Sacrés sondages… Traditionnellement, on les porte en étendard lorsque favorables, on leur dénie toute légitimité dès lors qu’ils ne le sont pas ou plus ; d’autres allant même jusqu’à évoquer ces fameux « votes cachés » que dissimuleraient plus ou moins sciemment les instituts de sondage. Pourtant, force est d’avouer, avec le recul, que les sondeurs ne se trompent pas tant que ça, même si n’ayant pas anticipé la percée foudroyante du Rassemblement national à l’Assemblée.

Un sondage, commandé, ce 22 juin, par BFM TV à Elabe, nous en dit un peu plus sur cette situation parlementaire inédite. Il semblerait ainsi que le groupe parlementaire mené par Marine Le Pen soit considéré par une presque majorité de Français comme le premier opposant à Emmanuel Macron, avec 43 %, devant la NUPES (31 %) et les LR (4 %). Les mêmes Français sont même majoritaires à estimer que « le parti qui sort le plus nettement renforcé du scrutin » est le RN (54 %), très loin devant la NUPES (18 %), Ensemble (7 %) et les LR (2 %).

D’ailleurs, 65 % des sondés estiment que le fait majeur à retenir de cette élection demeure « le succès » du Rassemblement national, tandis qu’ils sont 64 % à juger qu’il s’agit « d’un échec » pour Emmanuel et 32 % « d’une déception » pour la NUPES. Plus intéressants encore sont ces sept Français sur dix qui se disent « satisfaits » de cette absence de majorité au Parlement. Mieux : 94 % des électeurs du RN et de la partagent cet avis, ainsi que 72 % de ces fameux abstentionnistes. Très logiquement, 59 % de ceux qui ont apporté leurs suffrages aux listes macronistes sont d’un avis contraire. Toujours aussi logiquement, 44 % des Français préféreraient donc un gouvernement qui privilégierait des négociations « au cas par cas avec un ou des partis d’opposition en fonction des projets de loi », contre seulement 19 % qui appelleraient de leurs vœux un « gouvernement d’union nationale ».

Dans le détail, seraient favorables à cette première option 58 % des RN, 48 % des LR/UDI, 49 % de la et 38 % d’Ensemble. Notons encore que 41 % des abstentionnistes y seraient également favorables.

Emmanuel Macron optera-t-il pour cette solution ? Pour l’instant, il n’a guère le choix. En revanche, deux autres faits majeurs s’imposent, à décrypter ce sondage, hormis le succès des listes lepénistes, c’est la mort du front républicain et la possible résurrection d’une Assemblée nationale, jusqu’il y a peu cantonnée au rôle de simple chambre d’enregistrement ; d’où découle une autre mort : celle de la présidence jupitérienne.

3015 vues

23 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. Espérons que le temps où les députés n’étaient là que pour exécuter les ordres de Jupiter, est révolu. Il est temps que les Français soient entendus.

  2. Macron va baisser d’un Ton ! OUF ! Jupiter aux Enfers !
    Il finit son mois de Chef de l’Europe, qui fut, comme chacun sait, un immense succès….
    Son CNR est à l’eau. Ses Réformes globales se feront au compte goutte.
    Pour satisfaire tout le Monde, le « quoi qu’il en coûte » perdurera, le Déficit aussi.
    Une Démission spontanée serait opportune, en attendant une autre, elle, Contrainte !

  3. Enfin le RN est là au parlement et bien représenté, c’est l’essentiel !!! Enfin un parlement un peu plus représentatif de la Nation !!!

  4. L’arithmétique est dit-on une science exacte, par conséquent, en tant que premier parti d’opposition, comme le dit Onfray, elle pourrait prétendre au poste de 1er ministre. Cela dit, ce serait un risque majeur pour elle selon moi.

  5. Le problème n’est pas tant dans les « sondeurs » que dans les « sondés »!
    On peut penser que quelques pour cent seulement des citoyens électeurs savent que De Gaulle a été élu, en 58, comme Auriol et Coty et tous ceux qui les précédèrent depuis la IIIème république et puis, en 65, comme seul le fut L-N Bonaparte en..1848 !
    On était passé en Vème bis et puis, en 2002, Chirac nous fit passer au Quinquennat et là c’était même dans la VIème avec des gouvernants passés à l’Elysée !

    1. Le fait de passer au quinquennat et aux élections législatives immédiatement après, a contribué à dérégler le texte de De Gaule et la démocratie. Par chance, cette fois-ci, le vote aux législatives s’est révélé « différent » de celui de la présidentielle. Une sorte de proportionnelle est née.

  6. Eric Zemmour a contribué à sa manière au succès du RN; en incitant ses électeurs à voter MLP au 2ème tour de la Présidentielle et à la création de listes communes avec RN aux législatives, il a montré que l’intérêt de la France était supérieur au sien, il a permis de faire sauter le plafond de verre; il faut à présent poursuivre, c’est à dire se rencontrer, effacer les erreurs, faire preuve de loyauté de tous les côtés et élaborer un grand projet !

  7. Les négociations « au cas par cas » permettront à Macron de faire passer tout ce qu’il veut. Combien de députés réellement indépendants?

  8. Eric Zemmour bien que n’ayant pas obtenu de poste ni arrivé avec un grand score à la présidentielle a en fait réussi à faire éclater le « plafond de verre ». Il a attiré sur lui tous les projecteurs des poncifs de l’extrême droite, ce qui a permis de dédiaboliser Marine Le Pen. N’était ce pas le but de son entrée en campagne?

  9. Pour sonder , posez la question de 5 façons différentes et vous aurez 5 chiffres différents . Voilà tout l’art de la manoeuvre .

  10. Disons simplement que la Politique va je l’espère reprendre ses droits, c’est ça la démocratie n’en déplaise aux macronistes pur jus et leur petit côté dictateur aux petit pied.

    1. petit pied ????? Ah oui : petits dictateurs …Savez : suffit d’avoir  » gagné » un once de pouvoir ( pouvoir sur les choses ; pouvoir sur les organisations ; partant , pouvoir sur autrui …

  11. J’ai voté au 1er tour pour la candidate Reconquête de ma circonscription. Second tour, abstention car Nupes vs Larem ! Impossible de choisir entre la peste ou le choléra….je suis satisfaite du résultat de ces législatives : une sorte de proportionnelle alors que macron l’avait promise sans l’appliquer… une bonne claque pour lui. Je pense que cette nouvelle configuration de l’AN incitera peut-être les abstentionnistes à voter la prochaine fois…

  12. On est renté dans une zone de turbulences inconnues. Car il y a : 1 majorité minoritaire (!) et 2 oppositions. La seule façon de sortir de l’impasse c’est que Borne reste PM avec comme seul programme un referendum sur le RIC et modif de la constitution : personne à l’AN ne s »y opposera. Elle expédiera les affaires courantes et composera avec tantôt la gauche tantôt les patriotes pour faire passer son budget. Et fin 2022 elle partira. Les grandes lois seront votées par le Peuple.

      1. Je dis la  »seule façon  » tout ensachant que ça n’arrivera pas ! Mais ça permettra par comparaison de jauger un peu plus la nullité-perversité de ce gouvernement !

    1. Ce qu’il va entendre n’a absolument aucune importance.
      Ce type ne sait gouverner que par la contrainte.
      Il est totalement incapable d’obtenir un accord et de dégager un consensus à partir de positions initialement divergentes.
      En réalité, il ne fait pas de politique. Il impose.
      A contrario, il cède toujours quand il trouve de la détermination face à lui.
      C’est un pleutre arrogant qui est le premier admirateur de la comédie qu’il joue.
      Mais son personnage est sans consistance.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter