Le 8 décembre, à Nanterre (Hauts-de-Seine), une procession en l’honneur de la Vierge Marie organisée par la paroisse des Fontenelles a été prise pour cible par des islamistes. Le diocèse de Nanterre s'apprête à porter plainte.

Un paroissien a raconté les faits dans les détails sur Twitter. Nous avons confirmé plusieurs fois les faits. Au nombre de trente, environ, les paroissiens de Fontenelle s’apprêtaient à porter une statue de la Vierge en chantant des cantiques et en portant des cierges sur une courte distance d’un kilomètre. Une procession mariale, classique, modeste - et déclarée en préfecture -, comme on en voit en France depuis toujours. Las, au bout de 100 mètres, alors qu’ils s’arrêtent pour la première fois (deux stations étaient prévues), des passants les insultent : une dizaine d’entre eux, des hommes jeunes, les entourent en ricanant. Des injures « de plus en plus violentes » : « enfants de putes », « bandes de putes », « ici c’est pas une cathédrale », « vous êtes des khouffars, des mécréants », « cassez-vous vous êtes pas chez vous ». 

Les fidèles décident de continuer leur route. Les individus crachent par terre dans leur direction.

Puis ils s’attaquent au prêtre, en tête de la procession. « Il se fait cracher dessus, puis jeter de l’eau froide », raconte ce fidèle sur Twitter. La tension monte. Et le groupe vient au contact : « Wallah sur le Coran je vais t’égorger. » Le prêtre tente d’expliquer qu’il s’agit « d’une procession consacrée à la Vierge ». Sans succès. « Ici, c’est la terre d’Allah, cassez-vous. » « D’autres paroles sont prononcées en arabe, pendant que plusieurs paroissiens se font violemment bousculer », poursuit ce fidèle.

Les paroissiens reprennent leur procession, mais se font « suivre et insulter pendant presque toute la durée de la procession, sous des mots infâmes […] couverts par les chants de la Vierge. Finalement, personne n’a été blessé et la alertée les attendait à leur arrivée à l’église. » Aucun blessé, donc, mais des fidèles très choqués par une telle de haine.

Le témoignage de a été corroboré par un autre paroissien présent, contacté par : « Tout est vrai. » Rien n’a été inventé ou exagéré. Le diocèse de Nanterre, qui vient de communiquer dans un tweet et s’apprête à porter plainte, rajoute même que « le flambeau d’un fidèle a été arraché et projeté sur les participants ».

Un jour viendra, c'est tellement prévisible,  où l’on interdira tout bonnement ces dévotions pluriséculaires. En expliquant gentiment aux catholiques français que l’on ne peut plus assurer leur sécurité.

11 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.9 18 votes
Votre avis ?
272 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires