La veuve de l’ancien patron de Ouest-France rendra sa Légion d’honneur si la loi fin de vie passe

Brève breve

Jeanne-Françoise Hutin, fondatrice de la Maison de l’Europe de Rennes et de Haute-Bretagne, entend rendre sa Légion d’honneur si la loi sur la fin de vie, actuellement débattue à l’Assemblée nationale, est votée.

En mars 2019, cette ancienne membre du comité d’éthique régional de Bretagne, conseillère régionale UDF de 1992 à 1998, proche de Simone Veil, avait reçu les insignes d'officier de la Légion d’honneur des mains d'Emmanuel Macron, lors d’une cérémonie à l’Élysée en 2019.

Dans un entretien accordé à Ouest-France, journal que son mari François-Régis (1929-2017) dirigea durant de nombreuses années, elle explique les raisons de son opposition à ce texte : « Si cette loi passe, je ne pourrai plus adhérer à cet ordre de la Légion d’honneur. Elle contredit son projet éthique, qui prône le respect de toute toute personne humaine, quel que soit son état. Cette loi a pour objet d’arrêter la vie, de tuer des personnes qui sont en situation de très grande fragilité. »

Elle dit avoir déjà écrit deux fois à Emmanuel Macron, ainsi qu’une « troisième fois en passant par Madame Macron », pour l’alerter sur le sujet, sans avoir obtenu de réponse.

Par ailleurs, elle interpelle les parlementaires actuellement en discussion sur ce texte : « Cette question transcende le politique : elle n’est pas de gauche, de droite, catho, pas catho, elle concerne tout le monde. Mon devoir de conscience, c’est d’attirer l’attention des députés et des sénateurs, alors qu’ils vont discuter sur le sujet. »

Le projet de loi sur la fin de vie a été adopté en commission à l'Assemblée nationale, vendredi 17 mai.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 19/05/2024 à 9:58.

Vos commentaires

13 commentaires

  1. Rien ne n’étonne plus ,il y deux mois mon oncologiste m’a averti que mon traitement immunothérapie allait être arrêté pas parce que je ne suis pas guéri , mais parce que ARS a décidé qu’a partir d’un certain nombre de prise le patient n’était pas guéri il n’était pas nécessaire de continuer ,je ne suis pas guéri ,mais ce traitement a stoppé le développement vers ma fin de vie , son confrère que je vois parfois quand mon docteur est absent ,m’avait fait part que je serais obligé d’être traité jusqu’à la fin de mes jours . Donc maintenant m’a prochaine étape sera les soins palliatifs ou m’ offrira la joie de crever rapidement et tout cela est venu dans haut car les patrons des ARS sont les représentants de la parole gouvernementale et en ce moment comme nous avons un Président jeune et un premier Ministre encore plus jeune comme ils disent place aux jeunes.

  2. Tout semble déjà ficelé . Ma Mutuelle a osé m’envoyer une invitation à une « conférence » sur le « droit de mourir dans la dignité » organisée par l’Association pour le droit de mourir dans la dignité ! Message subliminal pour me rappeler que les vieux coûtent trop cher à leur mutuelle ? De quel droit cette association, si bien implantée à la Mairie de Paris, s’approprie-t-elle la définition de la dignité ? C’est indigne !

  3. Une Légion d’honneur que l’on doit demander et acheter n’a aucune valeur. La seule qui ait de la valeur est celle donnée à titre militaire pour des faits d’arme.

  4. « Adopté ‘en Commission’, mais sera t il finalement VOTE par l’Assemblée pour pouvoir être promulgué??

  5. Bravo Madame, je vous félicite. Vous êtes une lueur dans le monde noirci par ces personnages qui veulent supprimer tous les humains qui ne les enrichissent plus pour faire « mumuse » avec leurs jeux favoris, tant au niveau sexuel (la décadence romaine et Sodome et Gomorrhe ) que de la drogue et la guerre avec de vrais soldats plutôt que des soldats de plomb.

  6. Ouest France est largement ancré à gauche. Il est curieux que la veuve de son directeur ait une opinion plutôt habituellement de droite.

  7. Pourquoi ne l’a t’elle pas rendu quand la loi de l’avortement a été voté , ils enlèvent aussi la vie et dans ce cas là ce sont des petits innocents qu’ils tuent .

  8. Cette dame a raison. De plus cette décoration a perdu tout signification honorifique depuis qu’elle est attribuée à de vraies canailles.

  9. J’ai fait la même chose en 2012 pour une autre décoration du temps ou Taubira était garde des sceaux, j’attends toujours la réponse, mais peut importe pour moi elle est rendue, j’ai ma conscience pour moi et le matin je epux me regarder dans la glace. Pour preuve, l’actualité trés récente d’une administration régalienne !

  10. Elle est en accord avec elle-même et l’assume, contre une doxa qui personnellement me hérisse , et plus que fortement , ayant pour ma part accompagné longtemps…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois