Exporter les immigrés vers les campagnes ? Jacques Attali y songeait déjà ! 

ATTALI

Un jour, il faudra bien dire la vérité sur ces oracles ayant fait pluie et beau temps sur la vie politique française tout en ne mettant jamais une seule balle dans le panier. On se rappelle encore les prophéties d’Alain Minc en matière économique, telle sa Mondialisation heureuse (Plon), grand tube de l’année 1999. Aujourd’hui, alors que toutes les nations européennes et occidentales tentent de relocaliser leurs activités industrielles, un seul mot : « Bien vu, Ray Charles ! » Un essai à rapprocher de celui tout aussi visionnaire et rédigé sept ans plus tôt par le chiraquien Bernard Stasi : L'Immigration : une chance pour la France (Robert Laffont).

Les résultats sont connus. L’immigration sans limites, au même titre que la mondialisation débridée, n'est pas automatiquement facteur de mille et une félicités. Mince alors, qui aurait pu prévoir telle calamité ? Le plombier du coin, à coup sûr ; mais pas eux, bien sûr.

Dans le même registre prophétique, il y a évidemment Jacques Attali. D’où ces quelques lignes exhumées par Damien Rieu, ancien militant du RN passé chez Reconquête, relatives à l’accueil des immigrés clandestins : « Quand mettra-t-on fin à ce scandale d’État ? Quand cessera-t-on de consacrer des fortunes à se barricader, sans dépenser un euro pour accueillir dignement ces femmes, ces hommes et ces enfants ? Quand fera-t-on ce qu’il faut pour fermer ces lieux de misère, non pas pour en recréer d’autres ailleurs, mais en intégrant ces gens dans nombre de nos villages, endroits magnifiques mais en voie de désertification, qui auraient tout à gagner à les accueillir ? Il suffirait d’expliquer aux habitants et aux élus de ces communes comment faire, puis les aider à réaliser ce beau projet. Dans leur propre intérêt. »

Déplacer les villes à la campagne tout en prônant l’extinction du paupérisme après 18 heures ? Heureusement que Jacques Attali est là, et que ferions-nous sans lui ?

Fortuitement, la réalité se charge de tempérer son enthousiasme, tel qu’en témoigne la levée de boucliers de nombre de maires campagnards, toutes étiquettes confondues, ne voyant pas d’un très bon œil l’installation d’immigrés clandestins dans leurs villages, déjà au bord de la ruine et de la désertification. Lesquels dénoncent, à en croire Le Figaro de ce 30 mai, des décisions prises sans la moindre concertation : « On est mis devant le fait accompli. On ne nous demande pas notre avis », s’énerve Philippe Salmon, maire de Bruz (Ille-et-Vilaine).

Même son de cloche chez Serge Deuilhé, maire de Saint-Lys (Haute-Garonne), qui dénonce « l’absence de soutien de l’État, voire un non-respect de la fonction de maire et de la parole donnée. […] Lors du dernier conseil municipal, ce sont des élus d’opposition qui m’ont appris que l’arrivée des premiers résidents était prévue pour fin juin. »

Pour le coup, en exigeant de remplacer les « partants » par de nouveaux « entrants », l’ancien conseiller de François Mitterrand est en train de donner corps au constat de Renaud Camus, plus connu sous le nom de « Grand Remplacement ». Ce n’était certainement pas le but ; mais c’est indubitablement le résultat.

Mais, comme souvent, derrière le paravent droit-de-l’hommiste, on peut trouver d’autres préoccupations, autrement moins humanistes. Celle, par exemple, consistant à vider Paris de ses gueux afin de faire meilleure figure lors des Jeux olympiques de l’année prochaine. Déjà que la capitale s’est montrée incapable d’accueillir dignement le nouveau roi d’Angleterre, comment sécuriser et rassurer les dizaines de milliers de touristes attendus ? Sachant, de plus, que 20 % des nuitées d’hôtels franciliens sont réservées aux migrants et qu’il faudra bien faire de la place aux touristes, il y a donc urgence à ripoliner la Ville Lumière ; il y a encore du chemin.

Alors, village Potemkine et Anne Hidalgo, même combat ? Quand on connaît la suite de l’histoire, le tsar Macron a peut-être quelques soucis à se faire. En attendant, ce sont nos maires de campagnes qui s’en font.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

36 commentaires

  1. Attali/Macron : un duo de choc qui s’abreuve à la même source.
    Attali qui voulait euthanasier les vieux ? il faudra lui souhaiter bon anniversaire le jour de ses 80 ans, le 1/11/23
    Attali qui a présenté Macron à Hollande : son parrain en quelque sorte, celui qui l’a mis sur le petit roitelet sur le trône
    Attali/Macron :une belle paire (je ne trouve pas de qualificatif convenant et convenable)

  2. Chers amis ruraux, soyez très prudents. L’état vous propose des tarifs très intéressants pour acheter vos terrains quand il veut faire un centre pour immigrés (ils ne sont pas migrants puisqu’ils s’installent définitivement).
    De surcroît, il vous ment sur les raisons de son achat, prétextant en général la construction d’une maison de retraite ou d’un « centre social ».
    Ne soyez ni dupes ni aveuglément avares, car une fois qu’il y a un centre pour immigrés dans votre commune, tout le reste de votre immobilier ne vaut plus rien.

  3. Jacques Attali, le gourou, le maître à penser de pas mal de décideurs politiques. Que d’erreurs commises, que d’extrapolations hasardeuses. Quand aujourd’hui la capitale est submergée pour avoir écouté cet oracle, enfin lui et quelques autres, il ne reste plus que partager la misère avec le plus grand nombre surtout que le JO arrivent et il sera difficile de jouer deux fois le coup des supporters britanniques

  4. La question se pose : qui paie pour ces Africains qui traversent des pays hostiles et des déserts ? Qui dispose des centaines de millions nécessaires pour payer ces centaines de milliers de passages ? Le nom de la fondation Soros est souvent prononcé, notamment en ce qui concerne certaines ONG, mais, même si tel est le cas, ce ne peut pas être seulement « Elle ».
    Alors qui sont les autres ? Qui sont celles et ceux qui ont tout intérêt à ce que l’Europe soit envahie, à ce qu’une nouvelle civilisation se substitue à la nôtre ? Et peut-être même une nouvelle religion ?

    Selon l’aveu du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, l’État subventionne à coups de millions d’euros des associations qui non seulement souhaiteraient « abolir les frontières » mais aident les migrants clandestins à les traverser puis les hébergent, leur fournissent téléphones potables en cas de naufrage « volontaire ? ».

  5. Tout ces soi disant migrants non accompagnés sont une calamité pour la France !
    Les parigots n’ont qu’à les loger chez eux puisqu,ils en veulent toujours plus. Il faut être décérébré pour ne pas voir que l’insécurité, les viols ,les agressions etc augmentent avec ces arrivées massives. On va droit vers la guerre civile.
    Si la Corse n’en reçoit pas, c’est bien que la bande de fossoyeurs qui nous gouverne savent bien que la révolution la bas n’attendrait pas longtemps pour exploser ! Fort avec les faibles, faible avec les forts, c’est la devise de la macronie

  6. Repartir les migrants ( tous musulmans ) dans tous les villages de France ! c’est vouloir une islamisation rapide de toute la France et la soumission obligatoire des Français à l’islam !
    Nous avons déjà beaucoup de petites villes de moins de 20 000 habitants déjà envahies par chiffons islamique , boubous et autre selon la région d’Afrique d’où ils proviennent et ceux ci avec profusion de bambins ( 1/an ) mal élevés et déjà anti blancs !!!

  7. Jacques Attali l Eminence grise de Mr Mitterrand Sarkozy et d autres .L homme qui n a que des mauvaises idées.Lui il s en fout car il n’ est pas concerné.cet homme devrait être condamné pour mise en péril de la France et condamné à un silence éternel

  8. Monsieur Attali ? Après 50 ans d’élucubrations diverses, qui peut citer quelconque fait d’arme heureux de sa part ?

  9. Cet odieux personnage, pour qui je n’ai que du mépris, n’est qu’un des fossoyeurs de la France. Il agissait déjà avec Mitterrand.

  10. Pourquoi faut-il que l’état , donc Macron et ses gougnafiers du gouverne-ment acceptent l’immigration irrégulière et qu’ils fassent subir les conséquences désastreuses que tout cela comporte aux Français ? Qui  » EUX » n’en veulent pas ?
    La FRANCE c’est fait une spécialité d’exporter des BAC +7 et d’importer des BAC – 7 ; elle est ou la chance pour la FRANCE ? L’immigration qui coûte des milliards aux CON-tribuables Français et je ne parle pas de son lot de violences ! Et le triste sire Attali veut asphyxier la FRANCE avec ce fléau ! Qu’il montre l’exemple pour voir , qu’il prend deux couples dans sa « demeure » et après on en reparlera ! Les olibrius tels que lui sont les fossoyeurs de la FRANCE .

    • Ce triste individu a toujours prôné un gouvernement mondial
      Alors la France, il s’en fout pas mal
      Il a de l’argent il peut vivre ou il veut et confortablement

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois