veut se lancer « dans un vrai travail de  ». Rien que ça.

C’est ce qu’il a déclaré, mercredi soir, devant un millier de maires invités par l’Élysée à l'occasion du 104e congrès des maires de France. Il entendait ainsi répondre aux inquiétudes de certains, confirmées par une étude du CEVIFOP : le pourcentage de maires déclarant avoir été victimes de menaces verbales, d'injures ou d'insultes a fortement progressé.

« La violence s'installe dans nos sociétés. L'action que je compte conduire dans les prochaines années [...] est celle d'un combat profond contre ce qui ne doit pas être une fatalité mais qui doit être un vrai travail de que nous avons à bâtir ensemble. » Si l'on manque de tout, dans ce pays, le culot, lui, coule à flots....

Et si la civilisation, comme l’écrit le Larousse, est « l’ensemble des caractères propres à la vie intellectuelle, artistique, morale, sociale et matérielle d'un pays ou d'une société », force est de constater qu’il n’est pas un seul de ces points, on peut les égrainer - intellectuel, artistique, moral, social, matériel -, qui n’ait été consciencieusement détricoté depuis cinquante ans, avec une accélération durant le règne d'Emmanuel , comme si l’on arrivait au bout de la pelote.

« La vérité cruelle est que notre s'effondre. Elle a duré 1.500 ans », constatait Michel Onfray dans Conversations françaises (Les Éditions du Cerf, 2016). Le modus operandi est varié, les outils sont multiples : coups de burin, , déshérence… la cancel culture peut être passive ou active - l'absence d'entretien en est aussi une forme soft. On appelle parfois la destruction « déconstruction », pour reprendre le mot de la French Theory et de Jacques Derrida, mais, entre les deux, il n’y a qu’une différence de chronomètre.

« La décadence est la grande minute où une devient exquise », écrivait Jean Cocteau. L’ensauvagement est la minute d’après quand, la boucle étant bouclée, la exquise mouchée par la décadence comme une une bougie tremblotante, la loi du plus fort reprend ses droits. La violence ne « s'installe » pas dans notre société, elle y a déjà repris ses droits, comme la mauvaise herbe dans un jardin à la française déserté.

La définition lapidaire qu'a donnée de la colonisation durant sa première campagne électorale est devenue célèbre : « un crime contre l’humanité ». A-t-on a assez fustigé la mission civilisatrice dont se sentaient investis les « colonisateurs ». Pourtant, aujourd’hui, que viennent chercher les migrants, chez nous, sinon la paix, la prospérité, bref, les conditions de vie - ou les vestiges qu'il en reste - bien préférables à celles qu’ils ont connues chez eux, dans leur modèle de société, pétri par leur civilisation. La nôtre est la pire, comme disait Churchill de la démocratie, à l'exclusion de toutes les autres. Il aurait fallu le reconnaître, et la protéger quand il était encore temps.

Assis sur un tas de ruines fumant, propose de « bâtir ensemble » un « travail de civilisation » ? Si, plus modestement, nous tentions de sauver ce qu'il reste de la nôtre ?

9207 vues

24 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

102 commentaires

  1. Macron me fait penser à Néron qui, sur les ruines encore fumantes du palais auquel il a mis le feu, rêve d’un édifice encore plus fou et plus vain ! Décidément, rien de bon ne sortira de cette cervelle….

  2. Pour qui se prend il , ce sinistre individu ?
    Lorsque l ‘ on constate dans quel état il met le pays , ce démolisseur est vraiment mal placé pour envisager de « bâtir » quoi que ce soit ;
    Ou alors , c ‘est l ‘ enfer qu ‘ il nous propose …

  3. Ce type parle de civilisation alors qu’il n’est bon qu’à abaisser le pays vers le bas et de dénigrer les Français des qu’il le peut

  4. Excellent intervention de Gabrielle Cluzel hier soir sur CNEWS !
    « un vrai travail de civilisation que nous avons à bâtir ensemble » C’est déjà du charabia ! Et c’est un charabia macronissime dans son ambivalence bancale. Veut-il travailler pour bâtir une civilisation ou bien veut-il bâtir un travail de civilisation ? La deuxième acceptation est absurde, la première aurait dû s’énoncer comme « un vrai travail pour bâtir une civilisation ». Evidemment une expression correcte aurait été plus claire et aurait immédiatement fait ressortir ce que Gabrielle a si bien expliqué. Macron veut construire sur les ruines d’une civilisation dont il aura été un des plus grands destructeurs.

  5. Il faut lui reconnaître un culot certain et un aplomb sans limite !
    Depuis son accession au pouvoir et même bien avant, il n’a eu de cesse que de détruire tout ce qui lui tombait sous la main, allant jusqu’à insulter le peuple Français depuis des lieux étrangers.
    Non, décidément, nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

    1. « Bien avant » chez Rothschild, il manipulait au bénéfice de PFIZER en poussant NESTLE à la surenchère au détriment de DANONE. Il se voyait reconnu le mérite d’avoir fait aboutir par ses talents hors pair de « communicant séducteur » une transaction à 11.8 MILLIARDS de DOLLARS. Et après ? Il a continué. Par d’autres moyens. Au bénéfice de UBER, de MAC KINSEY, de GENERAL ELECTRIC. Tout ça a dû laisser quelques traces dans le coffre de Donald ….. et pas seulement.

  6. Que ce traître aille bâtir au fin fond de l’Afrique ou de préférence cher Monsieur Poutine, mais loin de la France.

  7. Si le « travail de civilisation » de Jupiter, n’était qu’un galop d’essai, attendons- nous maintenant au pire. J’ai revu hier soir le film « Jamais sans ma fille » . Voulons-nous cette civilisation chez nous?

  8. « Si l’on manque de tout, dans ce pays, le culot, lui, coule à flots…. » Parfaitement résumé en quelques mots. « La violence ne « s’installe » pas dans notre société, elle y a déjà repris ses droits, comme la mauvaise herbe dans un jardin à la française déserté. » Bravo. Il faut sans cesse rappeler qu’à l’inverse des élucubrations des bisounours de gauche, l’homme n’est pas naturellement bon, mais violent. Et qu’il a inventé la civilisation pour contenir cette violence. seul moyen de cohabitation pour un groupe S’attaquer à la civilisation conduit inéluctablement à la loi de la jungle et l’installation de la mafia au pouvoir. Nous y sommes.

  9. Macron n’aura pas besoin de « bâtir » une civilisation puisque celle dans laquelle nous vivons, la civilisation occidentale libérale est celle dont il rêve. Peut-être veut-il aller encore plus loin dans l’application des principes essentiels du libéralisme que sont le l’individualisme et l’émancipationnisme (Pierre-André Taguieff). Mais il ne pourra pas aller beaucoup plus loin dans cette voie parce que ces principes délétères sont ceux qui sapent la civilisation occidentale depuis 250 ans et qui finiront par la tuer. Michel Onfray a raison, la civilisation occidentale, qui fut d’abord la Chrétienté avant de devenir la civilisation libérale, la civilisation de l’individu souverain, est moribonde. Quant à la philosophe catholique « tradi »Chantal Delsol, elle a fait le constat, dans un livre récent, de la mort de la Chrétienté, c’est à dire de la civilisation chrétienne d’Occident ( le christianisme, lui, survit marginalement en Europe mais il se porte bien dans d’autres régions du monde). Que reste-t-il à sauver de la civilisation occidentale, qui est aujourd’hui structurée par l’individualisme, le cosmopolitisme, l’universalisme, l’émancipationnisme, le multiculturalisme, le sansfrontiérisme, l’immigrationnisme, l’obsession de l’enrichissement…..sans même parler des dernières folies, le féminisme façon Sandrine Rousseau et le wokisme ? Rien. Ce que nous pouvons encore espérer sauver c’est tout ce qui dans les cultures nationales ne relève pas de ces ismes. Il nous reste aussi tout l’héritage pré-occidental des Anciens, Grecs et Romains, qui peuvent très utilement nous inspirer et nous permettre de trouver une nouvelle voie.

  10. Il se prend toujours pour Louis XIV ! Quel prétentieux ce Macron, ça dépasse les bornes mais il parle très certainement du Maghreb là où c’est nécessaire de CONSTRUIRE une civilisation parce qu’en FRANCE c’est fait depuis longtemps mais malheureusement, depuis que ce foutriquet est aux manettes, en peu de temps, il a réussi à mettre notre CIVILISATION en PERIL à cause de sa grande capacité à DECONSTRUIRE.

  11. Ce type est un provocateur permanent, preuve en est qu’il a nommé pap ndiaye à l’Education nationale et yseut à la Francophonie etc, Rien ne l’arrêtera Nous avons à faire à un fou dangereux

  12. Des mots vides de sens comme d’habitude. Qu’entend-il par « un travail de civilisation » ?
    Je suis dévastée par les différents articles de Bd Voltaire d’aujourd’hui à tel point que je n’ai même plus envie de commenter. Nous parlons et écrivons trop à défaut d’agir.

    1. Bâtir un travail de reconstruction » ????? Il devrait tourner sa langue dans sa bouche une bonne centaine de fois avant de parler car sa réflexion est en effet très mal construite mais quoi de surprenant chez ce personnage qui n’a même pas encore achevé sa propre construction mentale. …… « 

  13. Pour sauver ce qui reste de notre civilisation, Gabrielle Cluzel, il faut déjà, dans notre pays , éradiquer le gouvernement en place qui est, avec son Président, l’un des principaux responsables de la situation catastrophique dans laquelle se trouve notre Patrie . Sans cette action prioritaire tout restera bloqué et risque même d’empirer et devenir irréversible .

  14. Accrochons-nous ! Pour une fois, M. Macron vient de dire la vérité !
    Il participe effectivement à la construction d’une nouvelle civilisation.
    Une civilisation de boutiquiers-géants dans laquelle tout n’est que « produit » qui se découpe en rondelles, chaque rondelle nous étant vendue plus cher. (Télévision – Internet — Vente à crédit/leasing – fausses informations vendues à prix d’or sur abonnements – Logiciels prétendument compatibles, mais que vous pouvez balancer à la poubelle après chaque évolution du système – Publicité commerciale que vous payez dans votre prix d’achat et qui, pour ce prix, vous impose ses cookies !!! Etc. Etc.)
    Une civilisation basée sur le système de castes mais dont la caste la plus élevée ne sera plus celle des brahmanes, mais bien celle des boutiquiers eux-mêmes.
    Une civilisation qui ne tiendra que par la peur qu’elle engendre via des guerres bidonnées ou des pandémies instrumentalisées mais toutes bien meurtrières (Covid – Viet-Nham – Afghanistan – révolutions de toutes les couleurs, et tutti frutti.) et dont le dernier modèle vient de sortir : celui de l’Ukraine !!!
    Voilà la civilisation à laquelle travaillent m. Macron et ses patrons du N.O.M.
    Mais une « civilisation », (si l’on peut dire) qui est bien près de s’imposer faute d’une réaction internationale d’ampleur appropriée !

  15. Très bien ! Article simple et synthétique. C’est exactement cela : la France, sa culture, la civilisation européenne sont en danger mortel. Elles pourraient disparaître prochainement et se transformer en ruines.
    Sans être catastrophiste, ces substrats culturels sont fragiles et ne vivent qu’entretenus et confortés (cf la métaphore du jardin : s’il n’est pas soigné, il devient ? Une jungle !). La tendance fondamentale est d’aller vers un désordre (cf l’entropie) ; il faut donc lutter et entretenir ce qui est ordonné, pour le conserver. Sinon, on obtient ? Des ruines…
    Le Pdt Fanfaron ne bâtira rien : il détruit en effet et ne fait que de la communication de mauvaise qualité ; cet homme est creux et incapable d’agir pour le bien du pays et de sa civilisation. Dommage…
    Merci GC.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter