C’est un grand classique des présidentielles : dans la phase finale du marathon électoral, les impétrants entrent dans une course à l’échalote pour obtenir le soutien du show-biz et des people. Dans le système démocratique, les lecteurs du Monde valent bien ceux de Gala, leurs votes comptent pareillement.

Rappelons-nous : en 2006, Doc Gyneco soutenait Nicolas Sarkozy. Il s’en expliquait ainsi auprès de L’Obs lors de l’université de l’UMP : « J'ai vécu 25 ans sous perfusion sociale. Avec lui, on a décidé peut-être d'avoir une idée sociale de droite qui pourrait faire stopper cette idée de vivre toujours avec des aides et de redynamiser des quartiers où les gens ne vivent à 100 % que par des aides sociales. » On peut lui reconnaître une certaine naïveté dans l’expression – ne savait-il pas qu’il était instrumentalisé à des fins purement électorales ? - pour un soutien qu’il a chèrement payé par une relative traversée du désert. En tout état de cause, le chanteur guadeloupéen, coupable comme tant d’autres d’avoir cru que Nicolas Sarkozy était de droite, semblait bien loin de toutes les revendications communautaristes qui assaillent aujourd’hui les Français.

Pour Emmanuel Macron, on gage que, outre le soutien de comiques comme Yassine Belattar dont le rôle sera de jouer la mouche du coche auprès d’Éric Zemmour et, en même temps, de ramener vers lui le vote des banlieues, nous aurons sûrement droit à quelques saltos de McFly et Carlito. Il s’agirait alors, pour Emmanuel Macron, d’essayer de capter le vote « jeune », réputé abstentionniste ou volatile, histoire d’élargir un socle électoral exclusivement bourgeois qui pourrait être tenté par Valérie Pécresse.

Parlons-en, d’ailleurs, de Valérie Pécresse. Depuis 2019, celle-ci s’est assurée du soutien de Gims, rappeur congolais converti à l’islam par un de ses confrères du groupe Sexion d’Assaut. Comment ? Le chanteur à succès avait monté une sorte de concours musical sur Instagram destiné aux Franciliens, le « Marathon des Talents », concours auquel, selon le journaliste de Mediapart Antton Rouget, la région Île-de- présidée par Valérie Pécresse avait accordé une subvention de 150.000 euros, soit 12,39 % du budget total de l’opération. Il ne lui a pas caché sa reconnaissance : « Bonjour à tous, c’est Gims. Juste pour vous dire que je suis fier de collaborer depuis maintenant quelques années avec Valérie Pécresse : marathon des talents, énormément de belles choses à venir pour mettre les talents en avant. […] Merci infiniment, restez branchés, restez connectés. Énormément de choses arrivent, plein de positif, que du bien, que du bien ! Merci infiniment à Valérie Pécresse. »

Logiquement, le rappeur a donc apporté son soutien à Valérie Pécresse aux dernières régionales, soutien renouvelé pour la présidentielle.

Mais voilà, il y a eu un premier couac dans cette mécanique bien huilée. Il y a quelques jours, le chanteur s’est fortement agacé que ses fans lui souhaitent une bonne année : selon lui, ce serait une transgression de l’islam. Un mauvais vent venu d’Afghanistan aurait-il soufflé jusqu’à lui ? S’il est certain que sa femme Demdem (la deuxième ; l’artiste serait, paraît-il, polygame) n’emprunte pas vraiment son look et son vestiaire aux hirondelles de Kaboul, Gims n’en a pas moins déclaré, s’adressant à ses « frères muslims », qu’il fallait impérativement déroger aux vœux traditionnels de bonne année.

Marlène Schiappa, jamais avare elle-même d’une incohérence, s’est empressée de sommer Valérie Pécresse de s’expliquer sur ses soutiens. Guilhem Carayon, étoile montante du parti LR, a aussitôt réagi sur Twitter : « Mais comment #Schiappa ose-t-elle parler de citoyenneté quand Macron érige en modèle Yassine Belattar, proche des islamistes du CCIF et qui se dit "le frère" du Président ? »

Éric Zemmour, quant à lui, assez goguenard, a taclé la « leçon d’identité » donnée par un soutien de Valérie Pécresse. On a effectivement l’impression, en considérant ces polémiques picrocholines, que Belattar et Gims mènent le même combat communautariste importé sur le sol français, quand Macron et Pécresse, pensant de manière très superficielle être en phase avec ce qu’ils croient être la société française, sont en manque certain de crédibilité sur ce qui fait l’identité de la France.

5195 vues

4 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

47 commentaires

  1. Valérie Pécresse a eu des accommodements raisonnables avec les islamistes, des compromissions, par électoralisme, ses récentes déclarations, sont factices , une fois élue elle retournera à sa soumission, à sa dhimmitude, dans la ligne politique de l’UE.

  2. Rien d’étonnant après ses racolages chez « les minorités » en vogue et son adhésion avec Christiane Taubira à l’appel “pour une République multiculturelle et postraciale” lancé par Diallo et d’autres figures racialistes du cran et des indigénistes…chez ces gens-là un moment de honte est vite oublié mais la vraie Droite ne l’oubliera pas, elle.

  3. Voilà un étranger qui vient semer le binz en France, s’attaquer à notre civilisation sans que notre ministre le l’intérieur ne réagisse. Qu’attend-il pour l’expulser manu militari? Je connais bien des pays où il aurait déjà fait ses valises avec en prime un bon coup de pied au bas du dos.

  4. Toujours dans les bons coups dame Valérie Macron! Elle avait co signé une lettre avec Rakaya Diallo!
    Elle appartient à la French American Foundation bidule d’influence amerloque où figurent Emmanuel Pécresse, Edouard Philippe, Bernard Guetta, Belkacem etc.

  5. Ah, la terrible stratégie du clientélisme électoral ! Elle n’a vraiment aucun autre argument pour ramener le vote des jeunes vers elle ? Et après tout, il y a « jeunes » et « jeunes ». Qu’elle assume ce qu’elle est ; qu’elle se passe du vote des banlieues, qui de toute façon, ne seront jamais durablement de son côté, et qu’elle « drague » plutôt la petite et la moyenne bourgeoisie. Ce sera plus cohérent et plus durable.

  6. En résumé : Macron ou Pécresse c’est bonnet blanc et blanc bonnet….
    Vous vous rendez compte que ni Zemmour ni MLP de R.N. n’ont les milliards d’euros à distribuer pour attirer, voire conserver, des électeurs(trices), et ils sont tout proche dans les sondages des 2 premiers….Je pense qu’ils doivent avoir la trouille. Il va falloir bien les surveiller quant aux irrégularités

  7. Il y a des soutiens qui font plus de mal que de bien, à moins que Valérie Pécresse ne souhaite autoriser la bigamie.

  8. L’important est qu’elle s’entoure de gens comme elle… Ainsi, si les français ont encore des yeux pour voir et des oreilles pour entendre (ce dont je ne suis pas sûre), elle ne sera pas élue, pour notre plus grand bien.

  9. Encore et encore, nous le vrai peuple de France, nous allons nous faire avoir encore une fois.

  10. Le richissime GIMS devrait retourner au Congo ou ses « frères » auraient bien besoin de ses idées « éclairées  » sur la politique !!!
    Je pense même qu’il serait utile au Congo et qu’il s’y présente comme président du Congo pour relever de ses idées identitaires le pays auquel il appartient !

  11. Sacré « casserole » pour Valérie !!! Les mauvaises fréquentations se payent un jour ou l’autre !!!

  12. avec ce Guignol qui n’a meme pas le droit de voter en France elle est pas fauchée la dame Pécresse

  13. Mieux que Ciotti que Jacob redoutait au plus haut point tant il craignait que ce candidat radical ne fasse voler en éclat un LR bien fragile, c’est finalement, j’en suis sûr, Pécresse, véritable Janus de la droite, qui fera exploser ce parti moribond…

  14. Je croyais ce rappeur inutile et je m’aperçois, d’après cet article, qu’il peut déglinguer la Dame Pécresse, je deviens fan de Gims !

  15. Pecresse a autant de convictions qu’il y a de sucre dans le piment. Elle croit peut-être avec ce type s’attirer les suffrages exotiques.

Les commentaires sont fermés.