Émeutes à Nanterre : quand la poudrière s’embrase

Nahel Nanterre

« Si vous vous rendez seule à Nanterre, soyez prudente, faites attention. Restez en centre-ville, ne vous aventurez pas dans certains quartiers, n’allez pas dans la cité Pablo-Picasso. » En octobre dernier, déjà, alors que BV réalisait un reportage sur des échauffourées aux abords d’un lycée, un fonctionnaire de police nous mettait en garde contre l’insécurité grandissante à Nanterre. Sept mois plus tard, la ville des Hauts-de-Seine est devenue l’épicentre des émeutes en France. La mort tragique de Nahel, originaire de Nanterre, a mis le feu aux poudres. Ces 27 et 28 juin, à la nuit tombée, des centaines de jeunes, habillés de survêtements et capuches sombres, affrontent les forces de l’ordre. En quelques heures, ce 28 juin, Nanterre devient hors de contrôle. Explosions, tirs de mortiers, voitures incendiées… la violence se déchaîne dans les rues de la cité Pablo-Picasso. Soumises à d’importants assauts, les forces de l’ordre finissent par se replier, laissant les émeutiers maîtres de la rue. Au petit matin, les cris et explosions cessent enfin. Sur les trottoirs, les voitures incendiées la veille fument encore. Stigmates de la nuit de violence, les tags hostiles à la police – « Nanterre nike les condés, on va vous faire une Shoah » (sic) - fleurissent sur les murs de la cité. « Nous sommes à deux nuits d’émeutes et la situation est vraiment tendue à Nanterre », nous confirme une source policière. « Des policiers sont à court de munitions », alerte le fonctionnaire de police qui craint de nouvelles nuits d’émeutes dans les Hauts-de-Seine. Ce 29 juin déjà, en marge de la marche blanche d’hommage à Nahel organisée à Nanterre, les affrontements reprennent.

Une ville gangrenée par la violence

« Je ne suis malheureusement pas étonné que Nanterre s’embrase », confie Christophe Versini, délégué départemental du Rassemblement national (RN) des Hauts-de-Seine, joint par BV. « La ville est gangrenée par la violence depuis de nombreuses années », soupire-t-il. Ici, le trafic de drogue règne en maître. Au pied de La Défense, dans la cité Pablo-Picasso, les dealers agissent en toute impunité. « Ils agissent en pleine rue, aux yeux de tous », s’insurge un policier. Ces trafiquants vont jusqu’à imposer aux habitants des célèbres tours Nuages un règlement de bonne conduite« Nous ne sommes pas là pour perturber votre quotidien, uniquement pour travailler. Nous tenons absolument à ce que tout se passe bien pour vous et nous », indique l’affiche placardée dans le hall d’un des immeubles de la cité. Et ce trafic ne date pas d’hier. Au milieu des années 2010, les règlements de comptes sur fond de trafic de drogue se multiplient. Excédés, des riverains finissent alors par se substituer aux forces de l’ordre. En 2019, certains habitants de Nanterre ont ainsi organisé une vaste opération de surveillance afin de démanteler un réseau de trafic de drogue et le livrer à la police.

À cela s’ajoute une forte insécurité. Vols de véhicules, vols violents… en 2022, Nanterre apparaît haut placée dans le palmarès des villes les plus touchées par la délinquance. La presse regorge de faits divers – agression, viols, menaces… - survenus à Nanterre ces dernières années. « Il est, par exemple, très difficile pour des femmes de se promener dans Nanterre à certaines heures », explique Christophe Versini. Il en veut pour preuve l’agression gratuite subie par l’une des filles et le neveu de Marine Le Pen en 2018 à la sortie d’un bowling de Nanterre. Ou celle de Marine, 18 ans, qui raconte avoir été projetée au sol et frappée à la tête alors qu’elle rentrait de soirée avec une amie, en octobre 2021. Une délinquance qui va jusqu’à impacter le campus de la ville où les étudiants dénoncent de fréquentes intrusions de jeunes venus des cités voisines et des agressions. Même les processions catholiques ne peuvent se dérouler dans le calme. En décembre 2021, une procession mariale est prise pour cible par des islamistes. Les fidèles se sont vus insulter et le prêtre en tête de cortège agressé.

Ville populaire de l’Ouest parisien, Nanterre compte, d’après les derniers chiffres de l’INSEE, près de 25.000 immigrés (personne née étrangère à l'étranger et résidant en France), soit 25,5 % de sa population. Un chiffre qui ne comprend pas les descendants d’immigrés arrivés dès les années 1950 dans cette ville. Immigration, drogue, délinquance… il ne manquait plus que la NUPES mette le feu aux poudres pour que Nanterre s’embrase.

Clémence de Longraye
Clémence de Longraye
Journaliste à BV

Vos commentaires

57 commentaires

  1. Nanterre est au contact du centre d’affaires de La Défense. La clientèle à portée des dealers. Une aisance affichée sur les parvis. L’effervescence commerciale sous les yeux d’une population qui a du mal à joindre les deux bouts. Ces conditions sociales ne sont peut-être pas étrangères à une forme de tension soutenue des plus faibles. Que cela explose de temps à autre , rien d’anormal. Par contre , que les forces de l’ordre soient les têtes de turc à la fois des délinquants et ce qui est plus sérieux, de responsables, entre autre Mélenchon, l’intellectuel de caniveau et sa suite, relève d’une profonde erreur de jugement. Ces émeutes sont les conséquences directes d’un laxisme d’une justice qui s’en glorifie, elle applique le droit, mais un droit qu’elle adapte à sa sauce. Des interpellations ? Un repos bien mérité pour ces délinquants. Quelques heures de répit et on retourne sur le terrain. Macron et Dupond-Moretti peuvent gonfler le torse. Leur politique du « sentiment » porte ses fruits. Elle encourage la récidive, la certitude de l’impunité, le plaisir de dialoguer avec les représentants de l’Etat à qui l’on peut faire un doigt d’honneur sans danger. Ils s’étonnent ensuite de l’ardeur à la tâche de ces émeutiers. C’est un jeu pour eux, une occasion de paraître, de dilapider, de se défouler, de piller, de braver, de ridiculiser un pouvoir « qui se fait dessus ». Le but, concentrer le maximum de caméras autour de l’évènement que l’on tente le plus spectaculaire. Les chaines d’infos continues s’en repaissent. On boucle.

  2. Faut reconnaître que depuis la répression sur les GJ ( les vrais GJ du début , pas la racaille islamo gauchiste qui a phagocyté le mouvement populaire..) donc depuis cette répression policière zélée , la côte d’amour des français vis à vis des FdO a quelque peu pris du plomb dans l’aile ( de poulet ) . On ne peut demander un réconfort moral , une solidarité de la population et en même temps matraquer des parents , papy et mamy qui ont eu l’impudence de défier le roitelet à l’Élysée

  3. Comme pour les manifestations des Gilets Jaunes , les « chances pour la France » profitent des manifestations pour piller les commerces . A quand l’état d’urgence pour luter contre la racaille ?

    • dans la vidéo sur le pillage du lidl de nanterre une dame avec son caddie demande aux pillards qui repartent avec leur butin  » est ce qu’il reste de la lessive ? » je trouve ce monde réellement surréaliste ; mais bon c’est la france d’aujourd’hui ; pas celle que j’ai connu malheureusement celle là ….

    • À noter (certainement les « ordres »), pas un seul éborgnage, pas un seul tir tendu, pas un seul contact avec matraque, une valse « on charge puis on recule », pas de camion à eau, les voitures brûlent tranquillement. On se dit que la répression envers les gilets jaunes a été plus « musclée ». On se demande pourquoi. Certains en haut, se feraient-ils dessus ? Il est vrai que des émeutes avec kalachnikov, ça fait un peu peur pour un État à la peine, pour ne pas dire en déliquescence.

    • Nous sommes en guerre contre la voyoucratie qui gangrène le pays mais macron n’utilisera pas le seul moyen valable pour s’en sortir, à savoir l’armée autorisée à tirer sur les émeutiers.

      • Quand on a pu constater les attitudes martiales de certains politiques prêts à partir en guerre contre les Russe , et qui sont paralysés par quelques voyous tout cela prête à sourire tellement ils sont ridicules .

  4. Et personne, aucun ‘ir-responsable » politique n’est capable de faire le lien entre ces émeutes, cette barbarie et le trop plein d’immigration de culture islamique ? A moins que ces islamo gôôôchos poussent leur lâcheté, leur traitrise jusqu’à laisser consciemment envahir la France, qui fut ce beau pays des lumières, de culture judéo chrétienne ….

  5. Ça y est l heure tant attendue par les musulmans en France est arrivée , ils nous déclarent ouvertement la guerre civile

    • J’ose espérer que l’Armée est enfin prête, et pas à parader-gigoter sur le  » front » de l’Est.!

  6. Les drapeaux que nous voyons dans les manifestations ne sont pas bleu blanc rouge … Nous vivons sur notre sol une guerre par population importée et interposée.

    • En effet, il est pratiquement interdit de manifester avec le drapeau français. On se rappelle l’interdiction à une manifestante de brandir le drapeau français.
      Qu’en pensent nos militaires ? Ils portent bien un écusson bleu-blanc-rouge ?

  7. N’oubliez pas ce que Gérard COLOMB disait : nous sommes côte à côte, bientôt nous serons face à face.
    Vous avez l’exemple depuis pas mal de temps. Même Mr ONFRAY parle de guerre à bas bruit. Et bien d’autres personnes. C’est la guerre civil qui se répandra dans toute la France. Car que fait le gouvernement, il instille dans toute la FRANCE des poches d’émigrés jeunes prêt au conflit.

  8. La répétition de la cérémonie d’ouverture des JO est vraiment bluffante. Ça va être vraiment super ! Bon, je trouve quand même que les organisateurs en font un peu trop, mais on va sûrement me qualifier de rabat-joie. J’attends aussi avec impatience le 14 juillet. Un beau feu d’artifice avec quelques belles fusées ça fait toujours son effet. Dans ma ville il parait que cette année on l’organise devant le commissariat. Curieux choix, mais enfin si tout le monde s’amuse, c’est l’essentiel et les policiers en service seront aux premières loges. On aura peut-être droit à quelques forces militaires étrangères qui défileront sur les Champs, devant le Président, c’est toujours un petit plus que d’accueillir ces soldats étrangers sur notre sol.

  9. J’écoute les vociférations des émeutiers, le profil est clair et le niveau intellectuel aussi. Il paraît qu’ils se révoltent car la société ne leur donne pas leur chance. Et les asiatiques, que leur a-t-on donné ? Et pourtant ils s’élèvent dans la société, ils prennent leur place, pacifiquement. Mais eux ont un cerveau et par chance il ne sont pas noyautés par LFI.

  10. « Aujourd’hui on vit côte à côte… Je crains que demain on vive face à face » (Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, le 3 octobre 2018). Voilà, presque 5 ans plus tard, nous y sommes, face à face. Ce sont deux France qui se font face, celle qui pille, qui incendie, encouragée par certains élus et celle qui se terre chez elle terrorisée par les racailles, les pillards et les incendiaires. Comment cela se finira-t-il ? L’avenir nous le dira. Mais personne ne parle de factieux ou de sédition … comme le choix des mots de la classe politico-médiatique est parfois étrange et incompréhensible.

  11. On voit ce qui se passe, le réel nous rattrape. La situation est maintenant quasi insurrectionnelle, ils ont le nombre, les armes, l’organisation, la détermination. Ils ont tout. C’était déjà le cas la semaine dernière, mais on ne voulait pas le voir. Difficile aujourd’hui de nier la réalité, de mettre ça sur le dos des supportes anglais ou sur des groupuscules d’une extrême droite fantasmée par la gauche bien-pensante. En France, en 2023, le pouvoir a changé de main. Nous commençons à peine à nous apercevoir de l’immensité du désastre que 40 ans de lâcheté ont engendré. Eh oui, le danger ce n’est pas l’extrême droite, ce sont ces millions de gens qui détestent la France et les Français et qui ont pris conscience de leur force et de leur pouvoir. L’avenir s’annonce mal, c’est peut-être même un page d’histoire qui est en train de s’écrire sous nos yeux.

  12. Quand les Forces de l’Ordre vont-elles recevoir l’ordre de mettre les émeutiers hors d’état de nuire ? Cela devient insupportable de voire des rangs de CRS les bras ballants pendant qu’à quelques mètres d’eux les sauvages embrasent véhicules, commerces et edifices publics? A Villeurbanne on a frôlé le drame avec un immeuble d’habitation qui apris feu. Aucune interpellation. Intolérable.

  13. La gauche et la fausse droite sont pleinement responsables . Mais les français rassurez vous sont des froussards, des nullités pour beaucoup, des faibles et formatés aux idées gauchistes. Il ne se passera rien, absolument rien en dehors de déclarations bidons . Le fruit est pourri et nos ennemies le savent . Ils iront jusqu’au bout et nous detruiront avec l’aide de nos pseudo gouvernements socialo mondialistes.

    • J’ai bien peur que vous ayez raison. La lâcheté de nos gouvernements étant incommensurable…

  14. Minute de silence à l’Assemblée Nationale; les députés à plat ventre ne sauveront rien de ce pays; ils seront juste méprisés comme le sont nos lois. Alors, ce qui scandalise, c’est que la vérité de l’inaction sur le communautarisme et la racaille engendrés dans les banlieues leur pète à la figure. On voit qu’ils n’ont rien fait, et le maire de Nanterre est prompt à rejeter la responsabilité sur la police. Nous aurons « la violence et le mépris » (pour paraphraser).

    • De mémoire c’est bien la première fois que l’AN observe une minute de silence à la mémoire d’un délinquant multirécidiviste ( 15 interpellations à 17 ans ) …c’est dire le niveau de ces «  élus »

    • La majorité de ces gens-là appartenait à la Nup’s. Ils défendent leur pré électoral, 25 % des voix viennent des banlieues… Quant aux autres, c’est de la bave bien pensante.

    • La police est au taquet et n osera pas tirer au risque de finir en taule et leur famille pourchassée partout, il va falloir se défendre soit même et s organiser ou se faire egorger

  15. Même circonstance ,mardi soir à Paris lXe ROMAIN refuse un contrôle suite à un feu défectueux, il n est pas connu des services de police , et il est abattu dans les mêmes circonstances, pas un remous ,pas un mot dans les médias , pas la moindre émeutes, les parents tentent de porter plainte , pour Nahël toute la France brûle , macron , borne et… même l Assemblée nationale observe une minute de silence , notez le 2 poids 2 mesures , la vie d un français ne vaut rien tandis que celle d une racaille met la France à feu et à sang

    • Depuis quarante ans les français se couchent devant l’immigration soi disant chance pour la France, aujourd’hui ils en ont le remerciement et peuvent dire merci aux politiques collabos et aux juges qui punissent les victimes au lieu des délinquants (mur des cons ).

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois