-ils voté dans le XIXe, où Lola a été égorgée ?
    Présidentielle, Second tour :
    1 MACRON Emmanuel : 85,84 %
    2 Mme LE PEN Marine : 14,16 %
    Législative 1er Tour :
    La France insoumise-Nupes 56,51 %
    La République en marche-Ensemble 20,44 %
    Rassemblement national 3,94 %
    Reconquête 2,96 %.
    Un commentaire ?

  18. Il serait « indécent » de ne pas manifester avec colère à la suite de ce meurtre barbare. Le gouvernement voudrait qu’il n’y ait aucune réaction ! Le gouvernement compte sur un peuple de larves. Le RN, qui ne veut pas se joindre à la grande manifestation, déçoit une partie de la France. On s’en souviendra. Il ne s’agit pas d’une marche blanche avec nounours mais d’une grande vague d’exaspération contre l’inaction du gouvernement contre l’immigration légale ou illégale !

  19. C’est une bonne chose d’avoir rappeler ces évenements qui démontre que là encore on fonctionne à sens unique !
    Les médias auront une responsabilité énorme dans la disparition programmée de notre peuple .
    On peut s’interroger sur la passivité de ce peuple qui en dehors des bougies, des bouquets de fleurs et des receuillements se laisse assassiner??

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter