À lire au fil de la semaine vos commentaires, on en conclut rapidement que vous n'êtes ni trop dupes… ni trop NUPES !

Rebondissant sur une émission d’Arte dans laquelle a été évoquée l’éventualité d’un référendum sur l’immigration, notre chroniqueur de l’absurde Jany Leroy s’en est donné à cœur joie. Il y avait de quoi, car selon une intervenante dans ce débat, cette question serait trop complexe pour les Français. Augustin DUCHMOL rappelle que « ce n’est pas nouveau que les Français ne comprennent pas des questions simples », qu’« on leur avait posé une question en 2005 et qu’ils avaient mal répondu ». Et, donc, conclut-il avec ironie, « pourquoi leur poser des questions difficiles à plusieurs inconnues ? » Jean-Bernard Brisset constate que « pour tout ce qui touche les grands thèmes de société, tels que peine capitale ou référendum sur l’immigration, les Français sont jugés immatures ». En revanche, poursuit-il, « leur vote est convoité quand il s’agit de légitimer les élites dans leur fromage ». Et de s’interroger : « Je ne comprends pas pourquoi il y a encore autant de gens qui se déplacent pour voter. » Bonne question…

Pas dupes, non plus, nos lecteurs, si l’on en croit leurs réactions après l’édito de Marc Baudriller sur l’interview d’Emmanuel Macron, dimanche 24 septembre. Certains, du reste, saluent son dévouement et son abnégation à s’être collé, un dimanche soir, devant sa télé pour écouter le Président ! Syclams constate que le chef de l’État « refuse de porter le chapeau ». D’ailleurs, souligne-t-il, « l’avons-nous déjà vu porter le chapeau dans une quelconque affaire ? » Et de poursuivre : « C’est toujours de la responsabilité d’un tiers, gouvernance du passé, l’Europe, les juges, etc. Il n’a aucune responsabilité dans la situation actuelle. On veut bien lui accorder. Il ne dirige pas, il bavarde et observe lorsqu’il est éveillé. Agir ? Il en est impuissant. Il ne sait que faire le beau dans des positions théâtrales. » Merbor73 n’est pas tendre, non plus : « Quelques secondes m’auront suffi pour m’endormir devant ce déferlement de paroles. Ces deux interlocuteurs, malgré le doigt levé, n’arrivaient pas à stopper l’hémorragie de logorrhée du chef de l’État. Et pour dire quoi ? L'inverse de ce que tout bon Français vit et voit dans sa vie de tous les jours. Nous ne vivons pas sur la même planète, M. le Président ! » Jean-Pierre Mathieu, observateur, a relevé ce tic chez le Président : « Nous allons… Nous allons... » Bercheny, lui, fait dans le cinglant : « Mais qui regarde et écoute encore cet individu ? » Bonne question… Les dupes ?

Pas dupes et encore moins NUPES, nos lecteurs, au spectacle de la manifestation anti-police organisée le 23 septembre et rapporté, dans ces colonnes, par Frédéric Sirgant, à en croire leurs nombreuses réactions. Belle de cadix s’exclame : « S’il fallait une énième démonstration, celle-ci est claire. » Edwige Marie s’insurge. Pour elle, « cette manifestation aurait dû être interdite mais le pouvoir macronien laisse faire comme il laisse faire tout ce qui peut diviser le peuple ». Alfred Germain rappelle que « les identitaires ont été balayés alors qu’il s’agissait de vrais patriotes, mais là, le gouvernement a autorisé une telle manifestation ignoble anti-police. On marche sur la tête. »

On marche sur la tête aussi lorsqu’on apprend, dans un article de Nicolas Gauthier, que « les jeunes incarcérés des cités » seraient des « prisonniers politiques », pour un certain Anasse Kazib. Vae victis résume à sa manière la situation dans cette formule lapidaire : « Il n’y a pas de prisonniers politiques en France. Seule la justice est politisée. »

Pas dupes, toujours, nos lecteurs, au sujet de la triste et lamentable affaire du rectorat de Versailles et de la tentative de l’ancienne rectrice de se dédouaner, rapportée par Samuel Martin. Michell, par exemple, fait mine de s'étonner : « C’est fou, le nombre de "ronds-de-cuir" qui signent pour leur supérieur hiérarchique même lorsqu’ils sont en vacances. Dans l’administration, nous avons donc des responsables irresponsables qui ne savent même pas ce que font leurs subordonnés. » Pharamond rappelle les propos de Charline Avenel en juillet dernier, rapportés par Challenges : « J’aime faire et j’ai le goût du résultat. » Et notre lecteur de s’exclamer : « Eh bien, on voit ça. » Lupin33 n’a que trois mots : « Toute honte bue ! »

Toujours pas dupes, nos lecteurs, après que le ministre Pannier-Runacher a pointé les « saboteurs de Greenpeace » (un article d’Arnaud Florac). Ainsi, Jean-Paul LEDOUX « aimerait savoir ce que cette ministre pensait du nucléaire, il y a encore quelques années ». Et de rappeler qu’« elle appartient tout de même à un gouvernement dont la première ministre (sic) n’était pas peu fière d’avoir fermé Fessenheim ».

Pas dupes, toujours et encore, Tureverberel, ce lecteur connaissant apparemment bien Marseille, qui réagit à l’article de Sarah-Louise Guille en racontant ce qu’il peut voir de ses yeux : « Il faut faire en TER le trajet de Saint-Charles à Port-de-Bouc. On traverse les quartiers nord et on hallucine. Des monceaux d’ordures jetés par les fenêtres s’accumulent au pied des HLM, délabrement de l’habitat, tenues vestimentaires "communautaristes", voirie dégradée, restes d’incendies "divers. Tout ça vaut bien une messe du papa Francesco. »

Pas dupes, enfin, après les déclarations d’Emmanuel Macron en Corse. Comme Merdalors : « Carole Delga (présidente de la région Occitanie), elle aussi, a sauté dans le wagon en marche vers l’autonomie. Comme l’avaient déjà fait ses voisins catalans en Espagne. Mon Dieu, que tout ceci est plaisant aux européistes, démembrer les nations pour les absorber par petits morceaux, les inciter à revendiquer une identité régionale politique pour les détacher de l’identité nationale, et les diluer dans une Europe souveraine. Macron fait du von der Leyen, bien sûr ! »

Avec tout cela, on n’a même pas évoqué le cas Aymeric Caron. Pourtant, une question taraude notre lecteur Roswall : « Le défenseur des moustiques va-t-il réagir, et comment, face à la programmation de la lutte contre les punaises de lit ? » Entre nous, après lecture de l’article de Gabrielle Cluzel, on n’est plus trop dupes de ce personnage éminent de la NUPES !

4807 vues

1 octobre 2023

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

6 commentaires

  1. Qui va manifester contre les violences de islamo-gauchistes , blackblocs et antifas réunis ? Qui ? Comparons les victimes dans la police et chez les voyous . Normalement , j’aimerais compter 1 flic victime contre 100 crapules ; le comptre n’y est pas ;..

  2. Les Français rentrent en résistance contre un état qui manque d’autorité la manifestation contre la police avec le syndicat de la magistrature démontre l’impuissance de l’état actuel à prendre des décisions courageuses

  3. On s’achemine tout doucement vers ce qui se passe à Haiti. ( les gangs qui font la loi, un gouvernement inexistant …)

  4. Quelle tristesse de voir dans certaines manifestations souvent bordées de violences tels que Saint Soline qui restera en tête dans les anales mais pas que de voir en tête de cortèges bien en évidence des écharpes tricolores.L micro bien mis en évidence où on peut lire « justice pour Amara », ex-gentil petit garçon tant soit peut il se trouve bien des raisons pour expulser certaines personne pour trouble à l’ordre publique qu’elles aient la nationalité ou pas il nous en restera toujours bien assez autant qu’ils se calmeraient. Aller demander pardon ou avoir des gestes de contritions reviens à dire que nous avons des tords. Traiter la Police d’assassins c’est tout a fait anti républicains..

  5. Les français se réveillent , doucement mais surement , ils commencent enfin à se rendre compte que nous sommes gouverné par un sinistre personnage destructeur , menteur et voleur .

Les commentaires sont fermés.