Dissolution : une victoire du RN serait bien vue en Afrique

Capture d'écran X
Capture d'écran X

Focalisés sur nos petites positions occidentales, nous avons tendance, ici en France, à en oublier le réel. De même que - cette carte a abondamment circulé sur les réseaux sociaux - les départements d’Île-de-France sont les seuls territoires métropolitains à ne pas avoir placé le RN en tête aux européennes, le monde médiatico-politique français est peut-être le seul à ne pas voir pourquoi la France de 2024 exaspère l’Afrique. Nous avons été mis dehors par tous les pays d’Afrique avec lesquels nous avions des accords, y compris le Mali, qui nous avait suppliés d’intervenir fin 2012. Le Gabon, qui avait demandé, lors de la décolonisation massive de 1960, à devenir un département français, a fini par rejoindre le Commonwealth. La débandade est totale.

Aidons un peu nos hommes politiques et nos grandes consciences télévisuelles : l’Afrique en a assez, du néo-colonialisme, et elle a bien raison. Le néo-colonialisme, le vrai, ce n’est pas un argument de gauchiste pour donner de l’argent et des papiers à la Terre entière. Si l’on remonte aux sources de la colonisation (encore une mauvaise idée de la gauche), on retrouvera le discours de Jules Ferry, qui voulait apporter aux « races inférieures » (ce sont ses mots) les idées des Lumières. Les progressistes n’ont pas changé : ils veulent toujours apporter les idées de gauche les plus en vogue à des pays africains qui ne leur ont rien demandé et qui méritent qu’on leur fiche la paix.

 

 

Plus de respect des souverainetés

 

À ce titre, il est intéressant d’écouter l’interview qu’accordait, le 10 juin à RFI, Moussa Diaw, professeur de science politique à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis, au Sénégal. Interrogé sur les conséquences d’une éventuelle victoire du RN aux législatives, M. Diaw a d’abord donné une analyse intéressante du comportement d'Emmanuel Macron (dont il rappelle qu’il aurait pu ne pas dissoudre et se remettre en question). Ensuite, il a livré une réponse sans appel, qui ne surprendra que les plus déconnectés : une victoire du RN, « ça changera les rapports avec l'Afrique, il y aura beaucoup plus de respect aux souverainetés des États africains et moins d'interférences dans les politiques intérieures africaines ».

On ne peut que saluer une telle clairvoyance, tout en se désolant que ce soit d’observateurs extérieurs que viennent les points de vue les plus lucides sur la politique intérieure française. M. Diaw, et sans doute bon nombre de politologues africains avec lui, voit bien ce qui va se passer. Le RN n’est pas compromis dans la colonisation (à la différence des socialistes, héritiers de la IIIe République laïcarde et colonisatrice) ; il n’a pas les mains salies par la Françafrique (à la différence des LR, héritiers du RPF et des réseaux Foccart) ; il n’a pas le moindre agenda woke ou LGBT+ (à la différence des macronistes, qui n’ont rien eu de plus pressé que d’envoyer en tournée africaine leur ambassadeur aux droits LGBT). Ils ne sont pas compromis par les politicailleries qui infantilisent et méprisent les Africains depuis des décennies.

Décidément, la recomposition du paysage politique n’en finit pas, depuis dimanche. Il n’y a plus guère que les gauchistes indécrottables et les casseurs estudiantins pour considérer que le RN est raciste. Les intellectuels africains semblent beaucoup plus au fait de la réalité, n’en déplaise aux lecteurs de Libé et aux tweetos fulminants, qui se prennent pour le nombril du monde - un nombril qui, nous le savons désormais, est à peine plus grand que le périphérique extérieur.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

15 commentaires

  1. Ces pays d’afrique, tout particulièrement les pays voisins de la France, n’accepteraient jamais cette immigration massive et les comportements de violeurs, d’égorgeurs, d’agresseurs, de certains de ces immigrés. La preuve, ils refusent de reprendre leurs congénères soumis à OQTF en France. Cherchez l’erreur !

  2. Le vrai Racisme n’a rien de honteux. Je m’en réclame parce que j’aime les Races et ne souhaite pas qu’elles disparaissent. Les Races sont belles d’elle-même et leur diversité devrait faire le bonheur des Écologistes ! Le danger que je vois venir est le Métissage tant vanté par M.Sarkosy et les confusions qu’il entraîne.

    • Sarkozy,alias Louis de Funes ,comme l’appelait en privé A. Merckel ,outre qu’il s’est vautré sur les résultats d’un référendum,aurait donc vanté le métissage . De son côté, LFI mélanchoniste nous vante les vertus de la créolisation.Les mondialistes de gauche et de droite sont clairement à la maneuvre.

  3. Il y a des africains clairvoyants qui seraient des chances pour la France, mais ceux là ils restent chez eux et heureusement pour leur pays.
    Il faut bien considérer que ce discours « bien pensant » qui consiste à aller piquer des « talents » sur le continent voisin n’est rien d’autre que du pillage et c’est peut-être pour cela que les « éclairés africains » voient, entre autre, dans le RN un protecteur de leurs ressources humaines !

  4. Moi j’étais il y a une dizaine d’années au Maroc, chez des amis Français proche du FN: Il recevait des amis du Mozambique, et quand on leur a expliqué la position du FN sur l’immigration (et ce n’était rien par rapport à maintenant) ils nous ont dit : « si c’est ça le FN, mais, alors, si on était français, nous aussi, on voterait FN ». J’ai vécu au Congo, et vous ne pouvez pas (ou difficilement) embaucher un « non-Congolais ». Pour le Maroc, si vous avez perdu votre boulot, c’est 6 mois de chômage, et après : dehors ! etc……

  5. Les racistes ne font pas parti du RN , bien au contraire . Les racistes sont ceux qui veulent remplacer les blancs sur leurs propres sols partout en Europe . Ceux là nous les invitons à aller vivre parmi ces populations qu’ils chérissent tant et auxquelles ils veulent tant donner , sauf qu’actuellement pour leur donner ils dépouillent les vilains blancs et ça ce n’est pas tolérable . Les blancs travailleurs peinent à finir le mois tandis que d’autres vivent mieux juste avec les allocations , ça ne peut plus durer .Contente aussi de constater qu’au delà de nos frontières il y a des gens clairvoyants et surtout intelligents .

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois