Ils sont lassés des petites musiques et des fielleuses ritournelles. Comme une vieille épée de Damoclès, les liens avec « l’extrême droite » ou avec quelque nation peu recommandable d’Europe de l’Est surgissent à chaque épisode politique. Alors, si de vieux briscards du parti comme Philippe Olivier et Marine Le Pen la connaissent sur le bout des doigts, d’autres la trouvent agaçante et, pareil à la chanson « La Volette » qui empoisonne l’esprit du roi Arthur campé par Alexandre Astier dans Kaamelott, ils constatent qu'elle tétanise, complique, contrecarre les initiatives du parti de Marine Le Pen. Une activiste liée à EELV a perturbé une conférence de presse de la candidate Marine Le Pen, l’accusant de complicité à l’égard du régime russe. Les accusations basées sur l'emprunt de 9 millions d’euros contracté auprès d’une banque russe en 2014 (ayant, depuis, fait faillite) à un taux de 6 % n'ont jamais faibli. « Pas vraiment un taux d’ami », avait balayé Jordan Bardella.

Les rumeurs transformées en arme politique, Jordan Bardella commence à connaître le sujet. Si son élection à la tête du RN fut sans discussion possible, la fin de campagne avait laissé résonner cette fameuse ritournelle autour de celui qu’on présentait comme tenant d’une ligne identitaire. « Pendant des années, vous m’avez affirmé que j’étais la vitrine ripolinée du RN et, du jour au lendemain, je suis le dangereux tenant d’une ligne d’extrême droite », s’agaçait le fraîchement élu président du parti devant une poignée de journalistes à l’automne dernier. Ces accusations, ces histoires du passé, le jeune député de la Somme les a découvertes en quittant Nicolas Dupont-Aignan pour rallier Marine Le Pen en avril 2021 avec son parti d’essence gaulliste « L’Avenir français ». Inconnu du public un an auparavant, il est depuis devenu l’un des députés les plus en vue du groupe RN mais également de l’Hémicycle. Surtout, il a été l’un des manœuvriers du RN face à ces vieilles accusations. Le 27 octobre dernier, il cosignait avec Jordan Bardella une proposition de création d’une commission d’enquête sur le financement étranger des partis. Exerçant son droit de tirage, le RN a officiellement demandé « d’établir s’il existe des réseaux d’influence étrangers qui corrompent des élus, responsables publiques, dirigeants d’entreprises stratégiques ou relais médiatiques dans le but de diffuser de la propagande ou d’obtenir des décisions contraires à l’intérêt national ».

Une proposition qui permet au groupe RN, non seulement de faire taire les accusations, mais aussi de les retourner contre ceux qui les ont proférées. Jean‑Philippe Tanguy s’est exprimé à ce sujet, vendredi 23 décembre, au micro de France Info. « Le poison de l’ingérence étrangère est très grave en démocratie », a-t-il notamment estimé, avant d’insister sur la nécessité de « punir » ces éventuelles ingérences en France. Et, visiblement, cela a fonctionné puisque les différents groupes à l'Assemblée ont fait part de leur gêne auprès de l’AFP quant aux contours vagues de cette commission. Le rapporteur macroniste Pieyre-Alexandre Anglade a souligné ses grandes réserves et appelé à définir avec rigueur le champ et la méthode des investigations pour éviter le grand n’importe quoi. « Mon groupe est gêné », a renchéri la socialiste Cécile Untermaier, en estimant que le libellé de la commission « pose des problèmes par rapport au sérieux des travaux de l’Assemblée nationale ».

« C’est un droit de tirage, il n’y a pas de raison que nous nous y opposions, mais les outils de notre institution se doivent de respecter un certain nombre de règles », a plaidé à son tour le LR Raphaël Schellenberger. En bref, personne ne semble ravi à l’idée de voir une commission pilotée par le RN mettre son nez dans les affaires des différents partis politiques. « Si on ne trouve rien, nous aurons au moins tué ces accusations infondées », murmure un député RN du groupe. Cela, c’était le premier mouvement.

Le deuxième est plus récent : aux lendemains du match France-Maroc, de nombreux médias ont tiré à boulets rouges sur « des ratonnades commises par des groupuscules d’ultra-droite à l’encontre de pacifiques supporters marocains ». Si nous avons révélé que cette affaire avait été en réalité scandaleusement gonflée par quelques médias partisans, le RN a décidé de couper court. Dans un communiqué commun, Marine Le Pen et ont demandé au Premier ministre la « dissolution des groupuscules extrémistes ». Sans les nommer, les politiques du RN en profitent donc pour achever un infranchissable entre les quelques dizaines de militants d’extrême droite potentiellement violents, mais également pour donner un coup de projecteur sur ces militants faussement « antifascistes » mais résolument délictueux sinon criminels. s’en était confié, la semaine dernière, à Boulevard Voltaire : « J’assume avoir voulu couper l’herbe sous le pied d’insinuations dégueulasses et cyniques. [...] Le fait de ne pas combattre frontalement les mouvements d’extrême droite mais aussi les mouvements écologistes radicaux permet au système de se faire passer pour des gens modérés, alors qu’ils sont responsables », avait assené à notre micro le député de la Somme. Fin du deuxième mouvement.

Dans un courrier adressé à la présidente de l’Assemblée nationale, Éric Dupond-Moretti a écrit que « le périmètre de la commission d’enquête parlementaire est susceptible de recouvrir pour partie plusieurs procédures judiciaires en cours ». La musique est jouée et les adversaires dansent.

28480 vues

29 décembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

54 commentaires

  1. Bravo à Jean-Philippe Tanguy que j’adore très brillant et surtout beaucoup d’humour et il remet bien en place les extrêmes gauches et la macronie il est rafraîchissant une très bonne recrue pour Marine et à des idées très pertinentes

  2. Le président ne peut aller aux obsèques de Benoit seize …préférant le Quatar ,les fouteux et les vestiaires .

  3. Vous avez raison monsieur Tanguy : « établir s’il existe des réseaux d’influence étrangers qui corrompent des élus, responsables publiques, dirigeants d’entreprises stratégiques ou relais médiatiques dans le but de diffuser de la propagande ou d’obtenir des décisions contraires à l’intérêt national.  » La réaction des uns et des autres devant cette demande indique où se situent les éventuels coupables. La cerise sur le gâteau est fournie par EDM avec les procédures en cours. Autant dire que cette commission ne sortira rien.

  4. Il va y avoir du rififi dans l’air. les gênés comptez-vous. Reprochera-t-on au PCF d’avoir touché des subsides de l’URSS ?
    Bon vent à JP Tanguy

  5. Attention ! le printemps approche et les grands nettoyages vont commencer. Bravo et félicitations à vous Mr TANGUY, c’est une bonne initiative de commencer par là ! La lumière sera enfin faite sur tous ces financements de provenance étrangère qui motivent nos gouvernants pour DECONSTRUIRE notre NATION et l’accommoder à la sauce orientale… En attendant, beaucoup de ces ELITES doivent mal dormir ou mouiller copieusement leur chemise.

  6. Excellentes initiatives. Ces rengaines devenaient lassantes. Messieurs « les parfaits » vous avez chanté, et bien dansez maintenant !!! Après il faudra une fois pour toutes que cette appellation « d’ esssstrêêêêmmme Drouaaaate » pour tout ce qui n’est pas à gauche, employée par les politiciens et les journalistes, soit passible des tribunaux.

  7. Excellente initiative sur un sujet d’importance primordiale !
    Et encore, s’il n’y avait que les financements d’origines étrangères !
    Il ne serait peut-être pas inutile non plus de diligenter des enquêtes systématiques sur les problèmes de trafics d’influences, sur d’éventuelles utilisations de sociétés-écrans présentant le double avantage de créer des emplois fictifs et de générer des facturations inutiles, sur l’utilité d’attribuer certaines subventions supportées par le contribuable. Etc.
    Il n’est pas sûr que cela coûterait plus cher que les pratiques telles que l’appel à des prestataires de services étrangers pour des décisions concernant la gouvernance nationale ou certaines campagnes de Pub dont l’intérêt ne saute pas aux yeux.
    Il est par contre certains que cela découragerait les pratiques en question ! Et il est également dommage que nous ne puissions pas chiffrer le coût des pratiques en question !

    1. Dernier point mais non le moindre !
      J’ai failli oublier de suggérer qu’attribuer un pouvoir coercitif significatif à la Cour des Comptes ne coûterait pas cher et découragerait les mauvaises volontés !
      Cette administration de qualité passe en effet son temps à concocter des rapports documentés qui ne sont jamais suivis d’effets !

    2. Problème ? La justice n’étant pas indépendante, le système n’avancera jamais ! La corruption ? Où et comment sont appliquées les lois? Les magistrats qui se confondent avec les politiques. Le SYSTEME est pourri. Les idéalistes sont envoyés en enfer ou bien à leurs pénates. C’est bien dommage! Nos parlementaires sont quoi au fait? Ce sont eux qui ont votés ces mêmes lois qui leurs permettent de se protéger. L’avenir devra choisir le bien ou le mal

  8. Bien joué.
    Ceux qui veulent laver « plus blanc que blanc » (comme le disait Coluche) sont pris au piège.
    C’est ce qu’on appelle le retour de bâton, depuis la demande du droit de tirage par le RN, plus d’un doivent en avoir des cauchemars.
    Pour le prêt demandé par le RN auprès d’une banque Russe est tout simplement la conséquence du refus abusif de TOUTES les banques françaises et européennes à accéder à leur demande, POURQUOI ?
    Eh oui 89 députés c’est une force incontournable, les adversaires du RN vont devoir s’y plier.
    Ma voix de citoyen est enfin perçue, et ce n’est que le commencement.

  9. Excellente idée. Il était temps de le faire car depuis que la « Mondialisation » semble bien au Pouvoir, et avec les lobbies du côté de Bruxelles, il va y avoir quantité de faits à découvrir et à poursuivre….A mon avis, Mc Kensey ne doit être que la partie émergée de l’iceberg, d’une France en train de couler….
    Il va falloir nettoyer les écuries d’Augias !

  10. La prochaine saison s’appelle « Printemps ». C’est en principe à cette époque de l’année que l’on pratique un grand nettoyage .

  11. La voyoutocratie s’inquiète de ne plus pouvoir jouer dans le secret de son pré carré !
    Voilà qu’il va y avoir des scrutateurs prêts à faire le ménage…
    Ceci qui risque de faire beaucoup avec les remous bruxellois !

  12. Très bonne initiative de MLP et Tanguy ;
    Il y a certainement fort à faire et avant d ‘ attaquer sans cesse les autres , certains devraient déjà balayer devant leur porte .

  13. Cela fait plaisir de voir que le RN ne se tourne pas les pouces. Il est temps que l’on mette un grand coup de pied dans cette fourmilière de planqués et de nantis. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est que cela vienne du RN qui est trainé dans la boue chaque jour qui passe par la presse à la solde de cette gauche qui fait la ruine de notre pays.

  14. A l’image des « écuries d’Augias », l’Elysée ainsi que le Sénat et l’Assemblée Nationale sont en putréfaction tellement des « mafieux » y prolifèrent au détriment d’une soit disant « république démocratique » ! …
    Il est grand temps d’y passer le « karcher démocratique » avant que certains aillent y mettre le feu salvateur de la « désinfection » …
    Que ce soit les affaires ALSTOM, bennalla ou McKinsey ce n’est pas nouveau d’apprendre bien longtemps après que la nation FRANCE n’est pas respectée par ceux qui sont censés « représenter et garantir les intérêts français »
    Ce qui arrive en Europe dans les semaines sera une nouvelle page des « fracas » qui ont secoués l’Europe … Il faudra alors traduire les coucous politicards de tous poils pour aseptiser pendant un certain temps une « démocratie » soucieuse de la souveraineté française …

  15. { J’assume avoir voulu couper l’herbe sous le pied d’insinuations dégueulasses et cyniques. […] Le fait de ne pas combattre frontalement les mouvements d’extrême droite mais aussi les mouvements écologistes radicaux permet au système de se faire passer pour des gens modérés, alors qu’ils sont responsables }, nous dit subtilement Jean-Philippe Tanguy. Tout d’abord, il n’est pas inutile de faire remarquer que le pouvoir en place combat frontalement les mouvements d’extrême droite, je pense à la dissolution de Génération Identitaire qui, soit dit en passant n’avait commis jusque là aucun acte de violence, et le fait même de manière préventive, je pense à la coupe du monde de football. J’aimerais bien qu’il en fasse de même avec les mouvements d’extrême gauche…
    Mais il faut aussi remarquer que notre ténor du R.N. se démarque ainsi des combats justes menés par une extrême droite du type Génération Identitaire et renvoie dos à dos extrême droite et extrême gauche, alors que la première est pacifiste comparée à la seconde. De cette manière, et c’est là où Jean-Philippe Tanguy est subtil, le député R.N. met à distance de son parti l’extrême droite et renvoie cette dernière du côté de Reconquête. Par cette démarche, il combat plus sur sa droite que sur sa gauche et se met de facto dans l’arc républicain, fusse au détriment des intérêts vitaux de la France. Cette stratégie du RN est très dangereuse car elle confine ce parti à être un allié objectif du pouvoir en place et de la gauche concernant le péril majeur pour notre pays, à savoir sa dissolution dans la civilisation islamique conquérante qui s’introduit dans notre pays par la voie d’une immigration de masse totalement incontrôlée. Tous les combats de l’extrême droite ne sont pas injustes, mais les combattre aveuglément permet au RN de continuer, tranquillement, sa stratégie de dédiabolisation au détriment de Reconquête qui, pourtant, devrait être son allié objectif sur la question civilisationnelle.

    1. En quoi estimez-vous que le RN serait un parti « d’extrême droite », si je vous ai bien compris ? Je ne vois même pas en quoi, il serait « de droite ». Ou alors nous n’avons pas les mêmes définition de la droite et de la gauche…

    2. Ce souci permanent du RN de dé-diabolisation lui fait perdre de vue que ses électeurs attendaient de lui de la véritable opposition au parlement. Déception assurée qui a commencé, sur la forme, par les règles vestimentaires « costumes cravates » exigées par MLP pour donner l’image des députés bien à l’AN.
      Je partage avec vous cette observation de glissement progressif du RN vers le pouvoir en place. C’est fini : je ne voterai plus jamais RN.

  16. Cet éclaircissement fera connaitre aux citoyens l’argent versé par des pays Africains aux partis politiques LR/PS. N’oublions l’affaire Sarkozy. Et plus discrètement celle de Hollande.
    Précepte des homme politique bien utilisé chez Macron et NUPES.
    Faites ce que je vous dis mais ne faites ce que je fais.
    Quand les médias de gauche ont fait pressions sur les banques Françaises pour ne pas faire de prêt au FN/RN. Ils n’ont plus de mémoire les adversaires.
    Cette France pourrie par tous ces partis politiques doit disparaitre.
    Revenir à nos vraies valeurs !

  17. Bien joué le RN, il est agréable de constater que l’arrivée de jeunes députés produit le meilleur effet sur ce parti. Reste plus qu’un « rapprochement » avec Reconquête pour remettre ce pays sur les rails.

  18. N’oublions pas les voyages de Macron en Algérie avec Benalla en intermédiaire pour organiser les rencontres avec les caciques algériens pour financer sa 1ere campagne présidentielle. La repentance sans fin à eu un coût. Elle peut être chiffrée.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter