Triomphalisme, hourras, et gros bras du côté de NUPES. Ils ont gagné, ils sont les plus forts, il sont les plus beaux. Peu importe que le succès relève plus d’une addition astucieuse de lignes comptables que d’un déferlement dans les urnes, le résultat est là. Au moins le prétendent-ils. Car, en réalité, comme le souligne le journaliste Olivier Truchot, « attention à l’effet loupe. La gauche rassemblée fait un score historiquement bas autour de 25/26 ».


Foin des rabat-joie, on ne parle plus que de l’affrontement entre NUPES et le parti du gouvernement. Il ne resterait donc en que deux nuances de gauche, une gauche policée et une gauche excitée, dont la différence - ténue, ce n'est qu'une question d'outil et de temps - s’apparente à celle existant entre la et la destruction. Mais sur l’identité, la sécurité, la culture, la transmission, la justice, l’enracinement… les divergences ne sont que de degré, pas de nature.

La droite se retrouve exsangue. LR est en chute libre. Le RN, qui, lui, a progressé, peut espérer enfin constituer un groupe, mais le nombre de ses députés sera bien dérisoire comparé à ceux de NUPES. Et pour Reconquête, la partie est semble-t-il terminée. Et pourtant, les sondages de ces mois derniers disaient tout le contraire… s'agit-il du même pays ?

- 84 % des Français affirment avoir confiance dans la police (CSA, juin 2022) ;

- 73 % des Français sont opposés au port de la burka (CSA, mai 2022) ;

- 61 % des Français sont favorables à une loi interdisant le port du voile dans l’espace public (CSA, avril 2022) ;

- 60 % des Français pensent qu’il y a trop d’étrangers (IPSOS, mars 2022) ;

- 60 % des Français estiment la situation sécuritaire « mauvaise » (IPSOS, février 2022) ;

- 61 % des Français estiment que l’ est un danger pour la République (CEVIFOP, janvier 2022) ;

Et ne parlons pas des 47 % des sondés qui se déclarent favorables à la peine de mort…

Une nouvelle « Chambre introuvable », autant qu'improbable : comment une majoritairement à droite peut-elle confier les clés du pouvoir législatif à une Chambre des députés (plus que) majoritairement à gauche ?

Mode de scrutin tordu à des fins partisanes, refus d’alliance à droite, cordon sanitaire tendu comme un piège par le magistère moral de gauche, les raisons de l’incongruité parlementaire sont multiples. En attendant, la participation n’a jamais été aussi faible et la démocratie française sombre gentiment dans une oligarchie de fait : gouvernée par une minorité, restreinte et élitaire. L’électorat privilégié d’Emmanuel Macron à côté de celui de NUPES, qui n'a jamais été moins « prolo ». Comme l’analyse le journaliste Renaud Pila, prenant l’exemple de la circonscription Neuilly-Puteaux-Courbevoie Sud, la « coalition mélenchoniste attire, contrairement aux idées reçues, des jeunes électeurs aux revenus élevés appartenant au “bloc bourgeois” ».

Les « déplorables », comme dirait Hillary Clinton, sont repoussés, démocratiquement, aux périphéries de l’Agora, comme géographiquement, aux périphéries des grandes métropoles.

Alors que le moindre achat de pot de fleurs ou de peinture pour le hall d'entrée, dans une copropriété, requiert un quorum, le vote de nos lois pourrait se faire en comité restreint ? Si Emmanuel Macron était un vrai démocrate, c’est au chantier du scrutin législatif qu’il s’attaquerait en premier au début de ce quinquennat.

5788 vues

13 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

94 commentaires

  1. Très bon article qui démontre l’impuissance de notre droite qui a toujours raison. Ce n’est hélas pas l’essentiel, la gauche a le wokisme, le déco…, l’écologie etc…la droite n’a que quelques thèmes et les militants restent maltraités : affiche boitage et faire la claque et surtout la fermer. Et quand le militant de base est dans la mouise, débrouille toi. Le coup de Mélenchon, chapeau. Il faut donc développer nos thèmes de combat et réinventer le militantisme. J’ai essayé en vain.

  2. Tous ces sondages et ces résultats d’élection montrent la chute du niveau mental des Français (effet du Covid sur le cerveau, de l’effondrement du système éducatif, de l’abrutissement par les médias ? ). Il n’y a aucune LOGIQUE entre ce qu’ils disent penser et leurs choix électoraux. Ils votent pour ceux qui vont aggraver les maux qu’ils dénoncent et dont ils prétendent souffrir. Il y a une dissociation pathologique entre la pensée et l’action à entreprendre.

  3. il n’y a plus de gauche ou de droite , mais des patriotes et des mondialistes (pro Europe fédérale ) ceux qui voient le monde comme un ensemble homogène et ceux qui privilégient les façons de vivre de chaque culture ….les mêmes qui veulent détruire « l’art de vivre à la française etc ..bref , tout ce qui fait notre charme et qui attire de nombreux touristes , être pro Europe (celle dans l’état d’aujourd’hui) c’est la disparition de la spécificité française .

  4. Une France à droite ??? Où ça ??? Celle qui dit être à 70% contre l’immigration et l’islamisation et qui au moment de voter pense pouvoir d’achat et retraite à 60 ans ….

  5. Non, avec la Gauche caviar de Macron (il était encarté P.S. en 2017) (inclus Bayrou centre) ça fait bien plus que 25/26 %. Il n’y a rien à Droite chez Macron, c’est une Imposture de plus, car la Droite ne veut pas, écraser, jusqu’à faire disparaitre, la Classe Moyenne….

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter