Le bilan des 100 jours enthousiasme… Emmanuel Macron !

MACRON 220323

Les 100 jours ont finalement tenu leur promesse, celle d’un désastre. Le 18 avril dernier, le président de la République s’offre une intervention télévisée à son image, alors que la réforme des retraites ne passe décidément pas. Il a certes obtenu le vote aux forceps de la réforme. Mais, dans les rues des villes de France, on maintient les concerts de casseroles et l’amertume est partout. « Cette réforme est-elle acceptée ? À l’évidence, non », admet le Président, à la télévision, le 18 avril, avant d’ajouter : « Nous devons en tirer tous les enseignements. » Comme souvent avec Macron, il faut entendre le contraire... Il étale la pommade, veut rencontrer les syndicats, « engager la réforme du lycée professionnel » (sic !) et même – on se frotte les yeux ! – lancer le « contrôle de l’immigration illégale ». Mais pour faire passer ce nuage de fumée pour du concret, du vrai, il faut un engagement, un chiffre, un rendez-vous. Ce sera les cent jours. Un démagogue digne de ce nom ne recule devant rien : « Nous avons devant nous cent jours d’apaisement, d’unité, d’ambition et d’action au service de la France. » On allait voir ce qu’on allait voir : « C’est notre devoir et je vous fais confiance, je nous fais confiance pour y arriver », terminait un Macron, plus les yeux dans les yeux que jamais.

Où va le pays ?

Message reçu cinq sur cinq dans les banlieues. Après six nuits d'émeutes, le ministre de l'Intérieur, lors d’une audition devant la commission des lois du Sénat, communique le bilan de « l’apaisement » : « 23.878 feux de voie publique, 12.031 incendies de véhicules, 2.508 incendies ou dégradations de bâtiments, dont 273 appartiennent aux forces de l’ordre nationales, à la gendarmerie ou à la police municipale, 105 incendies ou dégradations de mairies, 168 attaques d’écoles, 17 atteintes aux élus. » S’ajoutent à ce bilan « apaisé » des centaines de pillages d’agences bancaires, de bars-tabac, etc., en dépit des dizaines de milliers de policiers sur le pied de guerre. La presse étrangère couvre largement les émeutes françaises, le journal allemand Tagesspiegel demandant en une : « Où va le pays ? »

Un seul Français semble satisfait et considère qu’il a admirablement rempli son pari, c’est… Emmanuel Macron ! Le 17 juillet, le Président a donc confirmé Élisabeth Borne et fait glisser par son entourage quelques mots d’explication surréalistes au journaliste de BFM TV : « L’objectif des 100 jours a été tenu et le calme est revenu. Le 14 Juillet a été un succès (sic, il n’a pas entendu les sifflets…). La loi de programmation pour la Justice a été votée mardi soir à l’Assemblée nationale après le vote définitif de la loi de programmation militaire. Le pays avance. L’exécutif doit travailler et préparer la rentrée. » En clair, tout va bien.

Cela va nettement moins bien pour les Français. Selon un sondage Odoxa Blackstone Consulting du 13 juillet réalisé pour Le Figaro, « 78 % des Français estiment qu’Emmanuel Macron n’a pas atteint l’objectif fixé à l’issue des 100 jours », et lorsqu’on expose aux sondés le détail des objectifs fixés en grande pompe par un Président au toupet galactique, ils sont bien obligés de constater que pour 81 % des sondés, Macron n’a pas du tout ou assez peu avancé pour rétablir la justice et l’ordre.

Le gouffre entre le Président et les Français se creuse encore, mais lui ne doute de rien… On songe au Waterloo de Victor Hugo :

Levant les mains au ciel, il dit : - Mes soldats morts,
Moi vaincu ! Mon empire est brisé comme verre.
Est-ce le châtiment cette fois, Dieu sévère ?
Alors parmi les cris, les rumeurs, le canon,
Il entendit la voix qui lui répondait : non !

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

52 commentaires

  1. En 2017, un éminent Professeur italien de psychiatrie nous diffusait une analyse approfondie du psychopathe sur le point d’arriver à l’Élysée.
    Tous ses propos se confirment jour après jour, avec tous les symptômes du stade le plus grave de cette terrible maladie.

