Des fois, comme ça, Grégory Doucet, maire écolo de Lyon, ne prendrait-il pas un peu les gens pour des imbéciles ? On pose ça là et on vous explique le pourquoi de cette question. Mercredi dernier, le très lointain et pâlichon successeur d’Édouard Herriot, bouffeur de curé comme on savait encore en faire en France au siècle dernier, participait à l’inauguration d’une mosquée dans le VIIe arrondissement de la capitale des Gaules en présence du préfet. En 2020, tout fraîchement élu, il avait posé la première pierre. Il était donc dans la logique qu’il coupât le ruban, les travaux achevés. Bronca à droite, à l’extrême droite et même un peu (mais pas trop quand même…) du côté de Renaissance. Le député européen Gilbert Collard, pas lyonnais pour un sou mais à l’esprit toujours affûté, résume ainsi la situation : « Le maire de Lyon, Grégory Doucet, accepte d'inaugurer une mosquée cette semaine, alors qu'il refuse de participer au Vœu des Échevins depuis son élection au nom de la pseudo-laïcité : quel racoleur de mosquée électorale ! »

Vœu des Échevins : tradition lyonnaise

Le Vœu des Échevins : de quoi s’agit-il ? En 1643, alors que Lyon était frappée par la peste, le prévôt des marchands (ancêtre du maire) et quatre échevins (ancêtres des conseillers municipaux) font le vœu de rendre hommage chaque année, le 8 septembre, à la Sainte Vierge si l’épidémie épargnait la ville. La promesse fut tenue jusqu'à la Révolution. En 1848, le cardinal-archevêque de Bonald décida de rétablir l’ancienne consécration de la ville à la Vierge. Les pouvoirs publics absents furent remplacés par des délégués des paroisses lyonnaises. Durant la Grande Guerre, dans un esprit d’Union sacrée et histoire de passer l’éponge après la période très anticléricale au tournant du XXe siècle, le conseil municipal fut invité à cette cérémonie religieuse et des places furent réservées aux représentants de la municipalité dans le chœur de la basilique de Fourvière où se déroule la cérémonie. Sous Vichy, la présence de la municipalité devint quasiment officielle. Après la Libération, il n’était pas question de poursuivre la coutume dans le sillage maréchaliste, notamment avec le maire radical Édouard Herriot. Néanmoins, ce dernier, qui tenait à entretenir des relations courtoises avec l’Église lyonnaise, dépêcha des membres de sa municipalité qui remirent le traditionnel louis d’or, la remise du cierge étant dévolue aux représentants des paroisses. La coutume devint ensuite quasiment tradition jusqu’à Louis Pradel (1906-1976), maire de 1957 à 1976, qui remit lui-même le louis, tout comme ses successeurs, jusqu’à Grégory Doucet, laïque de stricte observance qui veut peut-être donner des leçons en la matière au monumental Édouard Herriot, maire de Lyon durant 47 ans (on n'en souhaite pas autant aux Lyonnais avec Doucet, mais c'est à eux de voir…).

Doucet : la laïcité quand ça l'arrange

Car voilà, si Grégory Doucet consent avec grâce à inaugurer une mosquée, pas question pour lui d’entrer dans la basilique Fourvière. Le plus fort, c’est lorsqu’il invoque dans un cas comme dans l’autre la Constitution et la sacro-sainte laïcité. Inauguration de la mosquée ? « Article 1 : "La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes". Il m'importe que des fidèles, quelle que soit leur foi, puissent la pratiquer dans des conditions dignes. J'assiste ici à une inauguration de lieu de culte avec l'État. » Pratique, la présence de l'État… Refus de participer au Vœu des Échevins ? « Article 2 : "La République ne reconnaît […] aucun culte." Mon rôle d'élu de la République n'est pas de prendre part à une cérémonie religieuse quelle que soit sa nature. » On repose la question posée en début d’article : Grégory Doucet prend-il les gens pour des imbéciles ? Notons que ses arguments qu'on pourrait qualifier de jésuitiques peuvent marcher dans l’autre sens. Refus de participer à l’inauguration d’une mosquée ? Article 2 de la Constitution, bien sûr… Participation au Vœu des Échevins ? Article 1 de la Constitution, évidemment…

Grégory, c'est la foire...

Tenez, puisqu’on évoquait Édouard Herriot, il nous revient cette vieille histoire lyonnaise, plus ou moins légendaire. Le 20 novembre 1940, le cardinal-archevêque Gerlier, recevant à Lyon le maréchal Pétain, s’exclama : « La France, c’est Pétain, et Pétain, c’est la France. » Après la guerre, inauguration de la célèbre foire de Lyon en présence d’Herriot, inamovible maire de Lyon, et du tout aussi inamovible cardinal Gerlier. Dans son discours, Herriot lance une petite pique à l’endroit du prélat : « Mgr Gerlier, c’est Lyon, et Lyon, c’est Mgr Gerlier », faisant allusion au discours de 1940. Ce à quoi le primat des Gaules aurait répondu : « La foire, c’est Herriot, et Herriot, c’est la foire ! » On souhaite au petit Grégory Doucet d’accéder à cette postérité qui, d'ailleurs, est peut-être déjà réalité…

11555 vues

29 octobre 2023 à 19:13

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

48 commentaires

  1. G.Collard est dans le vrai , ce maire vendrait père et mère pour garder son poste et pour cela les voix des musulmans sont essentiels comme beaucoup d’autres élus ecolos ou Nupes . Par contre on nous rabache les oreilles pour nous expliquer qu’une majorité de français musulmans sont républicains et respectent la France ….Comment expliquer que cette majorité silencieuse vote en masse pour ces candidats des mosquées et se joignent aux islamistes radicaux ??

  2. Les pauvres Lyonnais sont dans les mains de cet écolo. Ils devraient avoir su que c’est l’ignoble maire de Grenoble qui a détruit sa ville. Je souhaite bon courage au Président de Rhône-Alpes qui doit maintenant supporter ces deux Maires des principales communes. Bon courage aux Lyonnais!!

  3. Rien de surprenant de la part de cet élu qui partage avec la religion d’amour et de paix l’amour du vert !
    Tant pis pour les lyonnais qui n’ont pas compris que le vers est dans le fruit pour longtemps !

  4. tous ces gens de la nupès ne font que racoler, peut être que les électeurs lyonnais retrouveront un peu d’illumination aux prochaines municipales, rien n’est moins sur, pendant que monsieur batifole avec le préfet pour inaugurer la mosquée, les cars des joueurs de l’Olympique Lyonnais et de leurs supporters sont caillassés par les racailles des cités Nord de Marseille, match annulé, l’entraineur lyonnais blessé a eu 12 points de sutures pour ces plaies, ah comme c’est bon le sport en France.

  5. Les Maires partisans et embrigadés dans leur idéologie progressiste font des ravages pendant leur passage et puis Ils viendront nous expliquer que c’est la faute de leurs détracteurs quand les problématiques surviennent.

    1. Vous avez tout-à-fait raison. Et votre remarque peut s’appliquer aux décisions qui sont en train de tuer la France: Ils ont voté Doucet comme ils ont couru se faire injecter, comme ils ont pris parti contre la Russie sans ne rien comprendre, comme ils ont réélu Macron, comme ils veulent sauver le climat… Les français ont voté comme leur a dit le système. Philippe PASCOT : « Le système travaille contre le peuple, mais avec son consentement » : Tout est dans cette phrase .

      1. Peut-être serons nous demain plus nombreux qu’il y paraît à faire cette même analyse…Restons optimistes, de gré ou de force !

      2. Je suis entièrement d’accord et bientôt ces moutons de panurge vont nous emmener à l’abattoir de l’histoire à travers l’islamisme et ils se mettrons tous au diapason du nouveau système qui s’imposera à celui du globalisme qui est une parfaite hérésie !

  6. Ce genre d’individu à n’en pas douter sera nommé à un poste important dans un futur gouvernement offrant large place aux islamistes sur les bancs de l’assemblée. Il faut attendre pour cela 5 ou 8 ans. Ou tout simplement ministre du grand remplacement et de la lutte anti nationaliste. Il a l’étoffe et pour ma part je forme des vœux pour ne plus être la.

  7. En vérité la loi de 1905 n’a plus de sens. Elle était faite pour réduire la puissance catholique : c’est fait. Maintenant il en faut une autre, adaptée à une autre puissance…

    1. Tou à fait ! et il faudrait un aggiornamento à cette loi de 1905 .A cette époque nous n’avions pas une population musulmane de cette ampleur , disons qu’elle se trouvait de l’autre côté de la méditerrannée . Cela s’impose pour éclaircir les choses et peut être donner une alternative aux quelques musulmans qui ne souhaiteraient pas tomber dans l’islamisme radical en vogue aujourd’hui !

  8. M. Doucet est peut-être en voie de conversion, à l’insu de son plein gré bien évidemment. Les voix du seigneur étant impénétrables…

Les commentaires sont fermés.