Nouveau rebondissement dans l'affaire du chantier de Notre-Dame des Neiges, à Saint-Pierre de Colombier (Ardèche). Ces travaux, entrepris par la Famille missionnaire de Notre-Dame (FMND), sont aujourd'hui bien connus grâce à la vidéo devenue virale d'une religieuse plaquant au sol un militant écologiste. Si les images n'ont pas manqué de faire sourire les internautes, le combat qui se déroule en sous-main est très sérieux. Malgré un permis de construire délivré le 12 décembre 2018 pour la construction de ce centre catholique, les travaux n'ont en effet cessé de rencontrer la route d'opposants coriaces, usant de toutes les armes, légales et illégales, pour empêcher le projet d'aboutir.

Attente d'une nouvelle enquête

Le 6 novembre dernier, la FMND a ainsi annoncé que le chantier était de nouveau suspendu, en raison d'un référé déposé par leurs opposants devant le tribunal judiciaire de Privas. Ce dernier a rendu sa décision, décrétant l'arrêt des travaux jusqu'à ce qu'une nouvelle enquête soit effectuée, déterminant la présence ou non d'une espèce protégée sur les lieux : le réséda de Jacquin. Une victoire largement saluée par les militants écologistes, regroupés dans un collectif nommé « Les Ami.e.s de la Bourges ». De son côté, la Famille missionnaire a annoncé faire appel de cette décision.

 

Intrusions répétées des opposants

Depuis près de cinq ans, la Famille missionnaire lutte de toutes ses forces pour mener à bien le projet et doit, notamment, faire face à des intrusions répétées de ses opposants. En 2020, onze occupants de la ZAD s'introduisaient ainsi sur les lieux et s'attachaient à la passerelle en construction. Depuis, les militants ont envahi plusieurs fois le terrain, s'enchaînant aux pelles mécaniques ou détruisant les barrières qui entourent le site. Des tags tels que « Ni Dieu ni maître d’ouvrage », « Non aux sectes » ou encore « Dieu vous voit » ont également été découverts récemment sur le chantier. En plus de cette pression physique, c'est donc un nouveau coup de massue judiciaire qui s'est abattu, le 6 novembre dernier, sur la communauté.

Claude Minjoulat-Rey, responsable du collectif de soutien à la FMND « Pour notre vallée, la Bourges », confie à BV l'« immense lassitude » qui anime aujourd'hui le porteur de projet. « Nous sommes face à de l'acharnement judiciaire, soupire-t-il, mené par des militants rompus à ce type de combat. » Combat simplement écologique ? Le responsable est sceptique : « Ce combat écologique est un fourre-tout. On s'est rendu compte qu'il s'agit surtout pour ces militants de détruire une communauté qui les embarrasse, et cet aspect écologique est mis en avant de façon fallacieuse. En réalité, derrière tout cela, le combat est largement idéologique. Nos opposants font feu de tout bois pour discréditer le porteur de projet. » Malgré une situation compliquée, Claude Minjoulat-Rey demeure confiant : « Nous gardons espoir, car nous sommes convaincus d'être dans notre bon droit, martèle-t-il. Nous sommes convaincus que ce chantier finira par aboutir et que la vérité triomphera. »

Dans l'attente du verdict de l'appel, le chantier reste suspendu. Contacté, le collectif « Les Ami.e.s de la Bourges » n'a, pour l'heure, pas donné suite à nos sollicitations.

7374 vues

14 novembre 2023 à 20:45

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

32 commentaires

  1. Plusieurs solutions :
    – Leur faire croire que ce chantier est pour la construction d’un minaret
    – Idem pour un CADA ou un centre pour mineur isolés.
    Engager un détective privé pour connaitre les lieux d’habitation de ces manifestants et faire la même chose directement chez eux avec banderoles et piétinement des jardins (pour commencer).

  2. Si c’était une mosquée qui était en construction au lieu d’un centre catholique, il n’y aurait pas ces problèmes dus à ces énergumènes…..

  3. Dans les campagnes, ils bloquent les chantiers d’abbayes, et dans les villes là où ils sont élus les écolos favorisent les constructions de mosquées. Et on s’étonne qu’il n’y ait plus de vocation. Il faut être musclé physiquement et fort dans sa foi pour être catholique aujourd’hui !

  4. Le réseda de Jacquin n’a rien de rare : « Le Réséda de Jacquin affectionne les biotopes thermophiles, plutôt secs, au sol pauvre et peu profond comme les rocailles, les arènes et les pentes sèches, toujours sur roche-mère silicieuse, principalement le schiste et le granite. Il pousse également dans les biotopes anthropisés tels que les champs sablonneux, les murs, les talus et les friches. Ses populations sont disséminées, jamais abondantes, dans des stations bien délimitées. Il fleurit d’avril à août, voire septembre1,2,3,5.

    En Espagne, bien que disséminée sur l’ensemble du pays, cette espèce est principalement présente au nord-est, notamment en Catalogne où elle est considérée comme rare et localisée sans que ses populations ne soient en danger6,4,7. Les mentions en Grèce sont erronées8.

    En France, cette espèce est présente entre 200 et 1 200 m d’altitude dans les Cévennes en Lozère, en Ardèche, dans le Gard et l’Hérault ; dans la montagne Noire aux confins du Tarn, de l’Hérault, de l’Aude et de la Haute-Garonne et dans les Pyrénées-Orientales où une petite population se rencontre à Estagel1,2,3,9. » wikipedia, article le réséda de Jacquin.
    La preuve que ce n’est qu’un prétexte pour les escrolos. 

  5. Un lecteur de BV m’a fait réfléchir, ici, il y a environ un mois. Il y a beaucoup de bâtiments chrétiens désaffectés ; et vide ( pour le moment ). De passage à Issoudun, j’ai visité la Basilique _ que jouxte de très grands bâtiments qui accueillaient naguère, des moines. Une partie de ces grands bâtiments sont maintenant une Ephad ( bon… ). Je n’ose penser à ce que va devenir l’autre partie… Ceci dit, attendu que des woke et/ou gauchistes s’opposent au projet en Ardèche, il ne faut pas qu’ils obtiennent gain de cause. Ce projet doit donc continuer…

  6. et les habitants de Saint-Pierre Les Colombiers que disent-ils se font-ils entendre ? ces écolos bobos gauchos tout ce qu’ils pondent est catastrophiques, casser , détruire , ils ne savent faire que ça , mais qu’ils sachent bien qu’aux élections ils verront qu’ils sont détestés

    1. Oui, ce sont les chrétiens qui sont le plus agressés de par le monde. Le miso-christianisme est en tête de liste des haines antireligieuses.

  7. Allons un peu de sérieux, Tout le monde connait la technique des écolos pour stopper un chantier ! On amène une plante rare sur le chantier lors des manifestations, et au miracle soudain on indique qu’elle est rarissime et donc à protéger ! D’autres fois, ce sont une sorte d’escargots, ou de grenouilles, bref tout est bon …

  8. Cette assos d’ultra-gauchistes, woke de surcroit, se foutrait éperdument du fameux réséda de Jacquin si il poussait sur le chantier d’une mosquée. Bien sur les juges rouges se gobergent du malheur des religieuses.

  9. Si ce chantier concernait la construction d’une mosquée ou d’une synagogue et que de telles procédures aient lieu, les invectives de racistes et antisémites envahiraient les médias.

    1. Si une synagogue se construisait en Ardèche, elle serait fréquentée par environ… 0 personne. En Essonne, dans une ville déjà conséquente, la synagogue se tient… dans une petite et ancienne salle de classe désaffectée…

  10. Une mosquée dirigée par l’imam truc de Paris aurait eu toutes les autorisations et financements peut être

  11. Leur but est tout simple, éradiquer la religion catholique de la France, le programme de la révolution Française dans toute sa splendeur.

  12. La France de tous les maux est partout présente là ou la Foi de l’homme en l’Esprit Saint est présente. Ce cancer ronge nos sociétés occidentales. Quand on veut régénérer une société en décadence l’on prescrit avec raison de la ramener à ses racines a écrit le Pape Léon XIII. Chassez le christianisme et vous aurez l’islam, a déclaré Chateaubriant au XIXème siècle en s’adressant à l’Assemblé Nationale.

  13. J’ai confiance , ce chantier aboutira ces religieuses nous ont prouvé de quoi elles sont capables . Courage à elles et soutien total .

Les commentaires sont fermés.