  2. J’aimerai connaître à quelles catégories sociales et professionnelles appartiennent les 22% qui pensent le contraire …

  3. Inutile de rappeler que macron est un pervers narcissique, il est satisfait de lui donc tout va bien. Et si au passage il peut emmerder ou appauvrir un peu plus les Français, alors ces cent jours sont un grand succès.

  4. 78% des Français insatisfaits des « 100 jours » de Marcon » ! Et alors ? Il n’en a que faire. Après un premier mandat calamiteux et, bien que s’abstenant de faire campagne, il a quand même été réélu par 18,7 millions de Français. Macron sait qu’il peut mentir effrontément aux Français, les enfermer, les eborgner et les appauvrir, il se trouvera toujours une majorité pour en redemander, à lui ou à celui que ses véritables maîtres désigneront pour le remplacer.

  5. Les gens prétentieux et incompétents sont toujours fiers et satisfaits d ´eux mêmes…au royaume des saints les simples d’esprit..à mon avis l’enfer serait mieux .

  6. Que « 78 % des Français estiment qu’Emmanuel Macron n’a pas atteint l’objectif fixé à l’issue des 100 jours » ne signifie pas que 22% pensent le contraire…on ne parle pas du % qui préfèrent ne pas se prononcer, ceux qui n’ont pas d’idée sur le sujet, la part de NSP existe toujours dans un sondage…

  7. Ceux qui sont satisfaits de Macron (environ 25 %) sont les gens issus de l’immigration et qui ont tous voté pour lui au 2ème tour, s’ils ont la carte d’identité. Avec lui, ils gagnent à tous les coups. Macron fait avancer le délitement de la France et les intérêts de l’Oumma. Les vrais Français ne peuvent plus le voir en peinture.

    • Le taux de 25 % de satisfaits est un seuil infranchissable déterminé par la vedette du sondage. On ne peut descendre en dessous, par construction. Exemple connu : Hollande, dont la côte stagnait à 25 % avant que son renoncement ne dévoile la vérité : 4 % au lieu de 25.

    • Ouais, mais ils ne bougent pas beaucoup, cela fait plus de deux ans que tous ces bons à rien de politicards et de nouveaux riches auraient du être balayé !

  8. Autosatisfaction poussée au Max !! Pas de remise en cause ,donc on continue de « foncer » dans le mur !!

  9. Ce n’est pourtant pas la saison des narcisses qui fleurissent au printemps ! Mais notre machiavel narcissique est content …. enfin content de lui puisque des Français, il s’en fiche royalement. Il vit bien lui et, on espère que très vite, il donnera l’exemple et trouvera un emploi en traversant juste la rue. Les contribuables seront alors soulagés d’apprendre qu’ils ne devront pas entretenir ce personnage à vie. Mitterand à instauré par le biais d’une simple lettre les privilèges pharaoniques à vie des anciens présidents, Macon ce jeune président innovant, s’empressera de faire une lettre pour annuler ces privilèges. N’en doutons pas.

  10. 22% de gens qui croiraient que Macron a tout bien fait ? C’est une blague ? Dans le genre « apocalypse », c’est un modèle. Je dois dire que pour tout casser, tout saboter, il est doué le gamin. Du genre Billy the Kid…

    • Je ne sais même pas s’il a eu 20% des voix des électeurs inscrits ….c’est là où on peut incriminer les abstentionnistes

  11. Mais il y a toujours entre 20 et 30% de gens qui continuent à penser qu’il est bien ! (chiffre de vos sondages à l’envers!

  12. 28% de gens qui croiraient que Macron a tout bien fait ? C’est une blague ?
    Dans le genre « apocalypse », c’est un modèle. Je dois dire que pour tout casser, tout saboter, il est doué le gamin. Du genre Billy the Kid…

  13. Des nulles. Comment peut on nommer des ministres à des postes où ils ne connaissent rien dans la discipline où ils sont nommés. Le ministre de l’intérieur qui ne connait rien aux services d’ordre, ministre des armées qui n’a jamais été militaire, ministre de l’éducation national qui nous viens d’ailleurs avec une citoyennetés relative en dénigrant sons pays à l’étranger. Seul le ministre de la justice garde des seaux ancien avocat qui défendit une certaine catégorie de prévenus.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois